Les Producteurs laitiers du Canada commentent la demande d'adhésion du Canada au Partenariat Trans-Pacifique

OTTAWA, le 14 nov. 2011 /CNW/ - Le gouvernement canadien a officiellement exprimé le désir de se joindre aux négociations du Partenariat Trans-Pacifique ce week-end. Le premier ministre Harper a aussi dit très clairement que le Canada ne négociera pas de conditions préalables à son adhésion au TPP, pour ce qui est de la gestion de l'offre en agriculture, des droits de propriété intellectuelle ou d'autres grands intérêts canadiens.

« La gestion de l'offre n'a pas empêché le Canada de négocier des accords commerciaux par le passé, et rien n'indique qu'elle l'en empêchera plus tard », a déclaré Wally Smith, président des Producteurs laitiers du Canada.

Le Canada a conclu des accords commerciaux, comme l'ALENA, et des accords bilatéraux avec la Jordanie, la Colombie, le Pérou, le Costa Rica, le Chili, Israël, l'AELE (Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein). Il y a d'autres négociations commerciales en cours également, notamment avec l'Union européenne (AECG).

« Chaque pays reconnaît l'importance de son agriculture et de ses autres secteurs économiques, a dit Wally Smith. Le gouvernement reconnaît que l'agriculture est importante pour l'économie canadienne et que la stabilité de la gestion de l'offre permet de maintenir 215 000 emplois dans l'industrie laitière dans diverses régions du pays. » En effet, le secteur laitier canadien est l'un des deux plus importants secteurs agricoles dans sept provinces sur 10, selon Agriculture et Agroalimentaire Canada.

« Le gouvernement canadien comprend l'importance de la stabilité des marchés - agricoles ou financiers - comme cela a été dit récemment à la réunion du G‑20, d'affirmer M. Smith. La gestion de l'offre permet aux producteurs un certain levier dans un secteur laitier concentré. Les Canadiens - des agriculteurs aux consommateurs - n'ont pas eu à composer avec les fluctuations très prononcées sur les marchés laitiers mondiaux ces dernières années. »

« La gestion de l'offre permet aux agriculteurs de gagner leur vie du marché au Canada, d'expliquer M. Smith. Le gouvernement ne veut pas forcer nos agriculteurs à faire concurrence aux Trésors des autres pays. »

L'industrie laitière canadienne importe plus de produits que beaucoup d'autres pays développés. Le Canada importe plus de 6% des produits laitiers consommés ici. Par comparaison, les États-Unis importent environ 3% et l'Europe encore moins!

SOURCE LES PRODUCTEURS LAITIERS DU CANADA (CORPORATE)

Renseignements :

Thérèse Beaulieu
Directrice adjointe, communications stratégiques
613-236-9997 x 2751
Cell 613-371-5023

Profil de l'entreprise

LES PRODUCTEURS LAITIERS DU CANADA (CORPORATE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.