Les ventes résidentielles font du surplace à l'échelle nationale en mars

OTTAWA, le 15 avril /CNW/ - Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), le marché résidentiel de la revente à l'échelle nationale s'est stabilisé en mars, par rapport à février 2011.

En mars, les ventes résidentielles désaisonnalisées étaient d'un dixième de point de pourcentage supérieures aux résultats atteints le mois précédent au pays, et la demande était stable dans la plupart des grands centres urbains.

Les ventes nationales au cours des trois premiers mois de 2011 ont frôlé les moyennes mensuelles répertoriées au cours des cinq à dix dernières années; les ventes nationales désaisonnalisées conclues au premier trimestre de 2011 étaient en hausse de 4,5 p.100 comparativement aux résultats atteints au quatrième trimestre l'an dernier, de manière à enregistrer des ventes trimestrielles sans précédent en un an.

La hausse des ventes résidentielles désaisonnalisées qui ont été effectuées au cours du trimestre était largement attribuable à la demande accrue à Vancouver et Toronto.

Il est possible que les récentes modifications apportées aux règlements hypothécaires aient précipité bon nombre de ventes dans certains des marchés résidentiels canadiens les plus dispendieux au cours du premier trimestre, ventes qui autrement ne se seraient réalisées que plus tard durant l'année.

Les propriétaires-vendeurs qui, avant l'entrée en vigueur des modifications apportées aux règlements hypothécaires, étaient à la recherche d'une maison plus luxueuse, ont accédé au marché plus tôt que prévu, et cela a fait grimper considérablement le nombre de nouvelles inscriptions en janvier et février cette année. Compte tenu des nouveaux règlements hypothécaires qui planaient à l'horizon au mois de mars, les nouvelles inscriptions résidentielles désaisonnalisées étaient en baisse de cinq pour cent au cours du mois, par rapport au mois précédent.

Les ventes vigoureuses en regard du recul du nombre de nouvelles inscriptions ont entraîné un resserrement du marché résidentiel de la revente au pays. Le ratio nouvelles inscriptions/ventes à l'échelle nationale, qui permet de mesurer l'écart entre l'offre et la demande, s'établissait à 56,5 p. 100 en mars. Par conséquent, le marché résidentiel s'est maintenu en équilibre à l'échelle nationale, ce qui a fait du mois de mars la période la plus stable au pays en plus d'un an.

D'après les ratios nouvelles inscriptions/ventes, plus de la moitié des marchés locaux étaient équilibrés au Canada en mars, et parmi les autres marchés, les deux tiers étaient considérés comme des marchés favorables aux propriétaires-vendeurs.

« La majorité des marchés résidentiels locaux au Canada sont bien équilibrés, mais ce n'est pas le cas pour tous les marchés », fait savoir Gary Morse, le président de l'ACI. « Que ce soit à la grandeur de la province ou à l'échelle locale, l'équilibre entre l'inventaire de logements à vendre et la demande peut varier considérablement et évoluer rapidement. Les acheteurs et vendeurs ont donc intérêt à consulter un AGENT IMMOBILIER de leur région afin de comprendre les tendances du marché résidentiel où ils demeurent. »

Le nombre de mois d'inventaire représente le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel. Il peut également servir à évaluer l'écart entre l'offre et la demande sur le marché de l'habitation. Le nombre de mois d'inventaire désaisonnalisé se situait à 5,6 mois à la fin de mars à l'échelle nationale. Ce nombre est demeuré le même que le mois précédent.

Presque la moitié de tous les marchés locaux ont accusé un recul du nombre de mois d'inventaire comparativement au mois précédent.

Durant le premier trimestre de 2011, le prix moyen national était gonflé en raison de l'activité vigoureuse dans quelques marchés haut de gamme du Grand Vancouver. Le mois de mars cette année ne faisait pas exception à la règle, puisqu'il a enregistré une hausse de 8,9 p. 100 en 12 mois.

« Les ventes records conclues à Richmond et Vancouver Ouest, dont la valeur des propriétés s'élevait à plusieurs millions de dollars, ont fait grimper le prix moyen pour la région du Grand Vancouver, en Colombie-Britannique et à l'échelle nationale », a affirmé Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. « Exclusion faite de Vancouver, la hausse du prix moyen à l'échelle nationale est réduite de plus de la moitié, à 4,3 p. 100. »

« Si nous tournons un regard vers l'avenir, tout porte à croire que les ventes précipitées qu'on avait prévues sur le marché, avant l'entrée en vigueur des modifications apportées aux règlements hypothécaires, étaient surtout centrées sur les copropriétés dans la région du Grand Vancouver. Cela confirme que les répercussions sur le marché qu'on avait prévues en raison des nouveaux règlements hypothécaires seront probablement modestes à court terme. Plusieurs s'attendent que les taux d'intérêt demeureront inchangés au moins jusqu'à la mi-juillet, et cela soutiendra la demande du marché de la revente, l'équilibre du marché et les prix », a fait savoir Klump.

VOUS ÊTES PRIÉS DE NOTER que les renseignements que renferme le présent communiqué de presse comprennent à la fois les données sur les principaux marchés et sur les ventes MLS® réalisées à l'échelle nationale le mois précédent.

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre. Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le système MLS® est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 100 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

D'autres renseignements sont affichés au http://www.crea.ca/fr_public/news_stats/news_releases.htm.

SOURCE L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements :

Pierre Leduc, Relations avec les médias
L'Association canadienne de l'immeuble
No de tél. : 613-237-7111 ou 613-884-1460
Courriel: pleduc@crea.ca

Profil de l'entreprise

L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.