Les ventes résidentielles augmentent légèrement au Canada en octobre

OTTAWA, le 15 nov. 2011 /CNW/ - Selon les statistiques publiées aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'activité enregistrée sur le marché de la revente au pays en octobre 2011 a augmenté légèrement par suite de la hausse des ventes réalisées en septembre.

Faits saillants :

  • Les ventes, qui ont accusé une hausse en octobre, ont atteint leur plus haut niveau depuis janvier.
  • Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) réalisées au pays en octobre sont toujours conformes à la moyenne enregistrée pour le mois au cours des 10 dernières années, tout comme la plupart des autres mois cette année.
  • Les ventes effectuées depuis le début de l'année sont conformes à la moyenne notée au cours des dix dernières années.
  • Le nombre de maisons nouvellement inscrites a très peu changé comparativement aux niveaux enregistrés au cours des trois mois précédents.
  • Bien que les ventes plus vigoureuses et la stabilité des nouveaux mandats aient réduit l'écart entre l'offre et la demande, le marché de l'habitation est toujours bien équilibré au pays.
  • Le prix moyen a affiché une hausse annuelle de 5,5 p. 100 au pays en octobre : la plus faible hausse enregistrée depuis janvier.

Comparativement au mois précédent, les maisons vendues par le biais des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes a accusé une hausse de 1,2 p. 100 en octobre 2011. Bien que les niveaux d'activité soient toujours « moyens » au pays, la hausse mensuelle des ventes réalisées en octobre a fait fructifier la hausse de 2,5 p. 100 réalisée en septembre, en augmentant l'activité à son plus haut niveau depuis janvier.

Un peu plus de la moitié des marchés locaux ont affiché des hausses mensuelles, notamment à Montréal, Toronto et Vancouver.

« L'incertitude économique et la volatilité des marchés financiers à l'échelle internationale, qui ont fait les manchettes à plusieurs reprises en octobre, ne semblent pas avoir ébranlé la confiance des consommateurs », affirma Gary Morse, le président de l'ACI. « Les taux d'intérêt demeureront à un niveau peu élevé pendant un certain temps encore. Les acheteurs d'habitations profitent des taux d'intérêt actuels. Cela dit, l'immobilier varie d'un marché local à l'autre, donc les acheteurs et propriétaires-vendeurs auraient intérêt à consulter le courtier/l'agent immobilier de leur localité afin d'être au fait des occasions qui se présentent dans leur marché résidentiel. »

Comme c'était le cas pendant plusieurs mois cette année, en octobre, les ventes réelles (non corrigées des variantes saisonnières) réalisées sur le marché résidentiel au Canada correspondent à la moyenne enregistrée au cours des 10 dernières années. Même si la hausse s'est accrue de 8,5 p.100 par rapport aux niveaux enregistrés à pareille époque l'année dernière, elle tient compte en grande partie de la hausse naissante de l'activité en 2010 après une accalmie en milieu d'année.

Jusqu'à présent cette année, 397 561 maisons ont changé de main par le biais des systèmes MLS® canadiens. Cela représente une hausse de 1,8 p. 100 comparativement aux niveaux enregistrés au cours des 10 premiers mois de 2010, et les ventes réalisées depuis janvier correspondent toujours à la moyenne des 10 dernières années.

Le nombre de résidences nouvellement inscrites n'a presque pas changé en octobre comparativement aux niveaux enregistrés au cours des trois derniers mois.

« Selon les prévisions économiques canadiennes, qui incitent les consommateurs à faire preuve d'une plus grande prudence en matière d'embauche et d'investissement, la croissance économique ralentit tout en demeurant positive, », déclara Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. « Les bas taux d'intérêt et la vigueur de l'emploi favorisent la confiance des consommateurs et le secteur de l'habitation; toutefois, les perspectives d'avenir dépendront de la façon dont les prévisions économiques évolueront au pays, compte tenu des risques économiques mondiaux et des conséquences de ces derniers au cours des prochains mois.

Selon l'activité résidentielle réalisée au cours des deux derniers mois, les acheteurs d'habitations sont confiants que l'économie canadienne sera à l'abri des risques économiques mondiaux, puisque tout achat résidentiel est un vote de confiance pour l'avenir. Cette confiance est sans doute attribuable au succès des politiques d'intervention monétaire et financière qui ont permis au Canada de se sortir rapidement de la récession et à la volonté et à la capacité de poursuivre d'autres initiatives d'orientation au besoin. »

Bien que la hausse des ventes et la stabilité des nouveaux mandats a permis de réduire davantage l'écart entre l'offre et la demande en octobre, le marché résidentiel est toujours bien équilibré au pays. Le ratio du nombre de ventes par rapport aux nouveaux mandats, qui sert à mesurer l'équilibre du marché, se situait à 53,4 p. 100 au pays en octobre, ce qui représente une hausse comparativement à 52,8 p. 100 rapporté en septembre.

Selon le ratio de nouvelles inscriptions/ventes qui se situait entre 40 et 60 p. 100, 60 p. 100 des marchés locaux canadiens étaient équilibrés en octobre. Les autres comptaient un peu plus de marchés favorables aux vendeurs que de marchés favorables aux acheteurs.

Le nombre de mois d'inventaire qui, à la fin d'octobre, se situait à six mois à l'échelle nationale, a très peu changé comparativement à la fin de septembre (6,1 mois). Il est demeuré stable à environ six mois depuis avril dernier. Le nombre de mois d'inventaire représente le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel. Il peut également servir à mesurer l'écart entre l'offre et la demande sur le marché de l'habitation.

Au pays, le prix moyen réel (non corrigé des variations saisonnières) des maisons vendues en octobre 2011 se situait à 362 899 $ : une hausse 5,5 p. 100 supérieure au niveau enregistré à pareille époque l'année dernière, et la plus faible hausse enregistré depuis janvier.

VOUS ÊTES PRIÉS DE NOTER que les renseignements que renferme le présent communiqué de presse comprennent à la fois les données sur les principaux marchés et sur les ventes MLS® réalisées à l'échelle nationale le mois précédent.

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre.

Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le système MLS® est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 100 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

D'autres renseignements sont affichés au http://www.crea.ca/fr_public/news_stats/news_releases.htm.

SOURCE L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements :

Pierre Leduc, Relations auprès des médias
L'Association canadienne de l'immeuble
No de tél. : 613-237-7111 ou 613-884-1460
Courriel: pleduc@crea.ca

Profil de l'entreprise

L'Association canadienne de l'immeuble

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.