Les travailleurs de la raffinerie Pétro-Canada de Montréal appuient un mandat de grève



    MONTREAL, le 27 sept. /CNW Telbec/ - Réunis en assemblée générale, hier
soir, les travailleurs de la raffinerie de Pétro-Canada, membres de la section
locale 175 du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier
(SCEP-FTQ), ont voté dans une proportion de 99,6% en faveur d'un mandat de
grève. "Le message des membres est clair, ils n'acceptent pas de se plier au
chantage de la compagnie", a commenté le président de la section locale,
Jacques Vanier.
    A l'instar de leurs collègues de la raffinerie Shell qui ont appuyé un
mandat de grève au début de septembre dernier, les travailleurs de
Pétro-Canada dénoncent les concessions majeures exigées par leur employeur,
concessions qui ne concernent en rien la rentabilité et la productivité de
l'entreprise. Ainsi, de la même manière que le fait Shell Canada, Pétro-Canada
s'attaque au syndicat en exigeant notamment :

    des reculs majeurs sur le temps de libération du président de la section
    locale,
    la prise de contrôle du poste de représentant à la prévention;
    la réduction des libérations syndicales pour l'ensemble de la section
    locale,
    la réduction des délais pour progresser sur les lignes d'avancement
    (menaçant du même coup la sécurité);
    et la réduction de la mobilité de la main d'oeuvre.

    Si les travailleurs n'acceptent pas, l'employeur menace de ne pas payer
la rétroactivité des augmentations salariales qui seront négociées. La
convention collective étant expirée depuis le 31 janvier dernier "des sommes
d'argent considérables sont en jeu pour nos membres", a déploré M. Vanier.
    "Qu'une compagnie comme Pétro-Canada qui génère des milliards de profits,
agisse de la sorte avec ses employés, ce n'est plus de la négociation, c'est
du chantage", a critiqué M. Vanier. "Non seulement, ils s'attaquent à notre
structure syndicale mais en plus, leurs mesures menacent la sécurité des
travailleurs", a déclaré M. Vanier. "Si notre employeur avait des difficultés
financières, on pourrait comprendre, mais dans les circonstances, leur
intransigeance est injustifiable", a conclu M. Vanier.

    La raffinerie de Pétro-Canada emploie 260 travailleurs et travailleuses
et est située dans l'est de Montréal.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Vanier, président, section locale 175, (514)
220-5146; Daniel Cloutier, représentant national, (514) 891-3289

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.