Les petites entreprises accroissent leur taille pour mieux réussir, selon les Services économiques RBC



    
    Le nombre de petites entreprises croît plus lentement, mais leur taille
    augmente
    

    TORONTO, le 20 oct. /CNW/ - Le plus récent rapport sur la petite
entreprise des Services économiques RBC révèle qu'il y a eu un accroissement
de la taille des petites entreprises depuis le début de la décennie, mais que
la croissance globale du nombre de petites entreprises a ralenti au cours des
cinq dernières années, une évolution reflétant en partie la faiblesse de
l'économie.
    Selon le rapport de RBC sur les tendances récentes dans le secteur
canadien des petites entreprises, les progrès technologiques, la
mondialisation, la réduction de la réglementation et l'ascension du dollar
canadien ont rendu la concurrence plus difficile pour de nombreuses petites
entreprises de pratiquement tous les secteurs au cours de la dernière
décennie. Celles-ci se sont donc vues contraintes d'agir pour renforcer leur
compétitivité, notamment en fusionnant avec d'autres entreprises. Les petites
entreprises des secteurs directement exposés aux fluctuations du change, comme
le tourisme, ont été les plus touchées. Toutefois, les fournisseurs de biens
ou de services à des organisations de plus grande taille dépendantes des
exportations ont également été affectés, bien qu'à un moindre degré, par la
forte appréciation du dollar canadien. Néanmoins, malgré la diminution
généralisée du nombre de petites entreprises dans le secteur manufacturier, la
taille moyenne des entreprises semble être en progression.
    "Tandis que la consolidation survenue dans le secteur manufacturier a
entraîné une diminution du nombre de petites entreprises, on observe que la
taille moyenne des entreprises s'est accrue dans la plupart des industries
manufacturières, a dit Robert Hogue, premier économiste, RBC. Compte tenu du
contexte difficile des dernières années, la diminution du nombre de petites
entreprises manufacturières pourrait en fait être un signe positif si elle
reflète une tendance à l'accroissement de la taille des entreprises. En
général, les entreprises de plus grande taille peuvent davantage se permettre
d'effectuer les investissements nécessaires pour devenir ou rester
concurrentielles à l'échelle mondiale."
    Bien qu'il soit difficile de déterminer combien de petites entreprises
ont contribué à ce phénomène, le rapport révèle que la production est assurée
par des entreprises de taille de plus en plus grande au Canada. "Que ce soit
des entreprises plus petites qui prennent de l'expansion ou des entreprises
plus grandes qui accroissent leur taille, ou les deux à la fois, nous y voyons
un signe positif pour notre économie. La productivité a tendance à se
renforcer avec l'accroissement de la taille des entreprises", a ajouté 
M. Hogue.
    Plus précisément, le rapport constate que dans la catégorie des micro et
petites entreprises, la part des entreprises de taille plus grande (celles
ayant entre 10 et 99 employés) s'est accrue dans toutes les industries
manufacturières entre 2002 et 2007. Bien qu'une telle évolution ne soit pas
constatée dans la catégorie des moyennes entreprises, elle indique néanmoins
une tendance à l'accroissement de la taille des petites entreprises
manufacturières canadiennes. Seuls les secteurs manufacturiers les plus
durement touchés, comme ceux du textile et du vêtement, n'ont pas affiché de
gain de la taille moyenne des entreprises.

    Regard vers l'avenir

    L'économie canadienne devant progressivement émerger de sa léthargie au
cours de 2009, le rapport signale que la conjoncture économique générale
devrait s'améliorer plus tard l'an prochain et stimuler l'environnement des
petites entreprises. Toutefois, on ne devrait observer que peu ou pas de
regain du taux de croissance du nombre de petites entreprises parce que le
processus de maturation se poursuivra et que la consolidation et la
restructuration demeureront dominantes dans plusieurs secteurs clés.
    De plus, quand la croissance économique s'accélérera de nouveau, la
production moyenne par entreprise devrait continuer d'augmenter dans la
majorité des secteurs. Bien que la taille des entreprises figure loin dans la
liste des facteurs incriminés pour le retard de productivité du Canada, la
croissance de la taille moyenne des entreprises deviendra un facteur positif
qui améliorera les perspectives du pays au chapitre de la productivité.
    "Même s'il est encore trop tôt pour savoir de façon définitive si, oui ou
non, les petites entreprises au Canada réussissent à s'adapter aux conditions
économiques difficiles, il est encourageant de constater que les entreprises
de tous les secteurs augmentent leur taille, a dit M. Hogue. Entre-temps, le
Canada devrait chercher à instaurer des politiques qui réduisent les
irritants, par exemple les tracasseries administratives, la réglementation
complexe et les désincitations à la croissance inhérentes à la structure
fiscale actuelle. Une telle approche aiderait les entreprises et les
entrepreneurs du Canada à être plus concurrentiels à l'échelle mondiale et à
atteindre leur plein potentiel."





Renseignements :

Renseignements: Robert Hogue, Services économiques RBC: (416) 974-6192;
Raymond Chouinard, Relations avec les médias, RBC: (514) 874-6556

Profil de l'entreprise

RBC (French)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.