Les universités québécoises adhèrent pleinement aux six principes d'assurance qualité formulés par le Conseil supérieur de l'éducation

MONTRÉAL, le 23 févr. 2012 /CNW Telbec/ - La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) reçoit avec ouverture l'avis du Conseil supérieur de l'éducation (CSE) publié aujourd'hui portant sur l'assurance qualité à l'enseignement universitaire, et procédera à son analyse approfondie.

Les universités jouent un rôle de premier plan en matière d'assurance qualité. Elles ont mis en place, tant sur le plan institutionnel que collectif, de nombreux mécanismes d'évaluation, de suivi et de reddition de comptes qui assurent aux étudiants et à la société québécoise que les formations offertes dans nos universités répondent aux plus hautes normes internationales de qualité.

La CREPUQ est heureuse de constater que le CSE reconnaît, dans son avis, les « forces certaines des pratiques associées à l'assurance qualité au sein de l'enseignement universitaire au Québec » ainsi que les « acquis des acteurs universitaires sur le plan de la culture de l'évaluation, des acquis liés notamment aux travaux menés au sein de la CREPUQ ».

« Les universités québécoises ont toujours été soucieuses de renforcer leur contribution à la société et au savoir, c'est pourquoi elles adhèrent pleinement aux principes d'assurance qualité qu'elles ont d'ailleurs mis en œuvre à travers leurs processus internes et externes. Par l'entremise de la CREPUQ, les universités poursuivent une démarche de révision de leurs processus dans une perspective d'amélioration continue et l'avis du Conseil leur sera utile dans leurs efforts de bonification des mécanismes d'assurance qualité et de reddition de comptes déjà en place », a indiqué le président du Conseil de la CREPUQ, monsieur Denis Brière, recteur de l'Université Laval.

« Le Québec peut compter sur un système d'assurance qualité performant et rigoureux, souple et peu coûteux. Celui-ci reconnaît l'autonomie des universités à travers un véritable partenariat entre les universités et l'État. L'assurance qualité doit servir à la fois d'outil d'amélioration des programmes et de planification stratégique, d'instrument de reddition de comptes et de guide du choix d'études du candidat à une formation universitaire. Les améliorations envisagées au système actuel doivent tenir compte de ces caractéristiques et de ces objectifs », a pour sa part ajouté le président-directeur général de la CREPUQ, monsieur Daniel Zizian.

La CREPUQ rappelle que la Commission d'évaluation des projets de programmes (CEP) et la Commission de vérification de l'évaluation des programmes (CVEP) agissent de façon pleinement autonome et indépendante à l'intérieur du système d'assurance qualité. Ces commissions font appel à des expertises externes et permettent de s'assurer que les programmes universitaires offerts au Québec répondent aux normes les plus rigoureuses en matière de qualité et d'adéquation aux besoins. Leurs avis ne sont sujets à l'approbation d'aucune autre instance et elles en assument l'entière responsabilité. Elles répondent toutes deux au critère d'indépendance utilisé par l'Association européenne pour la garantie de la qualité dans l'enseignement supérieur, que le Conseil supérieur de l'éducation cite, puisqu'elles exercent « leur responsabilité propre en toute autonomie » et que les « conclusions et recommandations avancées dans leurs rapports » ne sont pas « influencées par des tierces parties, tels les établissements d'enseignement supérieur, les ministères ou autres acteurs intéressés ».

Les rapports de vérification de l'évaluation périodique des programmes d'études de chacun des établissements universitaires, produits par la CVEP lors du premier cycle de vérification (1991-1999) et du second cycle (2001-2008), sont publics et disponibles à l'adresse suivante : http://www.crepuq.qc.ca/spip.php?rubrique60. Les résultats des travaux liés au troisième cycle de vérification, entrepris en 2008, devraient être disponibles à la fin de 2012.

La CREPUQ regroupe les 18 établissements universitaires du Québec. Elle agit comme porte-parole auprès du gouvernement et des milieux intéressés par l'enseignement et la recherche universitaires. Elle est également un outil de coordination et de concertation entre les universités, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur de services communs, ainsi qu'un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.


SOURCE CONFERENCE DES RECTEURS ET DES PRINCIPAUX DES UNIVERSITES DU QUEBEC (CREPUQ)

Renseignements :

Chantal Pouliot, directrice des communications
Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec
514-288-8524, poste 244
cpouliot@crepuq.qc.ca
www.crepuq.qc.ca

Profil de l'entreprise

CONFERENCE DES RECTEURS ET DES PRINCIPAUX DES UNIVERSITES DU QUEBEC (CREPUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.