Les réformes correctionnelles au Québec - Les agentes et les agents de probation en appellent aux juges



    QUEBEC, le 28 juin /CNW Telbec/ - Hier, Gilles Dussault, président du
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
(SPGQ), a envoyé une lettre aux juges siégeant en chambre criminelle et pénale
de la Cour du Québec pour les informer que les agentes et les agents de
probation ne peuvent plus continuer de subir les effets qu'ont sur leur
travail certaines carences graves dans la mise en oeuvre de la Loi sur le
système correctionnel du Québec (LSCQ), entrée en vigueur le 5 février 2007.
    Quatre mois après la mise en oeuvre des réformes, les agentes et les
agents de probation membres du SPGQ dressent un bilan très négatif de certains
changements qui touchent à l'évaluation et au suivi des personnes
contrevenantes en cours de réinsertion sociale. Essentiellement, la lettre
dénonce la privatisation de la surveillance des personnes contrevenantes et
ses effets sur la réduction de la qualité du service. Elle fait état des
pressions exercées par les autorités correctionnelles pour que le temps
consacré à l'évaluation des personnes contrevenantes soit écourté sensiblement
au détriment de la qualité du travail. Elle signale le manque criant
d'effectifs pour effectuer les évaluations et les conséquences principales
d'une telle carence, soit le non-respect des échéances légales en matière de
réinsertion sociale, la surcharge de travail constante, source de tensions et
d'épuisement chez le personnel, et les frustrations potentiellement explosives
des personnes incarcérées lésées par les retards dans le traitement de leur
dossier.
    Le président du SPGQ conclut ainsi sa lettre : "En définitive, le SPGQ
croit que les décisions prises pour l'implantation de la LSCQ vont à
l'encontre de la raison d'être de cette loi et notamment de celle de
l'article 2, qui précise que la loi a pour objectif de veiller à la protection
de la société par des mesures restrictives de liberté adaptées à la personne
et par le respect des décisions des tribunaux. C'est pourquoi les agentes et
les agents de probation que je représente estiment qu'il est de leur devoir de
vous renseigner sur ce qui se passe réellement à la Direction générale des
services correctionnels en matière d'évaluation, de surveillance et
d'assistance des personnes contrevenantes pour que, si vous le jugiez à
propos, les peines que vous imposerez tiennent compte des piètres conditions
de prises en charge qui leur sont réservées."
    Aujourd'hui, une copie de cette lettre a été envoyée aux procureures et
procureurs aux poursuites criminelles et pénales de tous les districts
judiciaires. "Ce n'est pas parce que le ministre Dupuis et ses mandataires ont
fait la sourde oreille à toutes nos représentations à ce jour que leurs
réformes et leur incurie administrative nous sont devenues plus supportables,
et nous continuerons de les dénoncer", précise Gilles Dussault. "Un ministre
qui cumule la responsabilité de la sécurité publique et de la justice devrait
au moins se soucier que les lois sont respectées et que la sécurité publique
est confiée à des personnes compétentes et bien instrumentées. Manifestement,
ce ministre se fout complètement de tout ce que peut lui signaler le personnel
spécialisé de son propre ministère, mais la population a tout de même le droit
de savoir que, sous sa gouverne, la réinsertion sociale des personnes
contrevenantes est extrêmement mal gérée", conclut M. Dussault.

    Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et professionnels
du Québec. Il représente près de 19 000 personnes de la fonction publique, des
sociétés d'Etat, des réseaux de l'éducation et de la santé du Québec,
rattachées à 35 unités de négociation.




Renseignements :

Renseignements: Gilles Dussault, président, Cell.: (418) 571-4026;
Claire Laplante, service de l'information, SPGQ, (418) 692-0022,
1-800-463-5079, claplante@spgq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.