Les Québécois dissimulent certains achats aux membres de leur famille, révèle le sondage ADP sur le jour de paie



    Parmi les dépenses cachées : vêtements, appareils électroniques et...
    automobiles!

    MONTREAL, le 10 sept. /CNW/ - Selon le quatrième sondage annuel d'ADP sur
le jour de paie, un Québécois sur cinq (20 %) cache certains achats aux
membres de sa famille. Le type d'articles dont l'achat est dissimulé est
fortement lié au sexe des personnes qui admettent agir ainsi, qu'elles soient
du Québec ou des autres provinces. Si les femmes cachent surtout l'achat de
vêtements (32 %) et de produits et traitements de beauté (14 %), les hommes,
eux, cachent le plus souvent l'achat de matériel électronique (13 %).
Etonnamment, 6 % des hommes qui ont répondu au sondage ont affirmé avoir caché
l'achat d'un "véhicule" - on pourrait dire que dans leur cas, c'est un petit
secret qui pourrait faire du bruit. Et même si aucune différence culturelle
notable n'a été liée à ces comportements, on a constaté que les anglophones
sont légèrement plus susceptibles que les francophones de ne pas parler de
certains de leurs achats (23 % c. 20 %).

    L'argent, ce n'est pas tout !

    Le sondage d'ADP ne s'est pas limité aux achats dissimulés. Il a aussi
révélé que les Canadiens de toutes les provinces affichent aussi un côté
généreux et humain.

    
    - Quatre Canadiens sur dix accepteraient une baisse de salaire de 20 % si
      elle leur permettait de passer 20 % plus de temps avec leur famille;
      les hommes (38 %) et les femmes (42 %) sont presque à égalité à cet
      égard. Les allophones et les francophones sont nettement plus
      favorables à ce mode de vie que les anglophones (51 % et 41 % par
      rapport à 36 %).
    - La moitié des Canadiens (et 51 % des Québécois) donneraient 10 % de
      leur salaire si cela permettait à leur petits-enfants et futurs
      petits-enfants de jouir d'un environnement plus sain et plus propre.
      Les allophones (les personnes qui ne parlent ni français ni anglais)
      seraient plus enclins que les autres à accepter cette proposition
      (56 %).
    - Le quart (26 %) des répondants accepteraient à la fois de réduire leur
      salaire de 20 % pour passer plus de temps avec leur famille et de faire
      don de 10 % de leur salaire pour protéger l'environnement.
    - Plus une personne vieillit, moins elle se dit prête à donner 10 % de
      son salaire pour garantir un environnement plus propre à ses
      petits-enfants. Parmi les répondants de 50 ans et plus, seulement
      quatre sur dix (43 %) seraient prêtes à faire un don de ce genre; chez
      les 18 à 29 ans, cette proportion est de 65 %.

    "Le sondage ADP sur le jour de paie nous apprend que, même si les
personnes qui accepteraient de gagner moins d'argent en échange de plus de
temps passé avec leur famille ou d'un environnement plus propre sont
nombreuses, certains plaisirs sont trop sacrés pour être remis en question",
déclare Eric Audette, Directeur ADP Canada pour le Québec. "L'argent, qu'on le
dépense, qu'on le cache ou qu'on le donne - c'est donc un moyen d'améliorer sa
qualité de vie, et non pas un but en soi."

    Plus riches que nos parents

    Quelque six répondants sur dix (58 %) déclarent être plus à l'aise
financièrement que leurs parents au même âge. Les francophones, les
anglophones et les allophones sont tous du même avis.

    Les résultats varient cependant selon la région et l'âge.

    - Les résultats recueillis au Québec sont conformes à la moyenne
      nationale. De leur côté, sept Albertains sur dix (69 %) et les deux
      tiers des Canadiens des provinces de l'Atlantique (66 %) se considèrent
      plus riches que leurs parents ne l'étaient. Par contre, seulement 52 %
      des Britanno-Colombiens sont d'accord avec cet énoncé.
    - Les répondants de plus de 50 ans sont plus susceptibles que les plus
      jeunes (65 % c. 51 %) de se considérer plus riches que leurs parents.

    Incertitudes au sujet de l'avenir

    Dans l'ensemble, les Canadiens entretiennent trois opinions différentes
face à l'avenir financier de la prochaine génération.

    - Un tiers (36 %) des Canadiens croit que la génération qui les suivra
      sera dans une situation plus avantageuse qu'eux au même âge.
    - Un autre tiers (32 %) croit que la situation financière de la
      génération suivante sera à peu près semblable à la leur; les Québécois
      sont cependant plus susceptibles que les Canadiens des autres provinces
      à penser ainsi (42%). En outre, plus de francophones que d'anglophones
      partagent cet avis.
    - Quelque 26 % des Canadiens croient que leurs enfants réussiront moins
      bien qu'eux sur le plan financier; les Québécois et les francophones
      sont moins susceptibles d'être de cet avis (22 %).
    - Plus de la moitié (52 %) des Canadiens nés à l'étranger se disent
      optimistes quant à la richesse de la génération suivante; un tiers
      (33 %) seulement des personnes nées au Canada affiche cet optimisme.

    Le 14 septembre est la Journée de la reconnaissance des professionnels de
    la paie

    Tout le monde aime le jour de la paie, mais peu de gens pensent à
remercier les professionnels qui travaillent d'arrache-pied pour que chacun
ait son chèque à temps. C'est pourquoi ADP a désigné le 14 septembre 2007 la
quatrième Journée annuelle de la reconnaissance des professionnels de la paie.
ADP veut ainsi encourager tous les travailleurs canadiens à prendre le temps
de remercier le responsable de la paie de leur organisation. Ils pourraient
par exemple lui envoyer une carte de remerciements personnalisée à partir du
site suivant : www.adp.ca/jourdepaie/remerciements.
    Les résultats du sondage ADP sur le jour de paie sont publiés dans le
cadre de la Semaine nationale de la paie de l'Association canadienne de la
paie, qui a lieu du 10 au 14 septembre 2007.
    Avis aux rédacteurs en chef : Les données régionales sont disponibles sur
demande.

    Au sujet d'ADP Canada

    Le Service aux employeurs d'ADP Canada (ADP) est le chef de file canadien
des solutions d'affaires intégrées, aidant ses 50 000 clients à accroître leur
productivité, à s'assurer qu'ils respectent les règlements, à fidéliser leurs
employés et à contrôler leurs coûts. ADP offre une gamme complète de services
et de produits d'impartition conventionnels et électroniques, comme la gestion
de la paie, des ressources humaines, des heures et des présences, de la santé
et de la sécurité au travail, ainsi que des services de consultation. ADP paie
un Canadien sur cinq. Pour de plus amples renseignements concernant ADP,
composez le 1-866-228-9675 ou consultez le site Web www.adp.ca.

    Au sujet du sondage

    Le sondage ADP sur le jour de paie a été réalisé par téléphone du 9 au
15 août 2007, auprès d'un échantillon aléatoire de 2 006 Canadiens de 18 ans
et plus. Un échantillon de cette taille fournit des résultats qui sont
considérés comme précis à plus ou moins 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur
20.
    




Renseignements :

Renseignements: Tina Fournier-Ouellet, Capital-Image, (514) 739-1188,
postes 230, tfournierouellet@capital-image.com; Sébastien Boudreau,
Capital-Image, (514) 739-1188, postes 228, sboudreau@capital-image.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.