Les tuteurs et tutrices de la Téluq rejettent à 87,5% les offres patronales de règlement



    
                         Après 7 semaines de grève,
                   les tuteurs refusent de plier l'échine
    

    MONTREAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Lors de l'assemblée générale du
10 mars, les tuteurs et les tutrices de la Télé-Université (Téluq), en grève
depuis le 16 janvier, ont rejeté massivement, dans une proportion de 87,5 %,
l'offre patronale de règlement.
    Les tuteurs tentent depuis près de deux ans d'en arriver à une entente
négociée. En jeu : leur reconnaissance professionnelle et le salaire
concomitant. Du fait qu'ils prodiguent leur enseignement à distance - par
courrier électronique et par téléphone - l'employeur déprécie la valeur de
leur travail. Notons que l'enseignement des tuteurs est individualisé et doit
s'ajuster au rythme de chacun des étudiants et des étudiantes qui leur sont
confiés. A cela s'ajoute le fait que les inscriptions à la Téluq sont
continues tout au long de l'année et que les tuteurs doivent composer en tout
temps avec des groupes d'étudiants qui débutent leur apprentissage et d'autres
qui sont à mi-chemin ou qui sont sur le point de terminer leur cours.
    Le rejet des offres patronales intervient à la suite de tentatives de la
part de la direction de la Téluq de discréditer le syndicat des tuteurs et
tutrices. L'employeur avait d'abord tenté à diverses reprises de faire jouer
un rôle de "scabs" à ses professeurs, ce à quoi la plupart se sont refusés.
Devant l'insistance de l'employeur, le syndicat a déposé une plainte à la
Commission des relations du travail et obtenu un règlement hors cours le
25 janvier.
    En outre, le 26 février, l'employeur annonçait aux membres du syndicat le
dépôt d'un projet de règlement à la table de négociation et, le 29 février, il
leur transmettait ce dépôt. Puis, le 3 mars, l'employeur faisait suivre à
toute la communauté télé-universitaire - incluant les étudiants - le même
dépôt accompagné d'un argumentaire à l'appui. Et cela, alors que le syndicat
avait pris l'engagement de soumettre ultérieurement cette proposition globale
à ses membres.
    Ces quelques faits illustrent de façon troublante comment une direction
méfiante à l'égard des représentants de ses employés et non respectueuse des
lois du travail est capable de mettre volontairement en péril une structure de
négociation, en tentant de négocier sur la place publique avec l'ensemble des
membres du syndicat plutôt qu'avec leurs représentants démocratiquement élus.
    "En ne respectant pas les lois du travail, l'employeur ne fait que jeter
de l'huile sur le feu et met ainsi en péril un dénouement rapide de ce conflit
de travail, s'insurge Sylvie Pelletier, présidente du syndicat. Pareille
attitude, ajoute-t-elle, révèle à sa face même une ultime tentative de
l'employeur de se soustraire à son devoir d'offrir à ses tutrices et à ses
tuteurs des conditions de travail justes et équitables."

    Le Syndicat des tuteurs et tutrices de la Télé-université-CSN compte plus
de 140 membres. Rappelons que les tuteurs encadrent en moyenne environ
300 étudiants par année. En 2007, ils ont encadré plus de 30 000 étudiants.

    Vous trouverez de plus amples informations sur ce conflit de travail à
l'adresse :
    http://www.fneeq.qc.ca/fr/universites/teluq-en-greve/




Renseignements :

Renseignements: A Montréal: Roger Deslauriers, Service des
communications de la CSN, cellulaire: (514) 916-8041; A Québec: Nicole Blouin,
NB Communication, cellulaire: (418) 561-8716; Source: FNEEQ-CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.