Les Premières Nations du Québec se font connaître et reconnaître - "Construire des ponts, ne pas en bloquer" - Ghislain Picard



    QUEBEC, le 21 juin /CNW Telbec/ - "Nous ne voulons pas bloquer des ponts,
nous voulons en construire", a lancé aujourd'hui le Chef de l'Assemblée des
Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, à la centaine de
représentants d'organismes oeuvrant dans divers secteurs au Québec. Réunis aux
Centre des sciences de Montréal, les participants à cette "Journée portes
ouvertes sur les Premières Nations" ont pu en savoir plus sur les Premières
Nations, les mythes et les réalités qui les concernent ainsi que sur la vie
contemporaine, les enjeux et les défis.
    C'est par cette activité publique, visant la création de nouvelles
alliances avec les organismes québécois, que les Premières Nations du Québec
ont voulu souligner la Journée nationale des Autochtones, ce 21 juin.
    "Les Premières Nations ne sont pas des éléments du passé. Ce ne sont pas
des privilégiés ni des empêcheurs de tourner en rond. Ce sont des peuples
autochtones distincts, possédant des droits distincts et incontournables pour
l'avenir du Québec. Trop longtemps nos droits ont été niés, trop longtemps
nous avons été victimes de préjugés et de discrimination trop faciles. Cette
situation doit changer et, pour mener à bien ce défi qui nous attend
collectivement, il faudra bien connaître nos droits, et surtout, bien les
reconnaître. Pour contribuer à cette meilleure compréhension des enjeux et des
concepts, nous avons décidé de prendre les devants et de rencontrer
directement les organismes québécois. Je suis convaincu qu'en connaissant
mieux nos intérêts et nos préoccupations, les Québécois nous respecteront
davantage et incidemment, nos relations avec les gouvernements
s'amélioreront", a affirmé le Chef Picard.
    Ghislain Picard a d'ailleurs précisé que les actions des Premières
Nations lors de la "Journée nationale d'action" du 29 juin seront pacifiques
et viseront à sensibiliser la population québécoise sur les principaux enjeux
qui les interpellent. "Toute action de blocage ou de manifestation de
désobéissance civile sera sévèrement dénoncée", a prévenu le Chef Picard.

    Déclaration politique

    En point de presse, le Chef Ghislain Picard a rendu publique une
Déclaration politique adoptée lors de l'Assemblée des Chefs tenue les
12, 13 et 14 juin derniers, à Québec. Cette Déclaration politique se veut
notamment une réponse à l'apparition de nouveaux groupes qui prétendent
représenter des intérêts autochtones, dont le "Confédération des Peuples
Autochtones du Canada et la Confédération des Peuples Autochtones du Québec",
ainsi qu'un rappel de certains principes fondamentaux défendus par les Chefs
des Premières Nations du Québec.
    Dans cette déclaration, l'APNQL affirme que "les Premières Nations du
Québec et du Labrador sont toutes administrées par un conseil dûment élu au
suffrage universel, qui assume la gouvernance locale. Ces conseils sont
appuyés par une administration publique dévouée aux intérêts des membres des
Premières Nations, peu importe leur lieu de résidence.
    L'APNQL considère comme étant fondamentale la juridiction exclusive de
ces gouvernements de Premières Nations de reconnaître, représenter et
desservir tous les citoyens des Premières Nations, indépendamment de leur lieu
de résidence, que ce soit sur ou hors réserve, ou à l'extérieur des
communautés des Premières Nations qui n'ont pas le statut de réserve."
    La déclaration rappelle que "les droits des Autochtones au Québec,
notamment ceux protégés par la Constitution du Canada, sont uniquement ceux
possédés par la nation inuit et les Premières Nations". Enfin, la Déclaration
réaffirme que "les Premières Nations ont droit à l'autonomie gouvernementale
sur leurs territoires traditionnels, ou sur les terres possédées, occupées ou
utilisées autrement par elles. Elles ont le droit de décider de leurs propres
institutions sociales, économiques et politiques, ainsi que d'assurer
l'intégrité de leurs sociétés et territoires".
    "De toute évidence, nous avons un devoir de mieux faire connaître nos
droits afin qu'ils soient mieux reconnus", a conclu Ghislain Picard.

    L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est
l'organisme régional qui représente les Chefs des Premières Nations du Québec
et du Labrador.




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, agent d'information et de communications,
APNQL, (418) 842-5020, Cell.: (418) 956-5720


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.