Les travailleurs forestiers occupent les bureaux des membres du Cabinet et des députés



    OTTAWA, le 25 mai /CNW Telbec/ - Les travailleurs forestiers ont occupé
les bureaux de quatre ministres du cabinet conservateur et de trois députés
aujourd'hui pour faire valoir de façon très claire leurs demandes
d'intervention en vue de résoudre la crise forestière au Canada.
    Les membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du
papier sont à l'intérieur des bureaux de Jay Hill (Prince George-Peace River);
John Duncan (Ile de Vancouver-Nord); Jim Flaherty (Whitby-Oshawa); Lawrence
Cannon (Pontiac); Josée Verner (Louis-Saint-Laurent); Jean-Pierre Blackburn
(Jonquière-Alma) et de Mike Allen (Tobique-Mactaquac).
    "L'attitude distante du gouvernement fédéral envers la communauté
forestière ressemble quasiment à du mépris, a affirmé Gaétan Ménard,
secrétaire trésorier du SCEP. Devant la douleur et la souffrance provoquées
par la perte de 55 000 emplois depuis les deux dernières années, le
gouvernement n'a strictement rien fait.
    "Aujourd'hui, nous prenons position, nous allons nous battre pour
l'avenir de nos familles, de nos communautés et de notre industrie."
    Les travailleurs forestiers demandent une rencontre avec les députés afin
de discuter des solutions proposées par le SCEP pour résoudre la crise de
l'industrie forestière et afin qu'ils exercent des pressions auprès du Premier
ministre Stephen Harper pour qu'il rencontre une délégation syndicale qui fera
partie d'une manifestation de milliers de travailleuses et travailleurs
forestiers à Ottawa, le 2 juin.
    Le secrétaire trésorier du SCEP, Gaétan Ménard, affirme que son syndicat
"fera tout ce qu'il faut pour que les députés prennent cette crise au
sérieux".

    Le SCEP demande au gouvernement fédéral de :

    
    - Offrir des garanties de prêts aux compagnies forestières confrontées à
      des difficultés financières afin qu'elles puissent poursuivre leurs
      opérations.
    - Protéger les régimes de retraite des travailleurs et travailleuses. Le
      gouvernement fédéral doit donner force de loi à la partie de la Loi sur
      les arrangements avec les créanciers des compagnies (adoptée par le
      Parlement en décembre 2007) qui donne priorité au versement des
      prestations de retraite et des salaires des travailleurs et
      travailleuses.
    - Uniformiser les règles du jeu. Offrir des subventions équivalentes au
      crédit d'impôt américain à l'industrie pour l'utilisation de carburant
      de remplacement afin que les compagnies forestières canadiennes
      puissent faire concurrence sur un même pied d'égalité.
    - Créer un fonds national d'adaptation pour les travailleurs et
      travailleuses, leurs familles et les communautés touchées par les
      fermetures d'usines, et un programme de soutien du revenu pour les
      travailleurs et travailleuses plus âgés.
    - Tenir un sommet national, avec les principaux intervenants, sur
      l'avenir de l'industrie forestière incluant l'établissement de mesures
      de stabilisation des emplois et de régénération des forêts.
    




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, président du SCEP, (613) 299-5628; Gaétan
Ménard, secrétaire trésorier du SCEP, (819) 775-6980; www.scep.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.