Les services de garde au Québec favorisent le développement des enfants - Résultats d'une étude de 5 ans publiée dans Archive of General Psychiatry



    MONTREAL, le 6 nov. /CNW Telbec/ - Les résultats d'une étude du Groupe de
recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant de l'UdeM (GRIP),
menée par Sylvana Côté, professeure et chercheuse de l'UdeM et du Centre de
recherche du CHU Sainte-Justine, publiés hier dans Archives of General
Psychiatry, réfutent en partie le lieu commun selon lequel il faut éviter
d'envoyer les enfants à la garderie en bas âge. Au contraire, l'étude démontre
que les jeunes enfants issus de milieux défavorisés ont moins de problèmes
d'agression physique s'ils fréquentent un service de garde.
    Depuis 1997, le gouvernement du Québec subventionne un imposant réseau de
services de garde. Les objectifs sont de favoriser la participation des
parents au marché du travail et soutenir le développement des enfants de
milieux défavorisés. La très grande majorité des enfants du Québec fréquentent
un service de garde et cette nouvelle étude démontre que les parents ne
devraient pas craindre que le recours à la garderie nuise au développement de
leur enfant, surtout au début de la vie.
    L'équipe de chercheurs a étudié 1759 enfants nés au Québec en 1997 et
1998. Les niveaux d'agression physique ont été évalués à 17, 30, 42, 54 et
60 mois.
    "En somme, notre étude démontre clairement que le fait de fournir des
services de garde aux enfants de mères ayant un faible niveau d'éducation peut
réduire considérablement leur risque de développer des problèmes d'agression
physique chronique. De plus, cet effet protecteur est encore plus important si
les enfants reçoivent ces soins avant l'âge de 9 mois, explique Sylvana Côté.
Aussi, en raison du fait que ce sont les enfants qui sont le moins
susceptibles de recevoir ces services qui pourraient en bénéficier le plus,
les programmes universels de services de garde devraient inclurent des mesures
spécifiques visant à encourager l'usage des services de gardes par ces
familles les plus à risque."
    Dans le cadre d'un séminaire sur les impacts des services de garde sur
les enfants, la professeure Côté présentera en détail son étude et sera suivie
par le Dr Orla Doyle, de la University College de Dublin, qui présentera les
résultats d'une étude britannique qui confirment ceux du GRIP. Le séminaire
aura lieu à l'amphithéâtre Justine-Lacoste-Beaubien (étage A) au
CHU Sainte-Justine, 3175 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine, le jeudi
8 novembre de 9h30 à 11h30

    Programme :

    www.gripinfo.ca/Grip/Consultation

    Veuillez noter que le séminaire se déroulera en anglais.

    Instructions pour le stationnement :
    ----------------------------------

    Les représentants des médias sont invités à stationner leur véhicule dans
    la "descente" située près des garages de l'urgence, où des espaces leur
    sont réservés.




Renseignements :

Renseignements: ou un exemplaire de l'étude: Julie Gazaille, Relations
avec les médias, Université de Montréal, (514) 343-6796,
www.umontreal.ca/medias

Profil de l'entreprise

Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.