Les résultats de la première Journée nationale d'évaluation de la mémoire soulignent les avantages du dépistage et d'une détection précoce



    La Fondation d'Alzheimer pour les proches aidants au Canada fixe le
    prochain jour de dépistage en juin 2009

    RICHMOND HILL, ON, le 29 janv. /CNW Telbec/ - La Journée nationale
d'évaluation de la mémoire organisée pour la première fois le 18 novembre 2008
par la Fondation d'Alzheimer pour les proches aidants au Canada (FAPAC) a fait
apparaître que la majorité des participants (65 pour cent) ayant subi un
dépistage étaient inquiets d'une défaillance de la mémoire, mais que seulement
12 pour cent avaient exposé leurs difficultés à leur professionnel de santé
primaire. Près d'un sujet dépisté sur quatre (24,1 pour cent) a obtenu une
notation inférieure à la norme et a été adressé à son fournisseur de soins de
santé pour une évaluation complémentaire.
    Présenté par la FAPAC afin de promouvoir la détection précoce des
troubles de la mémoire et de sensibiliser le public aux déficits mnésiques, à
un vieillissement heureux et aux ressources à leur portée, le dépistage non
diagnostic s'est déroulé dans des sites disséminés partout au Canada, y
compris plus de 50 magasins Wal-Mart et 10 pharmacies London Drugs ainsi que
des maisons de retraite, des centres d'accueil et le cabinet de nombreux
professionnels de la santé.
    Près de 1 000 personnes se sont prévalues des évaluations gratuites et
confidentielles et plusieurs milliers d'autres ont emporté du matériel
pédagogique ou communiqué avec la FAPAC pour obtenir des ressources
supplémentaires.
    Au vu du succès de l'événement, la FAPAC a annoncé également aujourd'hui
qu'elle tiendra annuellement une Journée d'évaluation de la mémoire qui, à
compter de 2009, se déroulera en juin plutôt qu'en novembre, afin de coincider
avec le Moi des aînés. La deuxième édition de la Journée annuelle de la FAPAC
est fixée au mardi 23 juin.
    "Le vieillissement de la population entraîne un risque accru de troubles
mnésiques", a déclaré Taras Rohatyn, président de la FAPAC. "Il devient de
plus en plus crucial que les Canadiens soient amenés à évoquer sans gêne leurs
problèmes de mémoire - et il est vital qu'ils agissent. Bien que toutes les
plaintes de mémoire ne révèlent la maladie d'Alzheimer, plus vite le sujet
connaîtra la nature du problème et plus tôt il pourra être traité, planifier
son avenir et bénéficier des programmes de soutien social déjà en place."
    Au cours de la Journée nationale d'évaluation de la mémoire, des
professionnels de la santé ont administré des tests face à face non invasifs
consistant en une série de questions et de tâches.
    Les résultats du dépistage ne constituent pas un diagnostic et les
participants dont la performance était inférieure à la norme ou qui étaient
toujours préoccupés par leur condition ont été dirigés vers leurs fournisseurs
de santé primaire.
    Les participants aux séances de dépistage ont été également invités à
prendre part à une étude volontaire permettant à la FAPAC d'en apprendre
davantage sur leurs attitudes vis-à-vis du dépistage de la mémoire et leurs
comportements. La plupart des personnes qui se sont prêtées à l'expérience (82
pour cent) étaient âgées entre 50 et 75 ans. Les points saillants de cette
étude informelle ont montré que :

    
    - Un participant sur cinq (18,5 pour cent) a eu une pointage en deçà de
      la norme
    - Les personnes ont voulu passer le test pour les raisons suivantes :

        - Elles avaient remarqué des oublis plus fréquents (46 pour cent)
        - Elles voulaient vérifier leur mémoire et avoir un premier point de
          référence en vue de dépistages futurs (40 pour cent)
        - Un membre de leur parenté était atteint de la maladie d'Alzheimer
          (21 pour cent).

    - 90 pour cent ont déclaré que leur fournisseur de soins ne les avait
      jamais invités à subir un dépistage auparavant.
    

    Rohatyn a confirmé la pertinence de divulguer les résultats du sondage au
cours de ce mois, désigné Mois de sensibilisation à la maladie d'Alzheimer.
    "Les résultats soulignent les avantages du dépistage de la mémoire,
notamment comme premier pas vers un diagnostic approprié. La FAPAC est vouée à
faire prendre conscience de l'importance des plaintes de mémoire en général et
de la maladie d'Alzheimer en particulier à longueur d'année, y compris par
l'organisation d'événements comme la Journée d'évaluation de la mémoire en
juin", a-t-il dit.
    La Journée nationale d'évaluation de la mémoire de l'année dernière a été
parrainée par OVOS Natural Health Inc., commanditaire de platine et par
Lundbeck Canada Inc. à titre de commanditaire de soutien.

    Au sujet de la FAPAC

    La Fondation d'Alzheimer pour les proches aidants au Canada (FAPAC) est
un organisme de bienfaisance basé à Richmond Hill (Ontario) dont les
programmes répondent aux besoins éducatifs, émotionnels, pratiques et sociaux
de ses organisations de soins informels membres qui desservent les familles
aux prises avec la maladie d'Alzheimer et ses affections connexes. Pour de
plus amples renseignements, veuillez visiter www.alzfdn.ca.




Renseignements :

Renseignements: Robert Appleton, Directeur, Développement et
communications, 1-877-321-2594, afcc-pr@alzfdn.ca

Profil de l'entreprise

FONDATION D'ALZHEIMER POUR LES PROCHES AIDANTS AU CANADA INC. (FAPAC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.