Les résultats d'un nouveau sondage international révèlent un important besoin d'information et de soutien chez les mères de bébés nés prématurément

De nouvelles données incitent à passer à l'action, à l'approche de la Journée mondiale de la prématurité, afin d'offrir aux mères de bébés nés prématurément plus de soutien et d'information sur les risques de la prématurité.

MONTRÉAL, le 17 nov. 2011 /CNW/ - Juste à temps pour la première Journée mondiale de la prématurité, qui se tiendra le 17 novembre 2011, un sondage international mené auprès de 1 300 mères et femmes enceintes révèle qu'il est nécessaire de mieux informer les futures et nouvelles mamans sur la naissance prématurée et les risques qui y sont associés. Les résultats de ce sondage témoignent aussi des répercussions de la prématurité sur les mères, qui s'inquiètent de l'avenir de leur enfant et des problèmes de développement que ce dernier pourrait connaître. Commandité par Abbott, entreprise de soins de santé mondiale, ce sondage a été mené dans 13 pays, dont le Canada, auprès de 1 300 futures mamans et mamans de prématurés ou de nourrissons nés à terme. L'objectif principal était d'évaluer la compréhension de la prématurité en général et le degré de sensibilisation à ce phénomène, ainsi que le fardeau que représentent la naissance prématurée et ses risques.

Les complications de la prématurité constituent la principale cause de décès chez les nourrissons durant le premier mois de vie. Les femmes enceintes et les jeunes mères, toutefois, n'étaient que peu informées de la fréquence des naissances prématurées et de tous les risques qui y sont associés chez les nourrissons. Plus des deux tiers des mères interrogées ne connaissaient pas l'incidence des naissances prématurées, et 42 % évaluaient l'incidence à une valeur bien en dessous du taux réel de 10 %1.

Les résultats du sondage mettent en lumière l'inquiétude vécue par les mères de bébés prématurés. Environ la moitié de toutes les mères sondées ont dit avoir ressenti une certaine angoisse au moment d'accoucher, mais celles qui avaient déjà accouché prématurément ont dit avoir éprouvé de l'anxiété, de la peur et des sentiments de culpabilité et d'impuissance à un degré nettement plus élevé que les mères d'enfants nés à terme. Le sondage a également montré que 42 % des mères de prématurés s'inquiètent des conséquences négatives à long terme sur la santé de leur enfant et que 36 % croient que leur enfant accusera un retard dans son développement physique. Mais les inquiétudes ne concernent pas que la santé : 1 mère sur 4 (24 %) croit que son enfant ne réussira pas aussi bien que les autres à l'école en raison de sa naissance prématurée.

« Même si les soins aux prématurés ont énormément évolué au fil des ans, ces résultats sont le reflet de ce que nous disent les parents après leur départ de l'unité de soins intensifs néonatals, explique la Dre Leonora Hendson, directrice de la Neonatal and Infant Follow-up Clinic au Glenrose Rehabilitation Hospital, à Edmonton. La survie des prématurés, même celle des bébés à l'extrême limite de la viabilité, s'est remarquablement accrue depuis quelques décennies. Nous offrons maintenant les meilleurs soins médicaux aux nourrissons hospitalisés aux soins intensifs néonatals. Et la recherche se poursuit afin d'améliorer encore davantage les résultats obtenus. Mais, malheureusement, les parents de prématurés n'obtiennent pas systématiquement du soutien à leur sortie de l'hôpital, et des programmes ou occasions d'éducation ne sont pas accessibles à tous les parents de prématurés qui quittent l'unité de soins intensifs. Les parents sont inquiets et veulent obtenir de l'information qui les aidera à mieux maîtriser les risques et à assurer que leur enfant puisse être heureux et en bonne santé. »

Katharina Staub, mère de jumeaux nés à 27 semaines de grossesse, raconte à quel point son expérience a été source d'anxiété : « Je ne savais vraiment pas que je courais des risques de donner naissance à mes enfants trop tôt. Aujourd'hui, je sais qu'être plus âgée au moment de sa grossesse et attendre plus d'un enfant sont des facteurs qui augmentent le risque de prématurité. Je n'étais pas au courant de cela avant la naissance de mes enfants. Mon médecin ne m'en avait tout simplement pas parlé, ajoute-t-elle. Quand nous nous sommes retrouvés à l'unité de soins néonatals, mes jumeaux placés en incubateur, j'étais en plein déni. C'était une expérience très difficile à vivre. Plutôt que de constituer un événement heureux, la naissance de ses enfants devient une situation où l'inquiétude et le sentiment de culpabilité prennent toute la place... »

Le sondage a révélé que les mères de bébés prématurés considèrent les médecins comme l'une de leurs principales sources d'information. Les mères interrogées ont aussi indiqué qu'elles auraient eu besoin de plus de soutien au moment de quitter l'hôpital, la moitié d'entre elles ayant désiré obtenir plus de renseignements sur les risques associés à la prématurité, plus de soins médicaux et un meilleur suivi de leur enfant par un médecin ou une infirmière.

Le sondage a en outre montré que les mères gagneraient à être mieux renseignées sur les principaux risques pour la santé des bébés, peu importe qu'ils soient nés prématurément ou à terme. Par exemple, au moins 32 % des femmes ne pouvaient situer dans le temps la saison où les risques d'infection respiratoire sont les plus élevés dans leur pays, une période de l'année où les prématurés sont pourtant particulièrement exposés à ce type d'infections, potentiellement graves. Cela revêt une importance toute particulière pour les mères de prématurés, puisque les résultats ont montré que deux fois plus de prématurés que de bébés nés à terme avaient contracté une infection respiratoire. Qui plus est, 40 % des mères de prématurés ne connaissaient pas les mesures de prévention toutes simples qui peuvent être prises pour protéger leur enfant contre les infections respiratoires.

Silke Mader, présidente du conseil d'administration de la European Foundation for the Care of Newborn Infants, déclare : « Jusqu'à 1 bébé sur 10 naît prématurément, et il est extrêmement important que les gens qui attendent un enfant ou viennent d'en mettre un au monde aient accès à plus de renseignements et se voient offrir un meilleur soutien. Lors de la journée mondiale de sensibilisation à la prématurité (la toute première de l'histoire), nous encouragerons une meilleure prise de conscience, un accès plus facile à l'information et un soutien émotionnel plus solide pour les femmes enceintes et les mères de prématurés. Cette journée marquera le début d'un long parcours de sensibilisation à la prématurité et aux risques qui y sont associés. »

À propos de la journée mondiale des prématurés
La première Journée mondiale de la prématurité, autrefois appelée Journée de sensibilisation à la prématurité, se tiendra le 17 novembre 2011. Il s'agit d'une initiative conjointe de l'EFCNI (European Foundation for the Care of Newborn Infants), de March of Dimes, de la National Premmie Foundation et de LittleBigSouls.

À propos d'Abbott
Abbott est une entreprise de soins de santé mondiale diversifiée qui est vouée à la découverte, au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits pharmaceutiques, nutritionnels et médicaux, y compris des appareils médicaux et des produits diagnostiques. Elle emploie environ 90 000 personnes et commercialise ses produits dans plus de 130 pays. On peut consulter les communiqués de presse d'Abbott et obtenir de plus amples renseignements sur l'entreprise en visitant les sites Web d'Abbott au www.abbott.com et au www.abbott.ca.

Références
__________________
1 Organisation mondiale de la santé (OMS) : « The worldwide incidence of preterm birth: a systematic review of maternal mortality and morbidity ». Consulté le 20 septembre 2011 au http://www.who.int/bulletin/volumes/88/1/08-062554-table-T3.html.

SOURCE ABBOTT LABORATORIES LIMITED

Renseignements :

Eileen Murphy
Abbott
514 832-7788
Eileen.murphy@abbott.com

Nadia Said
Zone franche
514 317-5715, poste 205
nsaid@zonefranche.ca

Profil de l'entreprise

ABBOTT LABORATORIES LIMITED

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.