Les secteurs les plus durement touchés par la hausse du dollar canadien réagissent différemment pour demeurer concurrentiels



    TORONTO, le 31 janv. /CNW/ - La valeur élevée du dollar canadien a eu des
effets négatifs pour environ quatre entreprises sur cinq (78 %) du secteur
pétrolier et gazier, et trois entreprises sur quatre (75 %) du secteur
manufacturier au Canada, selon les CA occupant des postes de direction qui ont
été interrogés aux fins du plus récent rapport ICCA/RBC Tendances
conjoncturelles (quatrième trimestre 2007).
    Selon ce rapport trimestriel, 43 % des répondants du secteur
manufacturier au Canada disent que leur entreprise a accru ses activités
d'expansion des affaires, alors que 32 % indiquent que leur entreprise a
réduit ses prix à la fin de 2007. Par ailleurs, dans le secteur pétrolier et
gazier, plus de la moitié des répondants (53 %) ont indiqué que leur
entreprise n'a pas tenté de combattre l'incidence négative de l'appréciation
du dollar canadien.
    "Les répondants CA font clairement ressortir que la hausse du dollar
canadien continue d'affecter la compétitivité des entreprises partout au
pays", a déclaré Kevin Dancey, FCA, président-directeur général de l'ICCA.
"Selon les secteurs, d'autres variables auront une incidence sur les décisions
d'affaires que prendront les CA qui occupent des postes de direction. Les CA
dans le secteur pétrolier et gazier, par exemple, doivent composer avec les
coûts de forage élevés, les redevances croissantes et les prix plus bas pour
le gaz naturel."
    Autre constatation intéressante du rapport, seul un répondant sur cinq
(21 %) a profité des baisses de coûts attribuables à la valeur élevée du
dollar pour acheter des biens d'équipement ou pour planifier de tels achats.
    "Dans certains secteurs, les perspectives économiques peuvent constituer
une bonne raison de ne pas investir", a indiqué Tracy Stevenson,
vice-présidente des Services financiers à l'entreprise de RBC. "Toutefois, en
misant sur une occasion idéale d'investir pour accroître leur compétitivité,
les 21 % d'entreprises qui tirent profit de la force du dollar pourraient bien
être celles qui connaîtront le succès."
    A l'échelle nationale, les estimations moyennes de la rentabilité pour
les 12 prochains mois dans tous les secteurs ont chuté à +3,0 %, alors
qu'elles s'établissaient à +5,2 % au troisième trimestre. C'est dans le
secteur manufacturier que cette baisse a été le plus prononcé, puisque les
profits estimatifs moyens y sont passés de +3,8 % à -0,3 %, suivi du secteur
pétrolier et gazier, où les estimations des profits moyens s'établissent
maintenant à +0,6 % alors qu'elles se chiffraient auparavant à +5,8 %.
    Au dernier trimestre de 2007, les CA cadres dirigeants se sont montrés
moins optimistes qu'au cours des deux trimestres précédents à l'égard des
perspectives pour leur entreprise au cours des 12 prochains mois. Ce recul est
plus apparent en Alberta, où seulement 51 % des répondants se sont dits
optimistes pour leur entreprise, comparativement à 79 % au deuxième trimestre
de 2007. Seulement un peu plus de la moitié des répondants de l'Ontario (55 %)
et du Québec (56 %) se sont dits optimistes à l'égard des perspectives pour
leur entreprise au cours des 12 prochains mois, comparativement à 69 % (en
Ontario) et à 53 % (au Québec) au deuxième trimestre. C'est en
Colombie-Britannique que l'optimisme à l'égard des perspectives pour les 12
prochains mois a été le plus élevé (67 % des répondants), comparativement à 86
% au deuxième trimestre.
    Le rapport trimestriel ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles, est fondé
sur un sondage mené par l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA)
visant à tirer parti de la compréhension des affaires qu'ont les CA occupant
des postes de direction clés dans des sociétés fermées et ouvertes un peu
partout au Canada. Le rapport du quatrième trimestre 2007 est le fruit
d'entrevues effectuées par courriel, auxquelles ont répondu 610 CA sur les
4 777 qui, selon les dossiers de l'ICCA, occupent des postes de haut niveau
(tels que chef des finances, chef de la direction ou chef de l'exploitation),
dans des sociétés ouvertes ou fermées au Canada. Le taux de réponse a été de
13 %. La marge d'erreur pour ce type d'études est de +/- 4,0 % au niveau de
confiance de 95 %.
    Le rapport ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles (quatrième trimestre
2007) s'inscrit dans le cadre d'une initiative internationale. L'American
Institute of Certified Public Accountants (AICPA) aux Etats-Unis et
l'Institute of Chartered Accountants in England and Wales (ICAEW) au
Royaume-Uni effectuent eux aussi des sondages trimestriels auprès de leurs
membres qui occupent des postes de direction pour produire un baromètre de
l'activité économique dans leur pays respectif et à titre de référentiel en
vue de futures analyses comparatives entre les pays. Le rapport ICCA/RBC :
Tendances conjoncturelles (quatrième trimestre 2007) est disponible en ligne à
l'adresse www.iccarbctendancesconjoncturelles.com.

    A propos de l'ICCA

    L'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) et les ordres
provinciaux et territoriaux de comptables agréés regroupent environ 72 000 CA
et 10 000 étudiants au Canada et aux Bermudes. L'ICCA mène des recherches sur
des sujets d'actualité dans le domaine des affaires, et soutient
l'établissement de normes de comptabilité, de vérification et de certification
pour les secteurs privé et public ainsi que pour les organismes sans but
lucratif. Il publie des recommandations sur le contrôle et la gouvernance
d'entreprise ainsi que des documents destinés à la profession comptable. Il
élabore des programmes de formation continue et représente la profession de CA
sur la scène nationale et internationale. L'ICCA est l'un des membres
fondateurs de l'International Federation of Accountants (IFAC) et de la Global
Accounting Alliance (GAA).

    A propos de RBC

    RBC Banque Royale offre aux particuliers, aux petites et moyennes
entreprises ainsi qu'aux clients commerciaux, par divers modes de prestation,
une vaste gamme de services financiers, notamment des comptes de dépôt, des
placements et des fonds communs de placement, des cartes de crédit et de
débit, des prêts personnels et commerciaux et des hypothèques résidentielles
et commerciales. RBC est la division de services bancaires aux particuliers et
aux entreprises de la Banque Royale du Canada (RY à la Bourse de Toronto et à
la Bourse de New York).




Renseignements :

Renseignements: Pour obtenir une entrevue avec Kevin Dancey,
président-directeur général de l'ICCA et/ou avec des CA qui ont répondu au
sondage, veuillez communiquer avec: Tobin Lambie, ICCA, au (416) 204-3228 ou à
tobin.lambie@cica.ca; Pour obtenir une entrevue avec Tracy Stevenson,
vice-présidente des Services financiers à l'entreprise de RBC, veuillez
communiquer avec: Kathy Bevan, RBC, au (416) 974-7622 ou à
kathy.bevan@rbc.com

Profil de l'entreprise

L'Institut Canadien des Comptables Agréés

Renseignements sur cet organisme

RBC (French)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.