Les syndicats préféraient se consacrer au lancement d'un produit concurrent - La direction du Journal de Québec demande que cesse la publication de Média Matin



    QUEBEC, le 26 avril /CNW Telbec/ - Dans une mise en demeure envoyée à
tous les dirigeants des syndicats présentement en conflit de travail au
Journal de Québec, la direction du Journal demande que "cesse immédiatement et
définitivement l'édition, la publication et la distribution de ce quotidien ou
toute autre publication, que ce soit sur un support papier ou sur un support
Internet, entrant en concurrence directe ou indirecte avec le Journal de
Québec".
    Dans la mise en demeure, on peut lire : "L'édition de ce quotidien
constitue à l'évidence un acte de déloyauté préparé de longue date qui
contrevient aux obligations fondamentales de loyauté inhérente à toute
relation employeur-employé. Le déclenchement d'un conflit de travail n'altère
en rien l'existence et l'application de cette obligation".
    La mise en demeure fait état du fait que la société éditrice de ce
quotidien, l'Union des Syndicats du Journal de Québec, a été incorporée dès le
15 janvier 2007 et que le nom de domaine médiamatinquébec.com a été enregistré
le 23 janvier 2007.
    La mise en demeure précise :
    "En rétrospective, nous comprenons mieux maintenant pourquoi vous avez
refusé de façon systématique de soumettre une contre-proposition écrite aux
demandes patronales suite au rejet de la proposition de l'employeur en date du
20 février 2007".
    "Depuis le lancement du quotidien Média Matin Québec, il nous apparaît
maintenant clair qu'avec la pleine complicité des instances centrales du
syndicat à Québec et à Montréal, vous avez consacré vos énergies à planifier
tous les aspects logistiques, financiers et organisationnels du lancement d'un
quotidien concurrent plutôt que de les consacrer à développer de bonne foi une
contre-proposition qui aurait permis d'enclencher des négociations sérieuses.
Il nous apparaît donc que vous n'appréhendiez pas un conflit de travail mais
au contraire, que vous le souhaitiez et que vous l'avez même préparé de longue
haleine, en dépit de notre intention d'investir approximativement 3 millions
de dollars pour améliorer l'efficacité de nos installations à Québec".
    "Vous avez sciemment choisi de marquer le temps jusqu'à ce que
l'employeur n'ait plus d'autres choix que de se prévaloir de son droit de
lock out. Tous les faits dont nous disposons indiquent clairement que vous
n'avez jamais voulu négocier de bonne foi, préférant planifier, à partir de
l'expertise et de la renommée acquises au Journal de Québec, le lancement d'un
produit qui fait directement concurrence au Journal".
    Tous les membres des trois syndicats impliqués ont reçu une version
abrégée de cette mise en demeure.




Renseignements :

Renseignements: Julie-Anne Vien, (418) 955-7980

Profil de l'entreprise

Journal de Québec

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.