Les TCA pressent le gouvernement fédéral de prévoir des mesures dans son budget de mardi pour aider le secteur de la fabrication durement touché



    TORONTO, le 25 fév. /CNW/ - Des membres des TCA pressent le gouvernement
fédéral de prendre des mesures concrètes dans le cadre de son budget 2008,
déposé demain, pour aider le secteur canadien de la fabrication qui traverse
une période difficile.
    "Plus de 350 000 emplois bien rémunérés ont été éliminés dans le secteur
de la fabrication, et Ottawa n'a rien fait pour remédier à la situation", a
déclaré Buzz Hargrove, président des TCA.
    "L'économie nord-américaine s'affaiblit de jour en jour; il est grand
temps que le gouvernement fédéral offre une aide véritable."
    Les TCA veulent que le gouvernement fédéral utilise certains de ses
surplus pour soutenir des investissements dans de nouvelles technologies qui
aideront les fabricants canadiens à contrer les effets d'une monnaie
surévaluée.
    "Les réductions d'impôts aux entreprises, saupoudrées un peu partout,
n'ont absolument rien fait pour augmenter la faible proportion
d'investissements dans le secteur canadien de la fabrication", a déclaré M.
Hargrove, citant des données des TCA qui démontrent que les investissements
dans l'équipement ont diminué au cours de la dernière décennie, malgré des
réductions d'impôts et des bénéfices records pour les entreprises.
    M. Hargrove a répété qu'au lieu de favoriser des réductions d'impôts, le
gouvernement doit adopter des mesures ciblées qui stimuleront directement les
investissements dans des entreprises clés du secteur de la fabrication. Plus
particulièrement, le syndicat souhaite que soient mis en place :

    
    -   des crédits d'impôts liés directement à de nouvelles dépenses en
        investissement (par exemple, un crédit d'impôt à l'investissement);
    -   une aide ciblée pour les entreprises clés de grande valeur, comme
        celles du secteur automobile, de l'aérospatiale et d'autres secteurs
        de haute technologie; plus particulièrement, le syndicat souhaite
        qu'Ottawa appuie des projets d'investissement "clés", tels que celui
        de la nouvelle usine de moteurs Ford, à Windsor; et
    -   des mesures destinées à aider le secteur automobile à s'adapter aux
        nouveaux règlements environnementaux, ce qui comprend un soutien à
        l'investissement dans des produits à faible consommation de carburant
        dans les usines canadiennes.
    

    Le président des TCA a souligné qu'un grand nombre d'électeurs dans des
circonscriptions girouettes en Ontario examineront attentivement le budget
afin de voir s'il propose des solutions à la crise dans le secteur de la
fabrication.
    M. Hargrove a fait part de ses préoccupations au sujet de certaines
autres questions qu'il souhaite que le ministre des Finances Jim Flaherty
aborde dans le budget déposé demain. Dans son ensemble, le budget doit tenir
compte du repli potentiel de l'économie nord-américaine en stimulant
rapidement le pouvoir de dépenser, et ce, en mettant l'accent sur de nouvelles
dépenses gouvernementales en matière d'investissements et de projets
d'infrastructure clés, ainsi que sur des mesures destinées à protéger les
revenus des Canadiens les plus vulnérables.
    "Pour Ottawa, il n'existe pas de meilleur moyen de réduire l'impact d'une
récession qu'en élargissant l'accès aux prestations d'assurance-emploi aux
travailleurs canadiens les plus vulnérables", a ajouté M. Hargrove. De plus,
il a souligné que moins de la moitié seulement des travailleurs canadiens
officiellement en chômage sont admissibles à l'une des prestations régulières
d'assurance-emploi, une situation qu'il a qualifiée de "scandaleuse".
    Le budget fédéral doit également aborder des questions d'égalité,
particulièrement celle des femmes et des citoyens des Premières Nations. Dans
ses deux derniers budgets, le gouvernement conservateur Harper a renoncé au
financement des services de garde ainsi qu'au programme universel pour la
garde d'enfants, qui était presque conclu avant son arrivée au pouvoir. Les
TCA pressent le gouvernement fédéral de rétablir le financement de 3,7
milliards de dollars destiné aux provinces pour l'apprentissage et la garde de
jeunes enfants ainsi que celui de Condition féminine Canada. Actuellement,
douze des seize bureaux régionaux de Condition féminine Canada sont fermés en
raison d'un manque de financement.
    En outre, les TCA demandent au gouvernement fédéral de reconnaître ses
obligations envers les citoyens des Premières Nations et de respecter l'Accord
de Kelowna, qui prévoit un fonds de cinq milliards de dollars pour lutter
contre la pauvreté dans leurs collectivités. En effet, le gouvernement fédéral
s'est retiré de l'Accord de Kelowna peu après son entrée en fonctions.





Renseignements :

Renseignements: Angelo Di Caro, Communications, TCA, (416) 606-6311
(cell.); ou Shannon Devine, (416) 302-1699 (cell.)

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.