Les promesses de la génétique transforment la dermatologie



    - les premiers tests génétiques et soins de la peau personnalisés
    maintenant disponibles au Canada -

    MONTREAL, le 5 juin /CNW/ - Le premier et le seul test d'évaluation des
soins de la peau capable de mesurer les dommages existants à l'ADN de la peau
causés par une exposition aux rayons UV et de donner une véritable évaluation
du facteur de risque génétique lié aux rayons UV sera disponible dans les
pharmacies canadiennes en mai 2008. dermaDNA(TM), un système novateur de soins
de la peau en deux étapes, est appuyé par une gamme de traitements éprouvés en
clinique et ayant démontré qu'ils peuvent non seulement protéger mais
également réparer les dommages subis par l'ADN cellulaire de la peau.
    "dermaDNA(TM) a révolutionné les soins de la peau en offrant un aperçu
génétique de la santé globale de notre peau", déclare Dr Robert Thayer,
biologiste moléculaire et chef de la direction de Genesis Genomics Inc. "La
fondation moléculaire des dommages à la peau causés par le soleil est mieux
connue et nous pouvons dorénavant concevoir des traitements précis et
personnalisés grâce aux tests et aux soins de la peau dermaDNA(TM) afin de
prévenir et réparer les dommages à l'ADN."

    Une nouvelle façon de classifier le risque génétique de cancer de la
    peau?

    Jusqu'à ce jour, le teint pâle et les cheveux roux représentaient les
indicateurs les plus importants d'un risque accru de cancer avec ou sans
présence de mélanome. Cependant, en présence des variantes du gène MC1R, le
type de peau et la couleur des cheveux deviennent des variantes indépendantes
dans l'établissement du risque de cancer de la peau.(1) Cela signifie que la
couleur de la peau et des cheveux et la sensibilité aux rayons UV ne sont pas
les seuls indicateurs de risque génétique de cancer de la peau et de dommages
à l'ADN cellulaire de la peau. Certaines variantes génétiques spécifiques
indiquent un risque accru de cancer de la peau avec ou sans présence de
mélanome. Ceci contribuera à établir si une personne qui ne brûle pas au
soleil, qui a la peau sombre et les cheveux foncés peut tout de même présenter
un risque de dommages à l'ADN causés par les rayons UV et devrait se protéger
davantage du soleil. Ces variantes indiqueront également si une personne à la
peau claire a un facteur de risque allant au-delà de la couleur de sa peau et
aideront à comprendre les risques pour les enfants avant qu'ils ne subissent
des dommages à long terme.
    Les dermatologues canadiens utilisent actuellement l'échelle de
classification de Fitzpatrick pour évaluer le risque de cancer de la peau chez
leurs patients. L'échelle de Fitzpatrick se fonde sur une évaluation visuelle
et subjective du teint d'une personne et de sa tolérance au soleil. Elle
classifie les types de peau de I à IV selon la couleur de la peau et des
cheveux et le taux de brûlure lors d'une exposition au soleil. L'étude des
variantes du gène MC1R peut aussi trier la peau de 1 à 3+ selon la méthode de
Fitzpatrick, en fonction des types de peau et de la couleur des cheveux, mais
il a été démontré que les variantes du gène MC1R font ressortir la
prédisposition au cancer de la peau avec ou sans présence de mélanome, sans
tenir compte du type de peau et de la couleur des cheveux.(3) Par conséquent
les dermatologues doivent voir plus loin que le type de peau et la couleur des
cheveux et utiliser le test de profil génétique MC1R pour établir plus
précisément le facteur de risque de cancer de la peau et de dommages à l'ADN
d'un patient.
    Dr Charles Lynde, dermatologue, professeur clinicien adjoint, Université
de Toronto et conseiller auprès de la University Health Network et de
l'hôpital Markham-Stouffville, a étudié le potentiel des tests dermaDNA(TM) et
déclare "Les dermatologues sont conscients que le système de Fitzpatrick est
imparfait, surtout dans le cas des patients de type IV, dont le risque de
cancer de la peau est difficile à évaluer. DermaDNA(TM) représente une percée
technologique qui reclassifie l'évaluation de la peau".

    Pourquoi est-il important de quantifier le niveau de dommages à l'ADN de
    la peau?

    Les agresseurs environnementaux comme le tabac, la pollution et une
surexposition aux rayons UV affectent l'ADN cellulaire de la peau, causant des
dommages, un vieillissement prématuré et éventuellement une peau malsaine. En
fait, la recherche démontre que la peau est souvent exposée aux rayons
ultraviolets et les mutations de l'ADN qui en résultent peuvent contribuer au
vieillissement prématuré.(2)
    Le système de soins de la peau dermaDNA(TM) aide à quantifier et à
diagnostiquer les dommages et la santé de la peau de l'individu. Il fournit
une évaluation personnalisée des dommages à la peau et en particulier des
dommages à l'ADN causés par une exposition au soleil. Ce simple test
d'évaluation consiste à prélever un échantillon sur le nez et à l'intérieur de
la joue et à faire parvenir ces prélèvements à un laboratoire. Celui-ci
examine les prélèvements dans le but d'établir la santé actuelle de la peau en
ce qui a trait aux dommages causés par le soleil, et le profil génétique de la
peau par le suivi du gène MC1R, qui est l'évaluation la plus précise du
facteur de risque lié aux rayons UV et de la prédisposition au cancer de la
peau. En fonction des résultats du test, un programme personnalisé est
élaboré, comprenant une gamme de traitements de la peau hautement avancés pour
réparer et prévenir les futurs dommages à l'ADN cellulaire de la peau.
    "Jusqu'à maintenant, on ne parlait que des dommages à la peau puisque la
technologie ne permettait pas de mesurer l'ADN cellulaire de la peau", indique
le professeur Mark Birch-Machin, directeur principal des sciences
dermatologiques, Genesis Genomics Inc. Dermatological Sciences, Université de
Newcastle, Royaume-Uni. "L'ADN de la peau ne ment pas, il sait ce que vous
avez fait au cours des étés précédents, même si vous avez oublié."

    Initiative globale résultant d'un partenariat canadien entre dermaglow et
    Genesis Genomics

    dermaglow lance dermaDNA(TM) sur le marché en partenariat exclusif avec
Genesis Genomics, une entreprise de biotechnologie reconnue. Les recherches
effectuées par Genesis Genomics, en collaboration avec une institution de
l'Université de Newcastle (Royaume-Uni) et par le professeur Mark
Birch-Machin, spécialiste de la recherche dermatologique, ont clairement fait
ressortir le lien entre une surexposition aux rayons UV, les dommages à l'ADN,
le risque de cancer de la peau et le vieillissement prématuré, grâce au suivi
du biomarqueur génétique 3895.(4) La technologie qui a mené à l'élaboration de
l'évaluation de l'ADN cellulaire dermaDNA(TM) jointe à l'expertise en soins de
la peau de dermaglow a donné naissance à dermaDNA(TM). "Le fait de pouvoir
pour la première fois évaluer les dommages réels à la peau d'un patient au
niveau moléculaire offre un argument irrésistible pour enfin inciter le
patient à utiliser une protection solaire, à soigner sa peau et à adopter des
habitudes sécuritaires en présence du soleil", indique Dr Charles Lynde.

    Résultats cliniques

    Une étude récente d'une durée de quatre semaines effectuée par un
laboratoire indépendant a démontré que la gamme de soins de la peau
dermaDNA(TM) peut réduire le niveau de dommages à l'ADN cellulaire de la peau
de sept fois en quatre semaines et protéger l'ADN cellulaire de la peau des
dommages causés par les rayons UV.

    
    -   73 % d'augmentation de la protection contre les dommages à l'ADN
        cellulaire causés par les rayons UV en utilisant la Réparation
        cellulaire dermaDNA(TM)
    -   28 % de réduction des dommages à l'ADN en 24 heures en utilisant la
        Réparation cellulaire dermaDNA(TM)
    

    Angela, une participante âgée de 53 ans d'origine italienne vivant en
Ontario a reçu les résultats de son évaluation dermaDNA(TM), qui indiquaient
un niveau élevé de dommages à l'ADN et un facteur de risque génétique accru de
2x lié aux rayons UV. Elle a été étonnée de ses résultats : "Je ne me suis
jamais vraiment préoccupée des crèmes solaires - mais je réalise que je
devrais les utiliser étant donné mon risque génétique élevé. Et tout aussi
important, j'aimerais que mes enfants et mes petits-enfants passent ce test
afin de sensibiliser ma famille aux effets nocifs du soleil."
    La trousse d'Evaluation de l'ADN cellulaire dermaDNA(TM) sera vendue au
détail dans les pharmacies canadiennes au coût de 165 $ et le prix des
produits de Réparation cellulaire dermaDNA(TM) variera selon le type de
traitement requis en fonction des résultats de l'évaluation en laboratoire.

    Références

    
    (1)  Bastiaens, Maarten et al (2001). Melanocortin-1 Receptor Gene
         Variants Determine the Risk of Nonmelanoma Skin Cancer Independently
         of Fair Skin and Red Hair. Departments of Dermatology and Human and
         Clinical Genetics, Leiden University Medical Centre, RC Leiden,
         Pays-Bas.

    (2)  Aging Cell, (2007) Ultraviolet radiation exposure accelerates the
         accumulation of the aging dependent T414G mitochondrial DNA mutation
         in human skin. Birket MJ, Birch-Machin, MA

    (3)  Kennedy, Cornelis et al (2001). Melanocortin-1 Receptor Gene
         Variants are Associated with an Increased Risk for Cutaneous
         Melanoma which is Largely Independent of Skin Type and Hair Color.

    (4)  Real-time PCR analysis of a 3895 bp mitochondrial DNA deletion in
         non melanoma skin cancer and its use as a quantitative marker for
         sunlight exposure in human skin. Harbottle, Birch-Machin, World
         Congress of Dermatology, octobre 2007, Buenos Aires, Argentine.
         Birch-Machin, British Journal of Cancer, 2006, Université de
         Newcastle.
    




Renseignements :

Renseignements: Hélène Reeves ou Marie-Andrée Gagnon, Reeves & Associés,
conseillers en communication, (450) 656-4420, helene@reevescom.ca ou
marie-andree@reevescom.ca

Profil de l'entreprise

VITALSCIENCE CORP.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.