Les sénateurs américains sont mal informés, selon l'Alliance canadienne pour le commerce du bois d'oeuvre



    VANCOUVER, le 13 févr. /CNW Telbec/ - L'Alliance canadienne pour le
commerce du bois d'oeuvre a réfuté aujourd'hui des déclarations de 10
sénateurs américains selon lesquels le Canada ne respecte pas l'Accord sur le
bois d'oeuvre résineux (ABR) de 2006.
    L'Alliance a noté que depuis la signature de l'accord en avril 2006, la
part de marché des producteurs canadiens de bois d'oeuvre aux Etats-Unis est
passée d'une moyenne annuelle de 34 % en octobre 2006 à 29 % en novembre 2008,
alors que celle des producteurs américains a monté d'autant.
    "Il est clair que l'industrie américaine du bois d'oeuvre a profité de
cette entente", a affirmé John Allan, secrétaire de l'Alliance. "La part de
marché des producteurs canadiens a diminué considérablement depuis la
signature de l'accord, de cinq points de pourcentage en réalité, ce qui a eu
un impact énorme sur notre industrie."
    L'Alliance constate que tous les producteurs de bois d'oeuvre d'Amérique
du Nord connaissent une période difficile, car l'effondrement du marché de
l'habitation aux Etats-Unis a entraîné la demande pour le bois d'oeuvre et les
prix vers des creux historiques. "Nous éprouvons de la sympathie pour nos
collègues du sud de la frontière. Il est certain que tous les producteurs
d'Amérique du Nord sont très mal en point, comme en témoignent les nombreuses
pertes d'emplois et fermetures d'usines. Mais cela ne justifie pas les
déclarations erronées sur le fait que l'industrie canadienne ne respecterait
pas l'ABR. Ce que les sénateurs n'ont pas reconnu, ce sont les impacts de
l'épidémie de dendroctone du pin en Colombie-Britannique et en Alberta, qui
ont réduit considérablement la qualité du bois."
    L'Accord sur le bois d'oeuvre résineux entre le Canada et les Etats-Unis
est entré en vigueur en octobre 2006. En vertu de cette entente, le Canada
limite ses exportations de bois d'oeuvre résineux en imposant des quotas et/ou
des taxes sur les expéditions vers les Etats-Unis.
    Chaque année, 350 000 chargements de bois d'oeuvre traversent la
frontière canadienne vers les Etats-Unis. Le Canada est de loin le plus grand
fournisseur de produits de bois d'oeuvre importé aux Etats-Unis; il fournit
jusqu'à un tiers du bois d'oeuvre utilisé dans ce pays.
    Comme l'encadrement d'une relation commerciale de cette envergure donne
lieu à des conflits, l'Accord sur le bois d'oeuvre résineux prévoit un certain
nombre de mécanismes pour régler ces conflits : discussions entre les deux
gouvernements, échange d'information et, dans deux cas, renvoi à un arbitrage.
    "Le président Obama et le premier ministre Harper devraient comprendre
que dans le secteur forestier, nos deux pays entretiennent des liens
commerciaux incroyablement importants et complexes. L'industrie canadienne
fait de son mieux pour respecter l'accord et ce type d'accusations non fondées
n'est pas utile", selon John Allan.

    A propos de l'Alliance canadienne pour le commerce du bois d'oeuvre

    L'Alliance canadienne pour le commerce du bois d'oeuvre est le
porte-parole des entreprises canadiennes pour les sujets qui touchent le
commerce du bois d'oeuvre et représente la majorité des exportateurs canadiens
de ce produit.




Renseignements :

Renseignements: John Allan, Secrétaire, Alliance canadienne pour le
commerce du bois d'oeuvre, (604) 619-9311

Profil de l'entreprise

ALLIANCE CANADIENNE POUR LE COMMERCE DU BOIS D'OEUVRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.