Les RMU interpellent le nouveau ministre de la Santé



    MONTREAL, le 26 juin /CNW Telbec/ - Les répondants médicaux d'urgence
(RMU) d'Urgences-santé saluent l'arrivée du nouveau ministre de la Santé et
des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc. Ces salariés, sans contrat de travail
depuis décembre 2003, espèrent du même souffle que le nouveau ministre sera
plus réceptif à leur situation que son prédécesseur et mettra les efforts
nécessaires pour faire débloquer les pourparlers, dans l'impasse depuis des
mois.
    "Nous gagnons 32% de moins que les préposés du 9-1-1 de la Ville de
Montréal et 60% de moins que les RMU de Toronto. L'injustice est criante, nous
méritons mieux", indique Martin Doyon, président du syndicat affilié au SCFP.
Début juin, le comité de négociation des RMU a démontré à la partie patronale
qu'il était possible d'obtenir la parité avec les préposés du 9-1-1, tout en
réalisant l'équité salariale dans l'entreprise, et ce, en respectant le cadre
de 12,6% sur la masse salariale d'Urgences-santé. "Notre démonstration était
solide et permettait à tout le monde de sortir gagnants de cette négociation,
mais le négociateur patronal a rejeté le tout du revers de la main. Une
obstination simplement incompréhensible. Nous souhaitons que le ministre
Bolduc donne maintenant le mandat de régler ces pourparlers qui n'ont déjà que
trop durés", de conclure Martin Doyon.
    Les RMU d'Urgences-santé ont déjà tenu deux journées de grève. Ils ont
aussi distribué des milliers de dépliants informatifs, lancé un site Internet
(www.appuyons les rmu.com), démissionné de leurs postes de formateurs,
effectué un sit-in dans les bureaux de la compagnie et posé des affiches.

    Le travail des RMU

    Les RMU sont les personnes qui décident, pour les régions de Montréal et
de Laval, de l'envoi d'une ambulance et donnent des conseils médicaux aux
proches de victimes pendant que l'aide est en route. Leur formation est
exigeante et ils font face tous les jours à des appels de personnes en
détresse qui ont perdu ou risquent de perdent des êtres chers à cause
d'accidents, de tentatives de meurtre, de tentatives de suicide, d'overdoses
ou d'autres drames.
    Pour en savoir plus sur la nature du travail des RMU, visionnez une vidéo
de 11 minutes sur le travail quotidien des RMU, en ligne à l'adresse
suivante : http://scfp.qc.ca/modules/pages/index.php?id=71, ou le reportage du
1er novembre de l'émission Enquête de la télé de Radio-Canada,
(http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/enquete/) qui résume la situation
dans laquelle se retrouvent quotidiennement les RMU.

    Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ) représente
quelque 20 000 membres dans la santé et les services sociaux au Québec. En
plus de ce secteur d'activité, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs,
entre autres, l'éducation, les municipalités, le transport urbain, le
transport aérien, les sociétés d'Etat et organismes publics québécois,
l'hydroélectricité et les communications. Comptant au total plus de 100 000
membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

    Ce communiqué et d'autres infos sur le site scfp.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Martin Doyon, prés. syndicat des RMU (SCFP-FTQ), cell.
(514) 723-5810; Alexandre Boulerice, (514) 384-9681, poste 270, cell. (514)
668-7148; SOURCE: SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.