Les ventes résidentielles diminuent progressivement au Canada en avril

OTTAWA, le 17 mai /CNW/ - Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), le marché résidentiel de la revente à l'échelle nationale était au ralenti par rapport à mars 2011.

La baisse des ventes résidentielles en avril est la conséquence des modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires qui sont entrées en vigueur auparavant. Comme on l'avait prévu, les modifications ont entraîné certaines ventes résidentielles qui se seraient autrement effectuées à une date ultérieure.

Les ventes résidentielles désaisonnalisées à l'échelle nationale ont accusé un recul de 4,4 p. 100 en avril 2011, par rapport au mois précédent. Comme prévu, les baisses ont été particulièrement marquées dans certains marchés canadiens fort dispendieux et actifs, y compris Toronto, Vancouver et la vallée du Fraser.

Les modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires et d'autres facteurs passagers ont également haussé les transactions en avril l'an dernier, au détriment des ventes au cours des mois suivants. Cela a aussi contribué de façon générale à la baisse des ventes en avril 2011, comparativement aux ventes enregistrées l'an dernier.

Les ventes réelles (non corrigées des variantes saisonnières) étaient de 14,7 p 100 inférieures aux résultats atteints en avril dernier.

« Malgré la baisse à l'échelle nationale, les ventes en avril cette année sont supérieures aux ventes enregistrées en avril l'an dernier dans de nombreux marchés de l'habitation locaux », affirme le président de l'ACI, Gary Morse. « Les tendances du marché de l'habitation évoluent souvent différemment des tendances nationales en raison de facteurs régionaux, c'est pourquoi il importe aux acheteurs et vendeurs de consulter leur AGENT IMMOBILIER local afin de comprendre comment se développe le marché résidentiel où ils vivent. »

« En avril dernier, plusieurs facteurs passagers ont artificiellement haussé les ventes. Cela comprenait le resserrement imminent des règlements sur les prêts hypothécaires, les spéculations quant à une hausse des taux d'intérêt et l'introduction de la nouvelle TVH dans certaines provinces. Cette année, on note que les nouvelles mesures visant à resserrer les règlements hypothécaires sont entrées en vigueur en mars et que les autres facteurs passagers étaient absents », précise l'économiste en chef de l'ACI, Gregory Klump. « Il a été difficile de comparer les deux mois afin d'évaluer efficacement l'impact de la dernière série de modifications apportées aux règlements hypothécaires. »

Le nombre de maisons nouvellement inscrites a grimpé légèrement de 1,3 p. 100 en avril par rapport au mois précédent, compte tenu des ventes désaisonnalisées, mais il demeure toutefois inférieur au nombre de ventes enregistrées en janvier et février lorsque les modifications imminentes aux règlements hypothécaires ont été annoncées.

En raison de faibles ventes et d'une augmentation de maisons nouvellement inscrites, le marché national de l'habitation s'approche davantage d'un territoire équilibré en avril. Le ratio de nouvelles inscriptions/ventes à l'échelle nationale, qui permet de mesurer l'écart entre l'offre et la demande, s'établissait à 52,5 p. 100 en avril, soit une baisse comparativement à 55,7 p. 100 en mars.

Plus du deux tiers des marchés locaux au Canada étaient équilibrés en avril. On pourrait décrire près de la moitié du reste comme étant des marchés favorables aux vendeurs selon un ratio de nouvelles inscriptions/ventes s'élevant à plus de 60 p. 100.

Le nombre de mois d'inventaire représente le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel. Il peut également servir à évaluer l'écart entre l'offre et la demande sur le marché de l'habitation. Le nombre de mois d'inventaire désaisonnalisé se situait à six mois à la fin d'avril à l'échelle nationale, ce qui représente une hausse par rapport aux 5,7 mois enregistrés le mois précédent.

Le prix moyen des maisons vendues à l'échelle nationale en avril 2011 se situait à 372 544 $, soit une hausse de 8 p. 100 comparativement au même mois l'an dernier. Avril représente le troisième mois consécutif à accuser une augmentation du prix moyen de 8 p. 100 à l'échelle nationale par rapport à l'année dernière.

Le prix moyen au Canada a dévié au cours des derniers mois en raison de la montée en flèche des ventes de propriétés de plusieurs millions de dollars dans certaines régions particulières du Grand Vancouver. La demande pour ces propriétés s'est modérée en avril par rapport au mois précédent. La réduction de cette source de gonflement du prix moyen à l'échelle nationale a été compensée par la réduction des ventes de propriétés aux échelons inférieurs.

« Les modifications aux règlements hypothécaires, entrées en vigueur en avril 2011, ont probablement tenu à l'écart un certain nombre d'acheteurs d'une première maison », ajoute monsieur Klump. « En revanche, on constate des ventes de maisons haut de gamme dans la région du Grand Vancouver et les meilleures ventes jamais enregistrées à Toronto en avril. »

VOUS ÊTES PRIÉS DE NOTER que les renseignements que renferme le présent communiqué de presse comprennent à la fois les données sur les principaux marchés et sur les ventes MLS® réalisées à l'échelle nationale le mois précédent.

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre. Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le système MLS® est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 100 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

D'autres renseignements sont affichés au http://www.crea.ca/fr_public/news_stats/news_releases.htm.

SOURCE L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements :

Pierre Leduc, Relations avec les médias
L'Association canadienne de l'immeuble
No de tél. : 613-237-7111 ou 613-884-1460
Courriel: pleduc@crea.ca

Profil de l'entreprise

L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.