Les provinces des Prairies afficheront la plus forte croissance économique en 2008



    OTTAWA, le 6 août /CNW Telbec/ - La Saskatchewan et le Manitoba, deux
provinces des Prairies en plein essor, prendront la tête de la croissance
économique cette année, selon la Note de conjoncture provinciale publiée par
Le Conference Board du Canada pour l'été 2008.
    "Si l'affirmation "The West is the best" ("c'est mieux dans l'Ouest")
reste vraie, l'attention s'est déplacée de l'Alberta vers la Saskatchewan et
le Manitoba cette année, les deux économies à la croissance la plus rapide au
Canada grâce aux prix élevés de presque toutes leurs ressources naturelles,
indique Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef. Riche en
ressources, la Saskatchewan s'apprête à vivre une autre année de forte
croissance et l'économie du Manitoba demeure imperméable aux difficultés
qu'éprouvent celles des Etats-Unis et du Canada central."
    Dynamisée par les prix vertigineux des produits de base et une solide
économie intérieure, la Saskatchewan sera en avance sur toutes les autres
provinces sur le plan de la croissance économique cette année : son produit
intérieur brut (PIB) réel progressera de 4,2 p. 100. Même si l'économie
continuera d'obtenir de bons résultats, la croissance du PIB réel devrait se
calmer pour atteindre 2,8 p. 100 en 2009.
    Le Manitoba a connu une période exceptionnelle, marquée par une
croissance économique largement supérieure au potentiel de la province. Un
secteur de la fabrication diversifié, d'importants projets d'immobilisations,
un marché du logement florissant et les prix élevés des produits de base
stimuleront la croissance du PIB réel, qui sera de 3,6 p. 100 en 2008.
    Après avoir évolué à un rythme essoufflant entre 2004 et 2006, l'économie
albertaine s'apaise et connaît un taux de croissance plus soutenable. Les
pénuries de main-d'oeuvre qualifiée et le déclin des activités de forage
limiteront la croissance à 2,6 p. 100 cette année. Les perspectives
économiques de la province devraient s'améliorer en 2009, mais on ne s'attend
pas à ce que la croissance atteigne les niveaux observés en 2005 et en 2006.
    Selon nos prévisions, l'économie de la Colombie-Britannique connaîtra une
croissance plus modeste en 2008, de 2,2 p. 100. Elle tirera profit d'une
solide performance de l'emploi et des gains salariaux, mais les secteurs de la
foresterie et de la fabrication, qui traînent de l'arrière, continueront de
peser sur l'économie.
    Le repli de l'industrie automobile freinera les exportations canadiennes
et fera en sorte que la croissance économique en Ontario ne dépassera pas
0,8 p. 100 cette année. Cependant, une modeste reprise de la demande des
consommateurs américains devrait permettre au PIB ontarien de remonter au
niveau de la moyenne nationale (2,7 p. 100) en 2009.
    Un repli du surplus de la balance commerciale restreindra également la
croissance au Québec, limitant tout particulièrement la croissance dans le
secteur de la fabrication. Malheureusement, le fort rendement du secteur des
services ne compensera pas la fragilité du secteur de la fabrication. De plus,
nous anticipons un ralentissement de l'économie intérieure, de sorte que la
croissance du PIB réel dans son ensemble fléchira à 1,4 p. 100 cette année.
    Les prévisions touchant la région de l'Atlantique seront grandement
tributaires des investissements dans d'importants projets d'immobilisations.
La Nouvelle-Ecosse bénéficiera des travaux de développement sur le champ de
gaz naturel extracôtier de Deep Panuke, ce qui permettra à la croissance du
PIB réel d'atteindre 2 p. 100 en 2008. Malgré les difficultés qui perdurent
dans le secteur de la fabrication du Nouveau-Brunswick, de fortes activités de
construction aideront à faire progresser le PIB réel de 2 p. 100 en 2008.
L'Ile-du-Prince-Edouard enregistrera une croissance économique stable et verra
son PIB réel s'accroître de 2,2 p. 100 en 2008.
    Après avoir affiché une croissance exceptionnelle de 9,3 p. 100 l'année
dernière, l'économie de Terre-Neuve-et-Labrador n'affichera qu'une croissance
globale de 0,2 p. 100 en 2008 à cause de la chute de la production pétrolière.
Le marché du travail progresse toutefois à son taux le plus élevé depuis 1999
dans cette province. De plus, Terre-Neuve-et-Labrador devrait profiter d'une
croissance du PIB réel de 4,2 p. 100 en 2009, la plus élevée au pays.




Renseignements :

Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, (613)
526-3090, poste 448, corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.