Les professeurs des cégeps de la grande région de Québec manifestent devant leur établissement: Le gouvernement du Québec ignore les besoins des enseignantes et des enseignants de cégeps



    QUEBEC, le 5 oct. /CNW Telbec/ - Lundi matin, entre 7 h et 8 h les
professeurs des cégeps de la grande région de Québec manifesteront leur
indignation quant à la décision du gouvernement du Québec de ne donner aucune
somme d'argent, en provenance des transferts fédéraux, à l'enseignement
proprement dit. Le ministère a accordé aux cégeps 40 % de ces montants reçus
au titre de l'enseignement supérieur, comme le réclamaient les différents
intervenants du milieu collégial. Mais le gouvernement Charest a décidé qu'il
n'y aurait, à même ces enveloppes, aucune somme pour soutenir la tâche
inhérente des enseignantes et des enseignants.
    Des piquets de grève seront dressés lundi matin devant chacun des
collèges de la région où les étudiantes et étudiants seront accueillis par
leurs professeurs dans une ambiance festive. On leur distribuera entre autres
une lettre ouverte adressée à madame Courschesne, dénonçant les décisions de
son ministère en regard des transferts fédéraux.
    La Fédération des cégeps peut clamer que 92 professeurs seront embauchés,
la réalité est que seul un maigre 10 % des sommes mises à la disposition des
collèges pourra être utilisé pour des activités périphériques à
l'enseignement. Dans les faits, aucun poste ne sera créé dans le réseau. Les
directions des collèges doivent soumettre des projets axés, entre autres, sur
la réussite ou l'amélioration de la qualité de la langue, mais la charge de
travail des enseignantes et des enseignants, elle, ne sera en rien améliorée.
    Le montant obtenu du gouvernement fédéral demeure bien en deçà des
besoins de réinvestissement en enseignement supérieur. Il est difficile dans
ce contexte de voir le gouvernement du Québec passer à côté des véritables
besoins du réseau collégial, d'autant qu'il n'a pas pris la peine de consulter
le milieu enseignant avant de prendre ses décisions.
    L'enseignement est au coeur de la mission des cégeps. Pourtant, depuis
15 ans, la tâche n'a cessé d'augmenter et les ressources de diminuer. Aux
coupes liées à l'atteinte du déficit zéro, à la fin des années 1990, se sont
ajoutées, depuis la réforme de 1994 réalisée à coût zéro, de nouvelles
obligations en matière de programme. De plus, un alourdissement important de
la charge de travail des enseignantes et des enseignants, provoqué par
l'inadéquation entre le financement et l'organisation scolaire, des mesures
administratives comme la modification de la date d'abandon ou encore les
doubles imputations des ressources enseignantes, n'ont fait qu'accentuer le
problème. Les pertes d'enseignantes et d'enseignants au cours des douze
dernières années se chiffrent par centaines, au moment où les défis deviennent
plus importants compte tenu de l'hétérogénéité croissante des effectifs
étudiants, de la baisse des seuils d'entrée et des attentes toujours plus
grandes en matière de technologie, de formation et de réussite.
    Aujourd'hui, la réalité du travail enseignant amène des professeurs à
encadrer jusqu'à 160 étudiantes et étudiants, et parfois plus. Cela n'a pas de
sens ! Il arrive qu'une charge de travail comporte jusqu'à 7 ou 8 cours
différents à préparer. Est-ce bien raisonnable ? Tout cela ne favorise pas la
réussite de nos étudiantes et de nos étudiants.
    Les enseignantes et les enseignants du réseau collégial réclament la
pleine reconnaissance des activités liées directement à l'enseignement. Ils
estiment nécessaire de pouvoir offrir aux étudiantes et aux étudiants le
meilleur enseignement et la meilleure disponibilité possibles. C'est ça le
véritable chemin vers la réussite.
    La ministre de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS) doit reconnaître
que cette réussite des jeunes Québécoises et Québécois inscrits dans les
cégeps est directement liée aux conditions d'enseignement qui y prévalent.
    Le mouvement de protestation dans les cégeps a gagné tout le réseau, si
bien que la manifestation d'aujourd'hui est menée simultanément dans 59 cégeps
à travers la province. Les présidents des trois fédérations syndicales, la
FNEEQ-CSN, la FEC-CSQ et la FAC demanderont, peu après, une rencontre avec la
ministre pour réclamer des correctifs à la situation.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente quelque 160 000 membres, dont plus de 100 000 dans le
secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en
éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la
santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des
loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

    Profil de la FEC-CSQ

    La FEC-CSQ est un regroupement de syndicats d'enseignantes et
d'enseignants provenant de plusieurs régions du Québec. Elle a toujours lutté
pour que les cégeps aient les moyens d'offrir aux étudiantes et aux étudiants
une formation de qualité, préparatoire au marché du travail ou à l'université,
tout en contribuant au développement de personnes libres, autonomes et
responsables.

    Profil de la FNEEQ-CSN

    La FNEEQ-CSN est l'organisation syndicale la plus représentative de
l'enseignement supérieur. Elle regroupe 25 000 membres, soit plus des deux
tiers des enseignantes et des enseignants de cégep, la vaste majorité des
chargées et chargés de cours des universités, ainsi que le personnel de
31 établissements d'enseignement privés. La FNEEQ est une fédération affiliée
à la CSN, qui compte près de 300 000 membres de tous les secteurs d'activité.




Renseignements :

Renseignements: FEC-CSQ: Claude Girard, Agent d'information CSQ, cell.:
(514) 237-443; FNEEQ-CSN: France Désaulniers, Conseillère aux communications,
Confédération des syndicats nationaux, (514) 598-2169, (514) 219-2947
(portable)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.