Les troubles de l'anxiété, source d'inquiétude pour l'hypertension artérielle



    TORONTO, le 27 oct. /CNW Telbec/ - Les médecins de famille et les
psychiatres devraient surveiller attentivement la santé cardiaque de leurs
patients atteints de troubles de l'anxiété, d'après ce qu'a présenté Dr Simon
Bacon devant le Congrès canadien de santé cardiovasculaire 2008, organisé
conjointement par la Fondation des maladies du coeur et la Société canadienne
de cardiologie.
    "Les personnes aux prises avec des troubles de l'anxiété sont quatre fois
plus sujettes à souffrir d'hypertension artérielle (haute pression sanguine)
au cours de l'année qui suit que celles qui ne souffrent pas d'anxiété, dit Dr
Bacon, chercheur de l'Institut de cardiologie de Montréal financé par la
Fondation des maladies du coeur. L'hypertension artérielle est un des
principaux facteurs de risque reliés aux accidents vasculaires cérébraux (AVC)
et aux maladies du coeur."
    Les troubles de l'anxiété font partie des maladies mentales les plus
répandues, selon Dr Bacon. Les personnes qui en sont atteintes ressentent
fréquemment (dans plusieurs cas, à chaque jour) d'intenses sentiments de peur
et de détresse qui sont habituellement hors de proportion avec la menace ou le
danger réel. Ces maladies ont aussi tendance à déranger le fonctionnement
quotidien, y compris les interactions personnelles et la capacité de travail.
Les troubles de l'anxiété regroupent les troubles généraux de l'anxiété, le
trouble de panique, les troubles obsessifs compulsifs et la phobie sociale.
    "L'anxiété peut provoquer une augmentation de la tension artérielle et
une accélération du rythme cardiaque. Si ces symptômes persistent, leurs
effets peuvent causer des dommages, dit le chercheur et porte-parole de la
Fondation des maladies du coeur, Dr Brian Baker. Alors que nous avons encore
besoin d'une meilleure compréhension de la façon dont l'anxiété est associée à
l'hypertension artérielle, il est important de mesurer régulièrement la
tension artérielle chez les personnes souffrant de troubles de l'anxiété et de
recommander une thérapie, incluant la gestion de l'anxiété."
    Dr Bacon dit que l'anxiété peut entraîner des choix de modes de vie
malsains, comme une mauvaise alimentation, le tabagisme et la sédentarité, qui
peuvent à leur tour augmenter les risques de maladies du coeur et d'AVC.
    "Au sein de la population en général, à n'importe quel moment, les
troubles de l'anxiété affectent environ 12 % des gens, dit Dr Bacon. Et les
troubles de l'anxiété touchent environ deux fois plus de femmes que d'hommes."
    Les travaux de Dr Bacon ont porté sur 185 patients, dont la tension
artérielle était normale, sur une durée d'un an. L'âge moyen des patients
était de 58 ans. Le groupe était composé de 39 % de femmes et 61 % d'hommes.
Seize pour cent d'entre eux souffraient de troubles de l'anxiété tandis que
quatorze pour cent souffraient de troubles de l'humeur. Les troubles de
l'humeur regroupent la dépression grave, la dépression mineure et la
dysthymie.
    Chaque patient a subi une entrevue psychiatrique structurée et donné des
renseignements sur sa santé. Après un an, Dr Bacon a recueilli encore une fois
des renseignements sur la santé des participants.
    Quatre pour cent des sujets ne présentant aucun trouble de l'anxiété
avaient développé une hypertension artérielle, tandis que 14 % des sujets
atteints de troubles de l'anxiété avaient fait de même.
    Cette augmentation des taux d'hypertension artérielle ne touchait pas les
sujets atteints de troubles de l'humeur. "Notre étude a démontré que les
patients atteints de troubles de l'humeur ne courent pas plus de risques de
souffrir d'hypertension artérielle", dit Dr Bacon.
    "Il est possible de souffrir des deux troubles à la fois, dit Dr Bacon.
Ce n'est pas rare de se sentir à la fois déprimé et anxieux. Mais notre étude
a séparé les deux maladies et elle a démontré au bout d'un an que l'anxiété
est une des principales causes de l'hypertension artérielle", ajoute-t-il.
    La dépression a un effet prononcé, mais indirect sur le développement de
l'hypertension artérielle. Les personnes déprimées ont tendance à être moins
actives physiquement et à choisir des modes de vie malsains, selon Dr Bacon.

    
    Mais l'anxiété peut provoquer une réaction physiologique directe, qui met
le système nerveux en état de choc :

    - Contrairement à une anxiété relativement modérée et de courte durée
      provoquée par un événement stressant (comme parler en public ou un
      premier rendez-vous), les troubles de l'anxiété durent au moins six
      mois et peuvent s'aggraver à défaut de traitement.

    - Les troubles de l'anxiété surviennent en même temps que d'autres
      maladies mentales ou physiques, comme la dépression, l'abus d'alcool ou
      de drogues, qui peuvent masquer les symptômes de l'anxiété ou les
      aggraver. Dans certains cas, ces maladies doivent être traitées avant
      que la personne ne puisse réagir au traitement des troubles de
      l'anxiété.

    - Des traitements efficaces contre les troubles de l'anxiété sont
      disponibles. La plupart des personnes aux prises avec des troubles de
      l'anxiété mènent une vie productive et valorisante. Les personnes qui
      se croient aux prises avec des troubles de l'anxiété devraient se
      renseigner et se faire traiter sans attendre.
    

    "Un des principaux messages que nous envoyons est qu'il est aussi
important de s'occuper de sa santé mentale que de sa santé physique, dit Dr
Bacon. Si vous ressentez de l'anxiété de façon chronique, vous pourriez voir
votre santé cardiaque se détériorer. Inutile de souffrir, il existe de très
bons traitements."

    Les déclarations et conclusions des auteurs de cette étude sont
uniquement celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement les
politiques ou les points de vue de la Fondation et la SCC. La Fondation des
maladies du coeur du Canada et la Société canadienne de cardiologie font
aucune représentation ou garantie quant à leur exactitude ou à leur fiabilité.

    Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du
coeur mène la lutte vers l'élimination des maladies du coeur et des accidents
vasculaires cérébraux (AVC), en contribuant activement à l'avancement de la
recherche et sa mise en application, à la promotion de modes de vie sains et à
la représentation auprès des instances responsables des politiques de santé.
Pour en savoir plus, visitez le site www.fmcoeur.ca.




Renseignements :

Renseignements: ou entrevues, s'adresser à : Bureau des médias du CCSC
2008, (416) 585-3703 (du 26 au 29 octobre); Renseignements sur le congrès ou
inscription : www.cardiocongress.org; Après le 29 octobre 2008 : Jane-Diane
Fraser, Fondation des maladies du coeur du Canada, (613) 569-4361, poste 273,
jfraser@hsf.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.