Les TCA et Navistar ne réussissent pas à négocier d'entente contractuelle avant l'heure limite de minuit



    CHATHAM, ON, le 30 juin /CNW/ - Les TCA et Navistar n'ont pas réussi à
négocier une convention collective avant l'heure limite de 0 h 01, mardi,
résultat direct des concessions et des suppressions de poste massives
demandées par l'entreprise, selon les négociateurs des TCA.
    Malgré le fait que les pourparlers n'aient pas permis de conclure une
nouvelle convention à la date limite, le syndicat reste ouvert à d'autres
discussions, et ses comités de négociation continuent de rechercher des
ententes justes et équitables pour leurs membres de l'usine de camions de
Chatham.
    Selon Ken Lewenza, président des TCA, l'employeur demande des concessions
et des suppressions de poste massives qui ravageraient les membres des TCA et
dévasteraient l'ensemble de la ville.
    "Nous sommes résolus à lutter pour ces emplois et pour la poursuite de la
production chez cet important employeur de Chatham", a déclaré M. Lewenza. "Il
est totalement inacceptable que l'entreprise demande ces concessions massives
tout en proposant d'utiliser des travailleurs contractuels de parties tierces
pour effectuer la plus grande partie du travail restant en vertu de ses
dernières propositions", a poursuivi M. Lewenza. "Malgré ces problèmes, nous
sommes toujours déterminés à négocier une nouvelle convention."
    En vertu des suppressions envisagées par l'entreprise, 1 000 travailleurs
de l'usine seraient licenciés avec peu ou pas de chance d'être rappelés. Les
comités de négociation de la section locale 127 des TCA (production et métiers
qualifiés) et de la section locale 35 (employés de bureau et techniciens) ont
travaillé 24 heures par jour dans l'espoir d'obtenir un règlement équitable.
    Selon la présidente de la section locale 127, Cathy Wiebenga, le comité
de négociation est frustré par le refus de l'entreprise de retirer ses
"demandes scandaleuses", notamment sa proposition de permettre à un
fournisseur tiers d'effectuer le travail d'une unité de négociation, de
réduire la rémunération des nouveaux employés, d'éliminer les ajustements au
coût de la vie et de réduire sensiblement les avantages de soins de santé.
    "Nos membres fabriquent les meilleurs poids lourds en circulation
aujourd'hui et ils continueront à le faire si l'entreprise reconnaît leur bon
travail dans le cadre d'une convention juste", a poursuivi Mme Wiebenga.
    Le président de la section locale 35, Sonny Galea, estime pour sa part
que bien que certains progrès aient été accomplis à la table de négociation,
les positions des deux parties restent opposées sur de nombreux points
importants. "Nous travaillons d'arrache-pied pour assurer l'avenir de cette
usine, à Chatham, mais l'entreprise refuse de négocier un changement
significatif et acceptable pour nos membres", a déclaré M. Galea.
    Le syndicat prévoit organiser une réunion de ses membres le 1er juillet
pour faire le point avec eux sur les négociations, mais les membres de ses
comités de négociation restent sur place, à l'hôtel, prêts à rencontrer en
tout temps les représentants de l'entreprise en vue de conclure une entente
équitable.





Renseignements :

Renseignements: John McClyment, Communications des TCA, (cell.) (416)
315-3202; présidente de la section locale 127, usine, des TCA, Cathy Wiebenga,
(519) 809-4603; ou président de la section locale 35 des TCA, personnel de
bureau et technique, Sonny Galea, (519) 809-2240

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.