Les sous-compactes stimulent les ventes de véhicules au Canada en 2008, selon Etudes économiques Scotia



    TORONTO, le 30 oct. /CNW/ - Si on le compare au marché mondial de
l'automobile, en pleine turbulence, le marché canadien est une véritable oasis
de calme, d'après le dernier rapport Marché mondial de l'automobile, publié
aujourd'hui par Etudes économiques Scotia. Les achats ont enregistré une
hausse de 1,4 % en date du mois de septembre, comparativement à un recul de
13 % aux Etats-Unis et à une chute de 5 % en Europe occidentale.
    "Le calme relatif qui règne au Canada reflète les réductions de prix
considérables consenties par les constructeurs automobiles depuis l'automne
dernier, alors que le huard était à parité avec le dollar américain. Il
témoigne également d'un virage marqué vers les sous-compactes abordables,
particulièrement les modèles à moins de 10 000 $ CA", précise Carlos Gomes,
économiste principal à la Banque Scotia et spécialiste du secteur de
l'automobile. "Toutefois, les conséquences de la crise financière qui sévit
actuellement à l'échelle mondiale laissent présager un contexte nettement
moins favorable pour les constructeurs et les concessionnaires automobiles en
2009."
    La progression des ventes de véhicules au Canada cette année est presque
entièrement attribuable à la hausse spectaculaire des achats de
sous-compactes, laquelle atteint 25 %. Les sous-compactes occupent maintenant
9 % du marché canadien, un pourcentage record; au cours des cinq dernières
années, leur part de marché était d'environ 5 %. Le vif intérêt des
consommateurs pour les véhicules abordables et de plus petite taille, conjugué
aux baisses de prix consenties après que le dollar canadien eut atteint la
parité avec le billet vert, à la fin de 2007, a contribué à réduire le coût
d'achat d'un véhicule neuf au Canada de 9,3 % d'une année sur l'autre en date
du mois de septembre, soit la baisse la plus marquée depuis février 1956.
    C'est dans les provinces atlantiques et en Saskatchewan que le déclin du
prix des véhicules s'est avéré le plus prononcé, soit plus de 11 % à ce jour
en 2008. Les ménages de ces provinces ont réagi à cette baisse de prix, les
achats y ayant augmenté de plus de 10 % en date du mois de septembre; il
s'agit de la progression la plus marquée au Canada.
    Outre les petites voitures, les véhicules utilitaires multisegment
représentent le seul autre segment de véhicules à afficher des gains cette
année au Canada, les achats y ayant grimpé de 9 %.
    Bien que les données sur la rentabilité de l'industrie automobile ne
soient pas accessibles au Canada, l'application de données estimatives portant
sur le marché des Etats-Unis laisse entendre que malgré la hausse des ventes
en cumul annuel, le virage vers des véhicules abordables et de plus petite
taille a probablement contribué à diminuer de plus de 4 % la rentabilité de
l'industrie automobile au Canada.
    "Nous estimons que le virage vers les sous-compactes a réduit les marges
de l'industrie à leur plus bas niveau en trois ans. Une détérioration des
marges encore plus importante est à prévoir en 2009 : les ventes de véhicules
devraient diminuer d'environ 6 %, pour atteindre quelque 1,57 million
d'unités", ajoute M. Gomes. "Depuis la fin juillet, le dollar canadien connaît
une dépréciation marquée par rapport au dollar américain et au yen. Cette
situation contribuera aussi à intensifier la pression exercée sur les
constructeurs et les concessionnaires automobiles, qui seront incapables
d'imposer des hausses de prix en 2009."

    
    Les ventes de véhicules à l'échelle mondiale ont enregistré une nouvelle
    baisse en septembre
    

    Les ventes de véhicules dans le monde ont diminué en septembre, la crise
financière qui sévit de plus en plus durement à l'échelle internationale ayant
érodé le coussin de sécurité de l'industrie automobile, à savoir les marchés
émergents.
    Aux Etats-Unis, épicentre de l'économie mondiale et du ralentissement du
marché de l'automobile, les ventes de véhicules de promenade ont chuté de 27 %
d'une année sur l'autre le mois dernier. Les volumes ont diminué à moins d'un
million d'unités pour la première fois depuis le début des années 1990. Sur
une base annualisée, les achats ont totalisé 12,5 millions d'unités en
septembre alors qu'ils s'élevaient en moyenne à 14,3 millions d'unités au
cours des huit mois précédents.
    "Les ventes ont diminué de façon séquentielle au cours du mois, les
turbulences des marchés financiers ayant restreint l'accès au crédit. En fait,
le resserrement du crédit et le ralentissement de l'économie ont fait en sorte
que le coût du carburant n'est plus le principal responsable de la chute des
ventes de véhicules aux Etats-Unis", explique M. Gomes. "Nous prévoyons que
les achats continueront de diminuer au fil de l'année 2009. Dans cette
optique, nous envisageons des perspectives de vente annuelles à la baisse pour
2008 et 2009, de l'ordre de 13,7 millions et de 13,5 millions respectivement,
comparativement à une moyenne de 16,7 millions au cours de la dernière
décennie."
    Contrairement aux turbulences qui prévalent aux Etats-Unis, les ventes de
véhicules au Canada ont connu un regain le mois dernier, s'élevant à un niveau
supérieur de 2 % à celui où elles se trouvaient pendant la même période l'an
dernier. Cette hausse représente une amélioration substantielle par rapport au
déclin de 7 % affiché en août.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.





Renseignements :

Renseignements: Carlos Gomes, Etudes économiques Scotia, (416) 866-4735,
carlos_gomes@scotiacapital.com; Paula Cufre, Relations publiques, Banque
Scotia, (416) 933-1093, paula_cufre@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.