Les rejets toxiques en baisse chez les chefs de file de l'industrie nord-américaine et en hausse dans les autres établissements - Les nouvelles données mexicaines permettent la première analyse trinationale des rejets et transferts de polluants



    MONTREAL, le 18 oct. /CNW Telbec/ - Le nouveau rapport A l'heure des
comptes de la Commission de coopération environnementale (CCE) révèle qu'un
déclin continu des rejets de substances chimiques toxiques dans
l'environnement - baisse de 15 % aux Etats-Unis et au Canada entre 1998 et
2004 - est attribuable au groupe d'établissements industriels qui sont les
plus importants producteurs de polluants.
    Cependant, le rapport de la CCE indique aussi que ce rôle moteur des plus
importants établissements producteurs de déchets contraste fortement avec une
hausse considérable des rejets et des transferts de substances chimiques
effectués par un beaucoup plus grand nombre d'établissements industriels qui
déclarent de plus faibles volumes d'émissions.
    Publié aujourd'hui, ce rapport annuel compare la pollution industrielle
imputable à un ensemble apparié d'établissements canadiens et américains, soit
un total de 3 millions de tonnes de substances chimiques rejetées ou
transférées à l'échelle des deux pays en 2004. Plus du tiers de ces substances
a été rejeté sur place par les établissements déclarants, y compris plus de
700 000 tonnes sous forme d'émissions atmosphériques, et un autre tiers a été
transféré à d'autres établissements afin d'être recyclé. Pour la première
fois, le rapport de la CCE fournit aussi des données en provenance du Mexique.
A l'échelle trinationale, les rejets et transferts de métaux et de leurs
composés - plomb, chrome, nickel et mercure - sont les types de rejets et
transferts qui ont été signalés par la plus grande proportion
d'établissements.
    "Les données montrent clairement que les mesures prises par l'industrie
et les gouvernements pour limiter les rejets de substances chimiques
enregistrent des progrès soutenus", affirme M. Adrian Vazquez-Galvez,
directeur exécutif de la CCE. "Il est également clair que de très nombreux
établissements industriels de petite et moyenne taille doivent faire davantage
pour réduire leurs déchets et leurs émissions si nous voulons accomplir encore
plus de progrès en Amérique du Nord. Nous espérons que les progrès réalisés
par les chefs de file de l'industrie et le fait que la prévention de la
pollution est une stratégie éprouvée inciteront tous les établissements à
réduire leur pollution à la source."
    L'analyse de la CCE montre que les établissements du Canada et des
Etats-Unis qui ont déclaré des activités de prévention de la pollution -
modification de la conception des produits et des procédés, détection des
déversements et des fuites, remplacement de matières premières - ont réduit
leurs rejets et transferts entre 2002 et 2004. A l'opposé, les établissements
qui n'ont pas mené d'activités de ce genre n'ont pas enregistré un progrès
analogue.
    Un nouveau chapitre est consacré à un examen détaillé du recyclage
industriel; on y constate que plus du tiers des substances dont des rejets et
transferts ont été déclarés au Canada et aux Etats-Unis en 2004 - plus d'un
million de tonnes - a été recyclé. Les activités de recyclage ont affiché une
hausse en raison d'une production accrue et d'une augmentation du prix des
déchets métalliques. La plupart des substances recyclées étaient des métaux,
dont le cuivre, le zinc et le plomb (et leurs composés).
    Cette analyse trilatérale est fondée sur des données appariées relatives
à 9 secteurs industriels, 56 substances chimiques et plus de
10 000 établissements. On y compare les rejets et les transferts enregistrés
par des établissements similaires au Canada, au Mexique et aux Etats-Unis. En
outre, le rapport fait ressortir les différences entre les rejets et
transferts déclarés dans chacun des trois pays.
    La comparaison des émissions industrielles dans les trois pays continuera
à s'améliorer; la CCE travaille à cette fin avec les gouvernements,
l'industrie et les ONG pour accroître le nombre de substances chimiques et
d'établissements qui peuvent être comparés à l'échelle trinationale.
    A l'heure des comptes compile des données recueillies par l'Inventaire
national des rejets de polluants au Canada, par le Toxics Release Inventory
(Inventaire des rejets toxiques) aux Etats-Unis et, à compter de la première
année de déclaration obligatoire au Mexique en 2004, par le registre mexicain
des rejets et des transferts de polluants, appelé Registro de Emisiones y
Transferencia de Contaminantes.

    Voulez-vous en savoir plus sur un établissement en particulier, sur un
secteur industriel ou sur une province ou un Etat? Le site Web A l'heure des
comptes en ligne : (less than)www.cec.org/takingstock(greater than) permet aux
utilisateurs de produire des rapports sur mesure selon la substance chimique,
l'établissement, le secteur ou la région géographique.

    Il est également à noter que, maintenant que l'on dispose de nouvelles
données sur les rejets et transferts de substances chimiques provenant de
sources industrielles au Mexique, la CCE a créé le premier outil de
cartographie directe à l'échelle nord-américaine, qui présente les données sur
les polluants industriels en fonction du lieu au Canada, au Mexique et aux
Etats-Unis. A l'aide du service cartographique Google Earth, la carte de la
CCE indique l'emplacement de plus de 33 000 établissements industriels
nord-américains qui ont déclaré des rejets et transferts de polluants en 2004.
Pour avoir accès à cette information, voir : (less
than) http://www.cec.org/naatlas/prtr(greater than).




Renseignements :

Renseignements: Danielle Vallée, Commission de coopération
environnementale, (514) 350-4333; Relations avec les médias, Environnement
Canada, (819) 934-8008; Francisco Parra, Semarnat (Mexique), + (52)
55-5628-0891; Suzanne Ackerman, Environmental Protection Agency (E.-U.), (202)
564-7819; Terry Collins, (416) 538-8712

Profil de l'entreprise

COMMISSION DE COOPERATION ENVIRONNEMENTALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.