Les travailleurs forestiers lancent une campagne de pression contre le gouvernement fédéral



    MONTREAL, le 15 mai /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien des
communications, de l'énergie et du papier (SCEP), le plus important syndicat
dans le secteur de la forêt au Canada, a lancé, aujourd'hui, une campagne
nationale de pression contre le gouvernement fédéral afin de sauver les
emplois forestiers et les régimes de retraite.
    Les membres du SCEP du secteur de la forêt et de la transformation du
bois sont à Montréal, aujourd'hui et demain, pour étoffer un plan d'action
national et discuter d'une stratégie de négociation. Les 350 délégués
provenant des sections locales de tout le pays, en ont aussi profité pour
manifester devant les bureaux d'AbitibiBowater, pancartes en main affichant:
"Les travailleurs forestiers ripostent" et "Réveillez-vous Stephen Harper".
    "Les travailleurs et travailleuses ne sont pas responsables de la crise
dans l'industrie forestière, mais ce sont eux qui en paye le prix. C'est à eux
que l'on demande des réductions de salaire et des concessions dans les régimes
de retraite", a déploré Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec. "Il est
totalement injuste qu'une compagnie comme AbitibiBowater puisse utiliser la
protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers pour éviter de
verser les indemnités de départ et les paiements au régime de retraite".
    M. Gagné a cependant souligné que la campagne syndicale vise
principalement le gouvernement fédéral.
    "Malgré la situation qui se dégrade, le gouvernement fédéral ne fait rien
ou si peu que ça revient au même. Depuis des mois nous leur demandons
d'intervenir et ils se cachent constamment derrière l'Accord du bois d'oeuvre
pour ne rien faire, ça n'a pas de bon sens", a déclaré M. Gagné aux
manifestants.
    Outre M. Gagné, Dave Coles, président du SCEP, Gilles Duceppe, chef du
Bloc Québécois, Jack Layon, chef du NPD, et Ken Georgetti, président du
Congrès du travail du Canada, se sont aussi adressé à la foule.
    Le SCEP demande au gouvernement fédéral d'intervenir en procurant des
garanties de prêts qui vont pouvoir mettre un frein aux fermetures permanentes
d'usines et sauver les emplois et les régimes de retraite. La déclaration de
principe qui expose les demandes du SCEP a été adoptée en après-midi par les
membres du caucus et peut être consultée à l'adresse www.scepquebec.qc.ca ou
www.cep.ca.
    La manifestation est la première d'une série d'actions prévues à
l'échelle nationale ainsi que dans les communautés forestières, partout au
pays, au cours des prochaines semaines. L'un des points culminants se fera le
2 juin, lors d'une grande manifestation à Ottawa et de la tenue d'activités
simultanément dans toutes les régions forestières à travers le pays. Les
travailleurs et leurs supporters ont déjà envoyé des centaines de lettres au
Premier ministre Stephen Harper et à la ministre des Ressources naturelles,
Lisa Raitt.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale,
responsable des communications, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.