Les PPP: Québec gagnant ou Québec perdant?



    MONTREAL, le 2 oct. /CNW Telbec/ - La Jeune Chambre de commerce de
Montréal (JCCM) a tenu ce midi une causerie durant laquelle plusieurs
panélistes ont débattu du modèle des partenariats public-privé (PPP), plus
particulièrement ceux qui concernent les infrastructures. Le débat, modéré par
Diane Bérard, rédactrice en chef de la revue Commerce, regroupait un éventail
d'experts en la matière : Pierre Lefebvre, PDG de l'Agence des partenariats
public-privé du Québec; Benoit Aubert, PDG du Cirano et professeur-titulaire à
HEC Montréal et André Dufour, vice-président principal de SNC-Lavalin
Investissement, impliqué notamment dans les projets des autoroutes 25 et 30,
et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).
    La discussion a entre autres porté sur l'intérêt de la population et du
gouvernement pour les PPP en ce qui a trait à l'investissement dans les
infrastructures publiques. Avec des contrats qui s'échelonnent sur plusieurs
années et la succession des gouvernements, les panélistes se sont également
penchés sur l'impact des PPP sur les pouvoirs publics. Par ailleurs, les
experts se sont aussi questionnés sur les vecteurs d'amélioration de la
gestion des projets actuels et futurs réalisés en mode PPP afin d'assurer la
complémentarité des acteurs et la réponse à leurs besoins respectifs.
    La JCCM s'était déjà interrogée sur la pertinence des partenariats
public-privé au Québec dans le cadre d'un mémoire publié en décembre 2005. En
effet, la JCCM recommandait aux divers paliers de gouvernements de se tourner
vers les PPP pour moderniser ses infrastructures et ainsi supporter le
développement économique de la province. D'après Frédéric Michel, président de
la JCCM, la recommandation est encore valable aujourd'hui, car les PPP
pourraient combler le déficit en matière d'investissement. "En faisant en
sorte que les ressources du secteur privé puissent agir à titre de complément
des ressources publiques disponibles, nous contribuons fortement à améliorer
notre productivité. Tout comme la Finlande l'a fait, nous devons finaliser la
mise en place les bases d'un réel partenariat afin d'initier un cercle
vertueux pour faire de l'économie québécoise l'une des plus compétitives au
monde", affirme-t-il.
    Le mémoire "Pour un Québec inclusif et compétitif : favoriser
l'accroissement de la compétitivité de Montréal à travers la promotion d'une
culture de partenariat" est disponible à l'adresse
http://www.jccm.org/fr/data/jccm_mem_productivite.pdf.

    A propos de la JCCM

    La Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) est un regroupement de
jeunes cadres, professionnels, entrepreneurs et travailleurs autonomes âgés de
18 à 40 ans. Fondée en 1931, elle compte aujourd'hui près de 1 400 membres, ce
qui en fait le plus grand réseau de jeunes gens d'affaires en Amérique du
Nord. Il s'agit d'un lieu d'échange incontournable pour les jeunes
professionnels de la Grande région de Montréal et de partout au Québec, leur
permettant de prendre part activement aux débats de société et d'avoir un
impact sur l'avenir de cette dernière.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Eve Gagnon, Chargée de communication, Jeune
Chambre de commerce de Montréal, (514) 845-4951, poste 24, megagnon@jccm.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.