Les participants au Sommet de l'entrepreneuriat social s'unissent pour définir les prochaines étapes dans ce secteur



    Des dirigeants abordent divers sujets: finances, modèle d'entreprise,
    mentorat, diversité, politiques et éducation

    TORONTO, le 5 déc. /CNW/ - Plus de 250 personnes ont participé
aujourd'hui au Sommet canadien de l'entrepreneuriat social, rassemblement
interactif de dirigeants d'organismes sans but lucratif, d'universitaires et
de leaders d'opinion collective issus du secteur canadien de l'entrepreneuriat
social. Les participants se sont réunis pendant une journée complète afin
d'échanger au sujet d'expériences, de renforcer leur cohésion et leur
collaboration, et d'élaborer des programmes spécifiques afin de résoudre
certains des principaux problèmes sociaux, économiques et environnementaux
auxquels le pays doit faire face.
    Lors de cet événement inaugural, des dirigeants locaux et internationaux
des secteurs commercial, communautaire, universitaire et gouvernemental ont
pris part à une série de discussions d'une durée d'un jour. Les participants
ont fait l'inventaire des succès remportés par le Canada et ont exploré des
moyens de résoudre ses problèmes, en cherchant notamment des méthodes qui
permettraient de répondre à des besoins sociaux insatisfaits, grâce à une
innovation durable et mesurable.
    David Pecaut, président du Sommet de l'entrepreneuriat social, a inauguré
l'événement en contribuant à structurer le contexte et la définition de
l'entrepreneuriat social.
    "Voir autant de dirigeants issus de tous les horizons de notre milieu
diversifié parler le même langage, faire référence aux mêmes concepts et
acquérir une compréhension approfondie des réalités de l'entrepreneuriat
social nous fait énormément chaud au coeur", a déclaré M. Pecaut. "Le Canada a
établi une riche tradition de longue date en matière d'entrepreneuriat social.
En plus de définir les moyens qui favoriseront l'évolution de notre secteur,
nous avons plusieurs raisons de le célébrer."
    Voici les sujets abordés lors de l'événement tenu aujourd'hui :

    
    Scène internationale :

      -  Le Canada possède ses propres compétences en tant que chef de file
         en matière d'entrepreneuriat social. Il est important de tirer des
         leçons de l'étranger et de notre pays afin de renforcer
         l'intervention du Canada, tout comme il importe de reconnaître la
         prépondérance de notre rôle à l'échelle internationale.

    Finances

      -  Il est essentiel d'instaurer des mécanismes de financement
         novateurs, capables de résister à l'échec et d'accéder à des sources
         de capitaux plus importantes.

    Modèle d'entreprise :

      -  L'efficacité de l'entrepreneuriat social réside dans la nature
         hybride et souple de son modèle.
      -  Les entrepreneurs sociaux ne devraient pas s'astreindre à un modèle
         absolu d'organisation sans but lucratif ou à but lucratif. Ils
         doivent plutôt faire preuve de créativité en élaborant leur propre
         modèle d'entreprise.
      -  La tension entre les objectifs économiques et sociaux est un
         phénomène naturel dont il faut tenir compte. Les efforts déployés
         pour éliminer cette tension sont souvent à l'origine de l'innovation
         et de son impact.
      -  Tous les ordres de gouvernement du Canada perçoivent l'innovation
         sociale comme un moyen de régler des problèmes insolubles.
      -  L'innovation authentique est imparfaite et le modèle hybride reflète
         cette réalité.

    Mentorat :

      -  Les entreprises canadiennes présentent un grand potentiel et
         manifestent un intérêt marqué à l'égard du mentorat, et ce, non
         seulement au niveau de la direction, mais aussi pour d'autres
         fonctions.
      -  Dans le cadre des activités de mentorat, en particulier à ce stade
         de développement de l'entrepreneuriat social, il faudra
         nécessairement mettre l'accent sur le transfert des compétences,
         plutôt que sur l'expérience directe.
      -  Les entrepreneurs sociaux peuvent créer des possibilités de
         mentorat, en proposant des services de jumelage qui permettront
         d'allier l'expertise à l'atteinte de leurs objectifs.

    Diversité et inclusion :

      -  La diversité fait et fera toujours partie intégrante de
         l'entrepreneuriat social.
      -  Chez les entrepreneurs sociaux, la diversité du leadership continue
         de poser un défi, à l'instar des autres catégories de leadership.
      -  Bien que certaines questions demeurent toujours sans réponse, le
         secteur devrait saisir l'occasion de transposer son expérience afin
         de résoudre ces problèmes.

    Politiques et rôle du gouvernement :

      -  Il faut absolument encourager le gouvernement à s'approvisionner en
         biens et en services par l'intermédiaire de l'entreprise sociale.
      -  Les entrepreneurs sociaux doivent maintenir le dialogue afin de
         déterminer l'apport du gouvernement.
      -  Un groupe de travail national pourrait constituer un moyen de
         combler les lacunes sur le plan de la coordination nationale.
      -  Le groupe de travail national pourrait poursuivre et harmoniser les
         discussions, afin de trouver des moyens de favoriser l'apport de
         tous les ordres de gouvernement.

    Education

      -  Il est possible de susciter beaucoup plus tôt l'esprit d'entreprise
         sociale. A ce titre, une recommandation porte sur l'organisation de
         concours portant sur l'entrepreneuriat social et la création
         d'entreprises sociales à l'école secondaire.
      -  L'entrepreneuriat social doit être inculqué tôt dans la vie, afin de
         mieux inciter les jeunes du Canada à en faire un choix de carrière.
    

    Le 14 décembre 2007, les conclusions détaillées du Sommet de
l'entrepreneuriat social seront diffusées sur le site Web à l'adresse
http://www.marsdd.com/socialentrepreneurshipsummit.html.





Renseignements :

Renseignements: Dorenda McNeil, Counsel Public Relations,
dmcneil@counselpr.ca, Téléphone: (416) 961-5898, poste 216

Profil de l'entreprise

SOCIAL ENTREPRENEURSHIP SUMMIT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.