Les travailleurs et les travailleuses de la CCQ en grève du temps supplémentaire

MONTRÉAL, le 30 mai 2011 /CNW Telbec/ - Suite à l'assemblée générale extraordinaire tenue le 24 mai dernier, les 900 travailleurs et travailleuses de la Commission de la construction du Québec (CCQ) font la grève du temps supplémentaire à compter de ce soir, de 18 h à 7 h, pour une durée indéterminée.

Si rien ne bouge, d'autres initiatives pourraient rapidement être déclenchées. Après 14 séances de négociations, c'est dans une proportion de 96 % qu'un vote a été pris en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève générale et illimitée, au moment jugé opportun. Les salariés de la CCQ sont sans convention depuis décembre 2009.

Le projet de loi 15 concernant la corruption dans l'industrie de la construction est venu envenimer encore plus le climat de travail.

Le 26 mai dernier, le directeur exécutif du Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB-Québec) Serge Cadieux, se présentait en Commission parlementaire pour exiger le retrait, dans le projet de loi 15, des clauses qui empêcheront le SEPB de conclure une convention collective pour quelque 300 de ses membres actuels. Le gouvernement Charest a l'intention de faire adopter le projet de loi 15 d'ici le 10 juin.

« Le fait de scinder l'unité d'accréditation en deux et le fait d'interdire à un groupe de salariés de la CCQ de s'affilier à une centrale syndicale n'ont pas de raison d'être dans une société qui se dit démocratique, a dit Serge Cadieux. Cette interdiction constitue un précédent dangereux, une attaque en règle contre les droits démocratiques de base de notre société. »

« Les travailleurs et les travailleuses de la CCQ, qui travaillent quotidiennement au respect de la loi régissant l'industrie de la construction, refusent d'être liés au problème de la corruption. Au contraire, ils participent pleinement à sa solution et ne méritent d'aucune façon d'être soupçonnés de malversation, comme tente indirectement de le faire croire la directrice générale de la CCQ, Diane Lemieux », ajoute Serge Cadieux.

Selon le président de la section locale 573 du SEPB-Québec, Daniel Gamelin, « la grève du temps supplémentaire risque d'avoir des conséquences majeures sur les opérations de la CCQ, quand on sait que le temps supplémentaire représente une part importante du travail accompli, notamment dans les directions de l'inspection, des avantages sociaux, des ressources financières et de l'informatique. »

Le mémoire du SEPB-Québec est disponible à l'adresse suivante : http://www.sepb.qc.ca/

Le directeur exécutif du SEPB-Québec, Serge Cadieux, est disponible pour des entrevues.

SOURCE SYNDICAT DES EMPLOYEES ET EMPLOYES PROFESSIONNELS-LES ET DE BUREAU (SEPB)

Renseignements :

Source : SEPB
Renseignements : Jean Laverdière 514 893-7809

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES EMPLOYEES ET EMPLOYES PROFESSIONNELS-LES ET DE BUREAU (SEPB)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.