Les partis politiques fédéraux ignorent l'économie sociale, sauf le Bloc Québécois



    MONTREAL, le 10 oct. /CNW Telbec/ - A la mi-septembre, dans le cadre de
la présente campagne fédérale, le Chantier de l'économie sociale a soumis un
questionnaire aux partis politiques pour sonder leur point de vue sur des
enjeux spécifiques touchant le secteur de l'économie sociale. Seul le Bloc
Québécois a pris le temps d'y répondre.
    Le Bloc Québécois se mérite donc un 9/10 pour avoir reconnu l'importance
de l'économie sociale en lui accordant une section propre dans sa plate-forme.
De plus, ses réponses fournies au questionnaire contiennent de nombreuses
propositions intéressantes pour les entreprises collectives de tous les
secteurs économiques.
    Le Parti vert du Canada (PV), puisqu'il inclut certaines propositions
concernant des services coopératifs financiers, un fonds fédéral des
initiatives communautaires pour la santé (la coordination avec les provinces
n'est malheureusement pas précisée) et des investissements importants dans le
logement coopératif dans sa plate-forme, obtient la deuxième place. Par
contre, le PV n'a pas répondu au questionnaire : 5/10.
    Le Nouveau parti démocratique du Canada (NPD) n'a pas non plus répondu au
questionnaire, sa plate-forme contient une proposition pour le secteur
coopératif agricole et des investissements majeurs pour le logement abordable,
incluant le logement coopératif : 3/10.
    Le Parti libéral du Canada (PLC), dans sa plate-forme, n'a qu'une
proposition qui concerne les entreprises d'économie sociale, soit les
coopératives de logement, malgré le fait que c'est un gouvernement libéral qui
a instauré l'Initiative en économie sociale en 2003 (Abolie par les
Conservateurs par la suite). Aucune réponse reçue au questionnaire : 1/10.
    Le Parti conservateur du Canada n'a ni proposition qui concerne
spécifiquement les entreprises collectives dans sa plate-forme, ni répondu au
questionnaire : 0/10.
    "Etant donné la crise économique actuelle, l'économie sociale représente
un facteur important de stabilité, de viabilité et de durabilité. Il est
consternant qu'aucun parti fédéral, à part le Bloc, n'ait daigné inclure dans
sa plate-forme des propositions pour ce secteur économique en plein essor et
dont les retombées pour les communautés concernées sont porteuses d'espoir et
de solidarité. Les entreprises d'économie sociale ont pour mission première de
répondre à des besoins ancrés dans les collectivités, pas à des besoins
spéculatifs. Il est clair que la solidarité économique est de loin bien moins
risquée que la bourse. Il est bien décevant que les partis politiques
canadiens ne l'ont pas encore compris" a déclaré Nancy Neamtan,
présidente-directrice générale du Chantier de l'économie sociale.




Renseignements :

Renseignements: Jacques Hérivault, Responsable des communications
stratégiques, Chantier de l'économie sociale, (514) 899-9916, poste 236, (514)
992-5603

Profil de l'entreprise

Chantier de l'économie sociale

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.