LES SPORTS D'ÉQUIPE PROFESSIONNELS AU CANADA : PLUS QU'UNE HISTOIRE D'AMOUR - UNE ACTIVITÉ TRÈS LUCRATIVE

OTTAWA, le 25 févr. /CNW/ - Les sports professionnels sont une activité très lucrative au Canada et pas seulement un objet d'admiration. Selon la première d'une série d'évaluations du marché du sport professionnel au Canada, les équipes engrangeraient aisément plus de 1,5 milliard de dollars par an. Cette série est publiée par le Conference Board du Canada sous le titre Jouer dans les ligues majeures : Qu'est-ce qui fait le succès des équipes de sports professionnels?.

« Comme tous les supporters de sports du monde, beaucoup de Canadiens sont très attachés à leur(s) équipe(s), personnellement et collectivement », a déclaré Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef.

« Ces équipes ne sont, toutefois, pas seulement une source de fierté - ou de malheur - pour les collectivités et leur population. Ce sont des entreprises. L'attachement des admirateurs peut être un soutien à court terme, mais, à quelques exceptions près, les franchises sont régies par des forces économiques et elles doivent être financièrement viables à long terme. »

Dans son premier rapport intitulé Le marché des sports professionnels au Canada (The Pro Sports Market in Canada, http://www.conferenceboard.ca/reports/briefings/bigLeagues/briefing-1.aspx), Le Conference Board du Canada donne une évaluation fondée sur les recettes estimatives des six équipes canadiennes de la Ligue nationale de hockey (LNH), des huit franchises de la Ligue canadienne de football (LCF) et de la seule équipe canadienne dans les trois circuits suivants : Ligue majeure de baseball (LMB), la National Basketball Association (NBA) et la Ligue majeure de soccer (LMS).

Selon les données disponibles, il semblerait que les six franchises canadiennes de la LNH rapportent environ 750 millions de dollars à l'économie du pays, bien qu'il y ait de grosses différences d'une équipe à l'autre dans les résultats d'exploitation.

Les informations financières publiées par trois franchises communautaires de la LCF (les Eskimos d'Edmonton, les Roughriders de la Saskatchewan et les Blue Bombers de Winnipeg) permettent de penser que les recettes annuelles de la ligue se situent entre 120 et 150 millions de dollars. Là aussi, les recettes et les bénéfices varient beaucoup entre les huit équipes.

Les Blues Jays (LMB - baseball) et les Raptors (NBA - basketball) de Toronto produisent également d'importantes recettes d'exploitation annuelles. D'après le magazine Forbes, les deux franchises engrangeraient ensemble 300 millions de dollars par an et qu'elles étaient chacune rentables.

Les trois franchises de la LMS (soccer) - une première déjà en exploitation, et deux autres qui se joindront à la ligue au cours des deux prochaines années - viendront augmenter encore les recettes provenant des sports professionnels. Les trois franchises de la National Lacrosse League du Canada et diverses équipes de ligues mineures produisent également des recettes. On pourrait ajouter le curling à la liste des sports d'équipe qui ont des résultats financiers importants et présentent des avantages économiques pour les collectivités. Et les Championnats mondiaux de hockey junior sont presque devenus un événement sportif annuel au Canada.

Les sports professionnels individuels, tels que le golf, le tennis, les sports motorisés, la boxe et les arts martiaux mixtes, sont aussi une importante source de recettes au Canada. Dans les sports professionnels, le Grand prix de Formule 1 (F1), qui a lieu tous les ans à Montréal, est sans doute l'événement le plus lucratif au Canada. Selon les estimations du Conference Board, la ville de Montréal pourrait bien retirer jusqu'à 40 millions de dollars de la seule vente des billets d'entrée, avant même de commencer à profiter des importants multiplicateurs économiques.

Une estimation des multiplicateurs économiques découlant des sports professionnels amplifierait encore les répercussions sur l'économie canadienne en général, bien que des « fuites » se produisent dans tout secteur commercial sous la forme de devises qui échappent à l'économie, absorbées par des importations, par exemple. Il faudrait se livrer à des analyses économiques plus approfondies pour évaluer ces répercussions sur les collectivités, les régions et l'économie dans son ensemble.

Tout au long de l'année 2011, deux membres électifs de la Division de la prévision économique du Conference Board du Canada, (Glen Hodgson et Mario Lefebvre, directeur, Centre des études municipales) publieront une série de rapports sur le marché des sports d'équipe professionnels du Canada. En associant leurs analyses économiques, leurs immenses connaissances personnelles et le grand intérêt qu'ils portent à ce domaine, ils se poseront, entre autres, les questions suivantes :

  • De quoi une ville ou une région a-t-elle besoin pour accueillir une franchise de sports professionnels viable à terme?
  • À connotation politique : Qui doit payer les nouvelles installations sportives - et quel pourrait être le rôle du secteur public?
  • À forte charge émotive : Pourquoi les Expos de Montréal (LMB), les Nordiques de Québec (LNH) et les Jets de Winnipeg (LNH) sont-ils partis au sud du 49parallèle - pas toujours là où l'herbe est plus verte?
  • Ces franchises pourraient-elles vraiment revenir sur le sol canadien?
  • Quelles sont les conditions sous-jacentes du succès économique et de la compétitivité d'une franchise de sports professionnels au Canada?


SOURCE LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements :

Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél. : 613- 526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

Profil de l'entreprise

LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.