Les Québécois sont incertains des pratiques du pourboire et des usages locaux à l'étranger

− Selon le sondage Carte TD Classe ultime Voyages sur les règles d'étiquette à l'étranger, 70 % des Québécois voyageront cet été, mais ils sont 57 % à être incertains des pratiques du pourboire −

MONTRÉAL, le 17 mai /CNW/ - Qu'il s'agisse de calculer un pourboire au Mexique ou mâcher de la gomme à Singapour, de nombreux Québécois avouent leur confusion et leurs erreurs occasionnelles concernant les pratiques du pourboire et les usages locaux lorsqu'ils sont en vacances à l'étranger, selon le sondage Carte TD Classe ultime Voyages sur les règles d'étiquette à l'étranger.

Le sondage révèle que 70 % des Québécois prévoient voyager cet été, dont 32 % à l'extérieur du Canada. Même s'ils aiment découvrir de nouvelles destinations et cultures, de nombreux Québécois avouent qu'ils sont incertains ou perplexes (57 % et 15 % respectivement) concernant les pratiques en matière de pourboires, gratifications ou frais de service à l'extérieur du pays.

« Si les voyages offrent d'extraordinaires expériences de vie, ce n'est pas vrai des notes comportant des charges inattendues ou des mauvaises surprises pour votre budget, affirme Julie Frange, directrice, Centre de contact, Cartes de crédit, TD Canada Trust. Une bonne carte de primes-voyages vous donne la souplesse requise pour échanger vos points contre tous frais de voyage, notamment les pourboires, et vous aide à respecter votre budget. »

Selon le sondage, les Canadiens considèrent qu'il est important de respecter son budget en voyage : 71 % d'entre eux qui avaient accumulé des primes-voyages dans les 12 derniers mois affirment que leurs points sont l'un des facteurs leur permettant de faire un voyage cette année. La connaissance des usages locaux, ayant trait aux pourboires notamment, peut aussi aider à tirer le meilleur parti de son budget de voyage.

Les pourboires en voyage

Perplexes sur les normes en matière de pourboires, 36 % des Québécois avouent privilégier la prudence en donnant aux fournisseurs de services à l'étranger les mêmes pourboires qu'au pays, soit entre 10 % et 15 %.

« C'est parfois compliqué et frustrant d'avoir à laisser un pourboire dans une devise peu familière, parce que la norme diffère selon le pays. Par exemple, l'on donne habituellement entre 15 % et 20 % aux serveurs aux États-Unis, alors qu'en Europe, le service est souvent compris dans l'addition et qu'en Australie, aucun pourboire n'est donné, explique Julie Frange. Avant de partir à l'étranger, il est recommandé de vérifier ce qui se fait généralement. Cela peut être embarrassant de donner trop peu. Toutefois, si l'on donne des pourboires trop généreux, c'est le budget qui s'en ressent. »

Éviter les impairs culturels à l'étranger

Lorsqu'on leur a demandé des exemples d'impairs culturels à l'étranger, bon nombre de Québécois ont donné des réponses erronées. Par exemple, deux tiers des Québécois (68 %) croyaient que les Argentins prennent leur repas tôt le soir et 72 % pensaient qu'il est acceptable de partager l'addition à Paris.

Par contre, la majorité savait qu'il est interdit de mâcher de la gomme à Singapour (53 %) et qu'il est malséant de sourire dans certains sites historiques du Vietnam (84 %).

« Les usages locaux peuvent être très différents d'un pays à l'autre, il est donc important d'apprendre les convenances sociales avant de partir, recommande Julie Frange. Au Mexique par exemple, les commerçants dans les marchés locaux s'attendent à négocier les prix, alors qu'à certains endroits, comme à Paris, il est très mal vu de discuter d'argent. »

En matière d'immersion culturelle, les Québécois sont partagés. Ils sont nombreux (61 %) à vouloir découvrir les sites d'intérêt d'un nouveau pays sans renoncer aux conforts auxquels ils sont habitués, 18 % aiment bien s'immerger dans la culture locale, et 21 % préfèrent se détendre dans un centre de villégiature plutôt que de vivre des expériences culturelles.

« Que vous préfériez des voyages d'exploration ou vous détendre dans un lieu de villégiature, assurez-vous de tirer pleinement parti de votre programme de primes-voyages en utilisant une carte de crédit qui vous permet d'utiliser vos points pour réserver n'importe quel voyage auprès de l'agence de votre choix, et la souplesse voulue pour que vos points servent à la réservation de votre mode de transport préféré, que ce soit le train, l'avion ou l'automobile », explique Mme Frange.

Au sujet du sondage TD Classe ultime Voyages sur les règles d'étiquette à l'étranger :

Entre le 30 mars et le 5 avril 2011, un sondage omnibus national a été mené en ligne par Research House auprès de 1 000 Canadiens d'âge adulte, dont 250 provenaient du Québec.

Au sujet de la carte Visa Infinite TD Classe ultime Voyages :

La carte Visa Infinite TD Classe ultime Voyages offre aux titulaires de carte la souplesse d'utiliser leurs points TD et de réserver leur voyage comme bon leur semble : par l'intermédiaire de leur agent de voyages habituel, sur un site Web, en profitant d'une aubaine de dernière minute ou auprès du Centre de Primes-voyages TD. Puisqu'il n'existe aucune période d'interdiction ni restriction relative aux transporteurs aériens, il est encore plus profitable d'accumuler et d'échanger des points de la carte Visa TD Classe ultime Voyages. Vous n'êtes pas limité à un siège ni à un transporteur aérien particulier; vous avez le choix de n'importe quel voyage. De plus, alors que de nombreux programmes concurrents exigent que les titulaires atteignent des paliers de points pour voyager vers des destinations particulières ou limitent le nombre de places offertes, l'échange de points, dans le cas de la carte Visa TD Classe ultime Voyages, est simple et facile à comprendre. Pour chaque dollar d'achats réglés à l'aide de sa carte, le titulaire obtient trois (3) points TD. Il peut échanger ses points à partir de seulement 10 000 points TD, soit l'équivalent d'une économie de 50 $ sur n'importe quel voyage peu importe la destination. Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la carte Visa Infinite TD Classe ultime Voyages, consultez le site : http://www.tdcanadatrust.com/francais/visatd/firstclasstravel.jsp.

Au sujet de TD Canada Trust

TD Canada Trust offre des services bancaires personnels et commerciaux à plus de 11,5 millions de clients. Elle propose une vaste gamme de produits et de services, notamment des comptes de chèques et d'épargne, des cartes de crédit, des prêts hypothécaires, des services bancaires aux entreprises, la protection de crédit, l'assurance médicale de voyage, ainsi que des conseils en matière de gestion courante des finances. TD Canada Trust fournit des services bancaires confortables grâce à son service primé et à la commodité de ses services bancaires mobiles, téléphoniques, par Internet et par GAB, offerts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et de ses plus de 1 100 succursales, dont la plupart sont ouvertes dès 8 h et jusqu'en soirée, et dont bon nombre sont ouvertes le dimanche. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le site www.tdcanadatrust.com. TD Canada Trust est la banque canadienne de détail du Groupe Banque TD, la sixième banque en importance de l'Amérique du Nord.

SOURCE TD CANADA TRUST

Renseignements :

Tara Sirinyan
Groupe Banque
TD 514-289-0265
tara.sirinyan@td.com

Charles Durivage
Morin Relations Publiques pour le Groupe Banque TD
514-289-8688, poste 227
charlesd@morinrp.com

Profil de l'entreprise

TD CANADA TRUST

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.