Les TCA critiquent vivement la promesse de Stephen Harper d'assouplir les règlements régissant les prises de contrôle étrangères



    TORONTO, le 12 sept. /CNW/ - La promesse électorale du chef du Parti
conservateur, Stephen Harper, consistant à assouplir davantage les règles en
matière d'investissements étrangers, lesquelles régissent la prise de contrôle
d'entreprises canadiennes, représente un énorme pas dans la mauvaise direction
pour notre pays, affirme Ken Lewenza, président national des TCA.
    "Le dossier du gouvernement Harper sur la gestion de l'économie
canadienne est déjà épouvantable", a-t-il déclaré. "Nous traversons
actuellement avec difficulté une crise massive dans les secteurs de la
fabrication et des ressources, laquelle a donné lieu à la perte de dizaines de
milliers de bons emplois", a souligné aujourd'hui Ken Lewenza.
    "Permettre à des sociétés étrangères de contrôler encore davantage notre
économie ne fera qu'aggraver les choses. Nous avons déjà assisté au
démantèlement d'entreprises canadiennes à cause des règlements actuels peu
sévères en matière de prises de contrôle. Une telle politique n'est pas une
solution à nos difficultés économiques et elle pourrait conduire à la
liquidation de nos ressources nationales", a poursuivi Ken Lewenza.
    Pensez à la liste d'importantes sociétés canadiennes tombées récemment
aux mains d'intérêts étrangers sans examen approprié pour protéger les emplois
canadiens et sans souci des meilleurs intérêts du Canada : Alcan,
Falconbridge, Inco, Molson, Fairmont, La Baie et Dofasco, pour n'en citer que
quelques-unes. Selon Bloomberg News, en 2007, les prises de contrôle ont
touché 1 848 entreprises et atteint un montant record de 314 milliards de
dollars, dépassant le précédent sommet de 281,7 milliards de dollars observé
en 2006.
    Depuis que Statistique Canada a commencé à recueillir des données sur la
productivité, en 1961, les conservateurs de Stephen Harper sont le premier
gouvernement fédéral témoin d'un recul de la productivité moyenne à l'échelle
nationale pendant la durée de son mandat. Un rapport récent du Centre canadien
de politiques alternatives indique que la productivité a accusé un retard
cumulatif pendant la durée du mandat du gouvernement Harper.
    Depuis l'élection de Stephen Harper, en janvier 2006, environ 170 000
emplois du secteur manufacturier ont été supprimés et plusieurs milliers sont
en voie de disparaître à mesure que les retombées des fermetures d'usines et
des réductions de personnel s'aggravent.
    L'annonce faite aujourd'hui par Stephen Harper à l'effet que son
gouvernement ferait passer le seuil établi pour l'examen automatique de toutes
les prises de contrôle étrangères par le gouvernement à un milliard de dollars
au lieu des 295 millions de dollars actuels signifie qu'un énorme morceau de
notre économie ne serait assujetti à aucun examen du gouvernement fédéral
lorsqu'une prise de contrôle est planifiée, a déclaré Ken Lewenza.
    "Comment le fait de permettre de nouvelles prises de contrôle de nos
compagnies aériennes ou de notre secteur de l'uranium peut-il créer plus
d'emplois canadiens ou renforcer notre économie ?" a-t-il demandé.
    "Comment pouvons-nous faire confiance à Stephen Harper en ce qui a trait
à l'économie alors que son gouvernement est responsable d'une baisse de la
productivité et d'énormes pertes d'emplois dans le secteur manufacturier et
dans celui des ressources, et qu'il veut à présent déréglementer davantage les
prises de contrôle d'entreprises canadiennes par des intérêts étrangers ?", a
conclu Ken Lewenza.





Renseignements :

Renseignements: Shannon Devine, communications, Syndicat des TCA,
(cell.) (416) 302-1699; ou John McClyment, (cell.) (416) 315-3202

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.