Les travailleuses et travailleurs des postes assureront la livraison des chèques de pension et d'assistance sociale

OTTAWA, le 18 mai /CNW/ - Même s'il devait y avoir une grève des postes ou un lock-out à l'échelle nationale, les travailleuses et travailleurs des postes continueront de livrer les chèques de pension et d'assistance sociale.

À une semaine de la date limite pour conclure une entente, les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) tiennent à rappeler à la population que leurs différends visent leur employeur, Postes Canada, et non pas les personnes retraitées ni les personnes à faible revenu.

Dès le début des négociations avec Postes Canada, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a offert d'assurer la livraison des chèques de pension et d'assistance sociale advenant une grève ou un lock-out. Les deux parties se sont maintenant entendues sur les détails de cette initiative. Des membres du Syndicat se porteront volontaires pour effectuer la livraison des chèques du Régime de pensions du Canada, des chèques de la Sécurité de la vieillesse et des chèques des prestations pour enfants. Ils livreront aussi des chèques d'assistance sociale pour les gouvernements du Québec, de l'Ontario, de la Saskatchewan, de l'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest.

Certains gouvernements provinciaux et territoriaux ont cependant choisi de ne pas faire appel aux services de Postes Canada pour la livraison de leurs chèques d'assistance sociale. Il s'agit des gouvernements de Terre-Neuve-et-Labrador, de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, du Manitoba, de la Colombie-Britannique, du Yukon et du Nunavut.

« Nous sommes heureux d'avoir conclu cette entente avec Postes Canada pour assurer la livraison des chèques de pension et d'assistance sociale », a indiqué Denis Lemelin, président national et négociateur en chef du STTP, lors d'une conférence de presse tenue aujourd'hui, à Ottawa. « Cette entente démontre que nous pouvons négocier des ententes et nous poursuivrons nos efforts pour essayer de négocier des solutions. »

Bien que le Syndicat ne ménage aucun effort pour parvenir à une entente négociée, d'importants différends séparent encore les deux parties sur de nombreuses questions. Postes Canada, qui a réalisé des profits pour une 16e année d'affilée, exige une baisse de salaire pour les nouveaux employés et les nouvelles employées, et elle essaie d'imposer à l'ensemble des employés un nouveau régime de congé de maladie inférieur à celui qui est actuellement en vigueur. De plus, nombre de revendications syndicales n'ont toujours pas été réglées, notamment d'importantes questions en matière de santé et de sécurité.

« Nous avons signé une entente et nous espérons en signer une autre, a mentionné Denis Lemelin, soit une convention collective convenable qui maintiendra la qualité du service postal et les bons emplois qui s'y rattachent. »

Le Syndicat obtiendra le droit de grève et Postes Canada, le droit de lock-out, le 24 mai à minuit. Les parties doivent fournir un préavis de 72 heures indiquant leur intention de débrayer ou d'imposer un lock-out.

SOURCE SYNDICAT DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DES POSTES

Renseignements :

Aalya Ahmad, service des communications du STTP, 613-327-1177

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DES POSTES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.