Les PME québécoises sont les plus protectionnistes au Canada



    
    Une étude montre que le fléchissement des activités commerciales survient
    alors que les PME sont pessimistes au sujet des perspectives de
    mondialisation
    

    MISSISSAUGA, ON, le 5 mai /CNW/ - Selon une étude récente d'UPS, c'est au
Québec que la tendance protectionniste des petites et moyennes entreprises
canadiennes est la plus élevée.
    En effet, une étude menée par TNS Canadian Facts dans le cadre de
l'élaboration du Rapport sur la conjoncture économique au Canada d'UPS (UPS
Business Monitor(SM) Canada) permet de constater que 58 pour cent des PME qui
ont pignon sur rue au Québec privilégient le maintien des restrictions
commerciales déjà en place afin de protéger les entreprises et les emplois au
pays.
    Cette proportion est supérieure à la moyenne nationale de 53 pour cent et
coincide avec des prédictions de croissance moroses dans la Belle Province.
Alors qu'en 2007, seulement 1 pour cent des PME sondées au Québec prévoyaient
que la situation économique de leur entreprise fléchirait au cours de l'année
suivante, l'étude montre que cette année la proportion est passée à 14 pour
cent. Parallèlement, le pourcentage d'entreprises qui prévoient une baisse de
leur effectif est passé de 0 pour cent en 2007 à 5 pour cent cette année.
    De plus, la proportion de PME québécoises qui s'adonnent au commerce
international a chuté. Seulement 22 pour cent d'entre elles s'approvisionnent
présentement à l'étranger alors qu'elles étaient 36 pour cent à le faire en
2007.
    "On pourrait croire que les PME du Québec réagissent au ralentissement
économique en se repliant sur les activés domestiques de leur entreprise, ce
qui peut se révéler dangereux", a expliqué Mike Tierney, président d'UPS
Canada. "Nous comprenons les craintes partagées par plusieurs entrepreneurs
canadiens au sujet de la perte de vitesse de l'économie et de la concurrence
étrangère, mais pour demeurer compétitifs, ils doivent continuer à chercher de
nouvelles occasions de croissance dans les bons moments comme dans les
mauvais. En agissant ainsi, ils assureront une stabilité à leur entreprise,
même en cette période de volatilité économique."
    A l'opposé, le nombre de PME en Ontario qui s'approvisionnent à
l'étranger a, depuis 2007, augmenté de 30 pour cent à 40 pour cent. Pendant la
même période, la proportion de PME albertaines qui s'approvisionnent à
l'étranger est passée de 6 pour cent à 39 pour cent, et de 8 pour cent à 23
pour cent chez les PME qui vendent leurs produits à l'étranger.
    "Les entrepreneurs ontariens et albertains ont clairement perçu les
bienfaits de faire affaire à l'étranger et misent sur cet avantage en cette
période économique difficile", a affirmé Mike Tierney. "UPS peut aider les
petites et moyennes entreprises du Québec à profiter de ces mêmes avantages en
leur offrant les ressources technologiques et matérielles (infrastructures)
dont elles ont besoin pour que le commerce international devienne simple et
profitable."
    L'intensification subite des échanges commerciaux mondiaux pourrait être
responsable du regain de confiance affiché par les PME de l'Ontario. Malgré
une économie vacillante, seulement 6 pour cent des entrepreneurs qui y ont été
sondés entrevoient un ralentissement de leurs affaires, alors que près de la
moitié (47 pour cent) comptent sur une reprise de la croissance dans un avenir
prochain. Un optimisme équivalent semble souffler sur l'Alberta où à peine 9
pour cent des PME prévoient un ralentissement et où 49 pour cent des
entrepreneurs prédisent une amélioration de la situation cette année. Les
résultats obtenus en Alberta sont toutefois bien différents de ceux obtenus en
2007 alors qu'aucun des entrepreneurs albertains sondés n'avait prévu une
détérioration de sa situation économique et que 79 pour cent prévoyaient une
croissance de leurs activités.
    En plus d'afficher une tendance protectionniste, les PME du Québec se
méfient toujours du commerce international. En effet, 10 pour cent d'entre
elles perçoivent négativement le commerce international alors que 49 pour cent
ne le voient ni comme un avantage ni comme un désavantage.
    Pour toutes les entreprises, les Etats-Unis demeurent le principal
partenaire d'approvisionnement et de vente à l'extérieur du Canada. Cependant,
l'étude démontre que les PME canadiennes effectuant des échanges commerciaux
mondiaux ont commencé à se diversifier géographiquement en ciblant désormais
des pays d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Sud.
    "Nous commençons à percevoir les effets du ralentissement économique aux
Etats-Unis sur les tendances en matière d'échanges commerciaux mondiaux", a
mentionné Mike Tierney. "Les entreprises canadiennes commencent à se rendre
compte du nombre incroyable d'occasions qui s'offrent à elles à l'extérieur de
la zone de l'ALENA et en tirent profit afin de résister aux turbulences
économiques."
    Malgré le récent recul de l'économie en Alberta causé par la chute du
secteur de l'énergie, la province demeure l'emplacement idéal où prendre de
l'expansion selon les PME des autres provinces canadiennes, devant la
Colombie-Britannique et les Prairies.
    L'étude servant à l'élaboration du Rapport sur la conjoncture économique
au Canada a été menée par TNS Canadian Facts du 12 novembre au 3 décembre
2008, auprès de 505 PME de partout au pays. Sa marge d'erreur est de plus ou
moins 4,4 %.

    A propos d'UPS

    UPS (UPS à la Bourse de New York) est la plus importante messagerie au
monde et un chef de file de la gestion de chaînes d'approvisionnement et de
transport de fret. Forte d'un siècle d'expérience dans le domaine du transport
et de la logistique, UPS, experte en commerce mondial, offre une vaste gamme
de services. Son siège social est situé à Atlanta, en Géorgie, et elle dessert
plus de 200 pays et territoires. L'adresse de son site Web est UPS.com. Pour
accéder directement aux nouvelles d'UPS, visitez le site pressroom.ups.com/RSS
(en anglais).

    A propos de TNS

    TNS est un groupe mondial d'analyse des marchés et d'information
marketing. Son objectif stratégique est d'être reconnu comme le leader mondial
de la recherche, fournissant à ses clients des informations et des points de
vue à valeur ajoutée, les aidant ainsi à prendre de meilleures décisions. TNS
offre des idées novatrices et un excellent service, qui s'étend à un réseau de
80 pays. Le groupe travaille étroitement avec ses clients, leur fournissant de
l'information, des analyses et des points de vue de haute qualité qui
permettent d'avoir une meilleure compréhension du comportement des
consommateurs. TNS est un des plus grands fournisseurs au monde de recherche
et d'analyse ad hoc, combinant une connaissance approfondie des secteurs
spécialisés avec une expertise dans les domaines de Production et innovation
de produits, Marques et communications, Gestion des intervenants, Ventes au
détail et consommateurs et Renseignements sur la clientèle. TNS est un
fournisseur majeur de panels de consommateurs, de services d'intelligence des
médias et d'Internet ainsi que de mesures d'audience de télé et de radio.
www.tnsglobal.com
    TNS est le sixième sens des affaires(MC).





Renseignements :

Renseignements: Linda Heredia, APEX Relations publiques, (416) 924-4442,
poste 240, lheredia@apexpr.com; Tara Smith, UPS Canada, (905) 676-1708,
tarasmith@ups.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.