Les syndicats lancent une grande campagne pour sauver les prisons agricoles



    OTTAWA, le 26 juin /CNW Telbec/ - Le Syndicat des Employé-e-s du
Solliciteur général (SESG), un élément de l'Alliance de la Fonction publique
du Canada (AFPC), lance une grande campagne pour faire échec au projet du
gouvernement fédéral de fermer, au cours des deux prochaines années, les six
exploitations agricoles gérées par Service correctionnel Canada (SCC).
    La campagne s'intitule "Sauvons nos fermes" et comprend plusieurs
éléments, dont un site Web (sauvonsnosfermes.ca) qui présente des
renseignements sur l'abolition du programme des prisons agricoles et permet de
signer une pétition et d'envoyer un courriel de protestation directement au
premier ministre Harper.
    Les syndicats, en collaboration avec le Syndicat national des
cultivateurs et d'autres organismes, organisent des manifestations et des
activités de soutien dans les collectivités les plus touchées par la fermeture
des prisons agricoles. On lancera également une demande en vertu de la Loi sur
l'accès à l'information pour forcer le gouvernement à rendre publics les
motifs qui expliquent sa décision de fermer les prisons agricoles, lesquels se
trouvent dans le rapport de l'examen stratégique effectué par le ministère.
    L'objectif de la campagne "Sauvons nos fermes" est de monter une campagne
de lobbying citoyen afin de convaincre le gouvernement conservateur à annuler
"une décision incompréhensible et à courte vue", explique John Edmunds, le
président national du SESG.
    "Le gouvernement Harper a été incapable jusqu'à présent de donner une
raison valable pour l'abolition des programmes des prisons agricoles",
ajoute-t-il. C'est scandaleux qu'on ait pris une décision aussi importante
sans tenir compte des coûts et des avantages réels."
    M. Edmunds a souligné les nombreuses contributions positives que ces
programmes apportent aux détenus et à la population en général, y compris :

    
    - l'apprentissage de compétences qui augmentent directement ou
      indirectement les chances d'emploi des détenus après leur libération;
    - la réhabilitation et l'intégration plus efficaces des contrevenants
      dans la collectivité;
    - des produits alimentaires bon marché dans tous les établissements
      pénitentiaires fédéraux, ce qui permet d'épargner l'argent des
      contribuables;
    - le maintien d'une présence efficace, positive et visible dans les
      collectivités locales grâce aux contributions faites aux banques
      alimentaires et autres oeuvres de bienfaisance.
    

    "Au lieu d'abolir les prisons agricoles, le gouvernement devrait pousser
Service correctionnel Canada dans l'autre direction. Il devrait plutôt
accroître l'accès à ces programmes et en élargir la portée", conclut John
Edmunds."




Renseignements :

Renseignements: Fred Sadori, Agent des relations de travail, SESG, (613)
232-4821


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.