Les travailleurs forestiers occupent les bureaux de Mike Allen, député fédéral



    GRAND FALLS, NB, le 25 mai /CNW Telbec/ - Le manque de leadership à gérer
la crise forestière a mené les travailleuses et les travailleurs forestiers à
prendre eux-mêmes ce dossier en main.
    Aujourd'hui, les membres du Syndicat canadien des communications, de
l'énergie et du papier occupent le bureau de Mike Allen, député pour la
circonscription de Tobique-Mactaquac.
    "Plus de 50 000 travailleuses et travailleurs forestiers ont perdu leur
emploi au cours des deux dernières années et malgré les efforts du SCEP à
convaincre le gouvernement fédéral de gérer la crise, les Conservateurs n'ont
absolument rien fait" affirme Pat Roy, le vice-président administratif du SCEP
de l'Atlantique.
    "Nous avons l'intention de rester dans ces bureaux jusqu'à ce que le
député accepte de discuter de nos demandes pour alléger les souffrances et les
angoisses des travailleurs forestiers, de nos familles et de nos communautés."
    "Nous sommes ici pour déposer nos solutions à la crise forestière et
demander un appui pour celles-ci à notre député. Nous voulons aussi que notre
député nous aide à rencontrer le Premier ministre le 2 juin et s'engage à
tenir une rencontre publique dans sa circonscription pour discuter de la crise
forestière."
    "Nous croyons fermement que si l'industrie forestière était gérée
adéquatement, elle assurerait la viabilité de centaines de communautés pour
les années à venir. Notre but est de protéger notre propre avenir ainsi que
celui de l'industrie."

    
    Le SCEP demande au gouvernement fédéral:

    - d'offrir des garanties de prêts aux compagnies forestières qui font
      face à des difficultés financières pour qu'elles puissent continuer
      d'opérer;
    - de protéger les pensions des travailleurs et travailleuses. Le
      gouvernement fédéral doit promulguer les parties de la loi sur la
      protection contre les créanciers (adoptée par le Parlement en déc.
      2007) pour s'assurer de payer en priorité les régimes de retraite et
      les salaires des travailleurs;
    - d'uniformiser les règles du jeu. On doit offrir à l'industrie une somme
      équivalente aux crédits d'impôts américains pour l'usage de carburant
      de remplacement - afin que les compagnies forestières canadiennes
      puissent compétionner sur un même pied;
    - de mettre sur pied un fonds national d'adaptation pour les travailleurs
      et travailleuses, pour leur famille et leur communauté touchés par ces
      fermetures et des programmes de soutien du revenu pour les travailleurs
      et travailleuses plus âgés;
    - de tenir un sommet national sur l'avenir de l'industrie forestière,
      réunissant les principaux intervenants, pour discuter des propositions
      pour stabiliser l'emploi et régénérer la forêt.
    




Renseignements :

Renseignements: Pat Roy, (506) 850-0606, www.scep.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.