Les PME se sentent exclues des marchés publics

OTTAWA, le 23 juin 2011 /CNW/ - Les petites et moyennes entreprises (PME) qui tentent d'accéder aux marchés du gouvernement fédéral se butent à un processus de demande complexe, à des formalités administratives excessives et à une réglementation aberrante.  Selon un rapport publié par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), les PME voient un grand nombre d'occasions leur échapper, en raison des obstacles qui les empêchent de participer au processus d'approvisionnement du gouvernement fédéral.

Quelque 60 % des PME en mesure de vendre leurs biens ou services au gouvernement fédéral préfèrent se passer de cette possibilité ou jugent qu'elle exige trop d'efforts. Parmi les autres principaux obstacles auxquels sont confrontées les PME, on voit la complexité du processus d'appel d'offres, la difficulté à cerner la demande du gouvernement et la paperasserie. « Le processus d'appel d'offres est beaucoup trop lourd pour en valoir la peine. Si je passais tout mon temps à préparer l'énorme quantité de documents requis pour que mon entreprise soit considérée comme 'admissible' à participer au processus, il y a longtemps que j'aurais fait faillite », avoue un membre de la FCEI œuvrant dans le secteur manufacturier.

« L'un des plus gros défis qui se posent aux PME depuis quelques années est le 'regroupement' des contrats pour en faire un 'méga-contrat' et l'accorder à une seule entreprise », fait remarquer Louis-Martin Parent, analyste des politiques de la FCEI et auteur du rapport. « Le gouvernement prétend favoriser cette pratique pour économiser de l'argent, alors qu'il y a vraiment très peu de preuves des économies réalisées. Au contraire, ces contrats risquent de réduire la concurrence, car ils empêchent les petites entreprises de soumissionner, ce qui peut augmenter les coûts à long terme. »

Pour faire en sorte que les petites entreprises puissent participer pleinement et équitablement au processus d'approvisionnement, la FCEI recommande les mesures suivantes :

  • repenser le processus d'appel d'offres du point de vue des petites entreprises et en accroître la souplesse;
  • passer en revue la pratique des « méga-contrats » pour assurer une concurrence et des économies maximales;
  • intégrer le processus d'approvisionnement à toute initiative de réduction des formalités administratives;
  • améliorer la communication entre le soumissionnaire et l'utilisateur final.

« Afin de faciliter l'accès au processus d'approvisionnement pour les entreprises actuelles et futures et d'obtenir le meilleur rapport qualité-prix lorsque l'on dépense l'argent des contribuables, les responsables de l'approvisionnement doivent s'attaquer à ces problèmes sans tarder », conclut M. Parent.

En qualité du plus grand groupement de petites et moyennes entreprises du Canada, la FCEI représente Le pouvoir des entrepreneursMC. Créée en 1971, la FCEI définit ses positions selon le point de vue de plus de 108 000 membres au pays et provenant de tous les secteurs. Elle procure aux dirigeants de PME une voix forte et convaincante à tous les ordres de gouvernement et contribue à l'essor économique.


SOURCE FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements :

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Louis-Martin Parent au 613 235-2373 ou écrivez à affaires.publiques@fcei.ca. Vous pouvez consulter le rapport De gros débouchés bloqués par de plus gros défis sur le site www.fcei.ca.

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.