"Les pilotes ont besoin de plus de formation", déclare le BST



    GATINEAU QC, le 9 sept. /CNW Telbec/ - De nombreux équipages ne reçoivent
pas la formation nécessaire pour réagir efficacement en cas de rebond à
l'atterrissage, affirme le Bureau de la sécurité des transports du Canada
(BST). On parle de rebond à l'atterrissage lorsque les roues de l'avion
touchent la piste et que l'avion reprend l'air et continue à se déplacer vers
l'avant. Le BST dit que ce genre d'atterrissage peut se produire avec tous les
types d'avion de transport de passagers et de transport de fret, et que si
l'équipage n'a pas reçu la formation nécessaire pour réagir correctement à
cette situation, il existe un risque d'accident.
    Le 22 juillet 2008, un gros avion à réaction de transport de fret a fait
un atterrissage dur à l'aéroport de Hamilton, a rebondi et a fait un deuxième
toucher dur (rapport A08O0189). Le pilote a aussitôt remis les gaz. Pendant la
manoeuvre, la queue de l'avion a touché la piste. L'avion s'est éloigné en
montant et est revenu effectuer un atterrissage normal. Personne n'a été
blessé. L'appareil a subi des dommages légers.
    Au cours de son enquête, le BST a découvert que, même si le manuel du
constructeur fournit des directives sur la façon de réagir à un rebond à
l'atterrissage, les pilotes de l'avion accidenté n'avaient jamais effectué
cette manoeuvre ni reçu la formation nécessaire pour réagir efficacement à une
telle situation et faire un atterrissage en toute sécurité.
    "Cette manoeuvre présente des risques, affirme Mark Clitsome, le
directeur des enquêtes aéronautiques. Notre enquête montre qu'il existe un
problème sous-jacent dont il faut tenir compte avant qu'un accident plus grave
ne survienne."
    En raison de ce problème, le BST demande aux exploitants de former les
équipages à cette manoeuvre et d'intégrer cette formation à leur programme de
formation.
    En l'absence d'entraînement visant à améliorer les compétences et la
sensibilisation des équipages, les équipages et le public voyageur continuent
d'être exposés à un risque inacceptable.
    C'est pourquoi le Bureau recommande que le ministère des Transports exige
que les transporteurs aériens intègrent les techniques de rattrapage d'un
rebond à l'atterrissage dans leur manuel de vol et qu'ils enseignent ces
techniques lors des séances de formation.
    "Lorsqu'un problème survient, les pilotes se fient à la formation qu'ils
ont reçue et aux listes de vérification. Le meilleur moyen d'assurer la
sécurité en cas de rebond à l'atterrissage est de conscientiser les pilotes à
cette situation et de mieux les préparer" a déclaré M. Clitsome.

    Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des
événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but
est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à
attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

    Le présent communiqué et le rapport final A08O0189 sont disponibles sur
le site Web du BST à l'adresse www.bst-tsb.gc.ca.




Renseignements :

Renseignements: Pour fixer une entrevue par téléphone: Relations avec
les médias, Bureau de la sécurité des transports du Canada, Téléphone: (819)
994-8053


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.