Les ouvriers du MTQ sont en colère - Que vaut la parole de Monique Jérôme-Forget?



    QUEBEC, le 6 sept. /CNW Telbec/ - Plus de 400 ouvriers du ministère des
Transports du Québec, représentés par le Syndicat de la fonction publique du
Québec (SFPQ), ont participé, aujourd'hui, à un pique-nique à la halte
routière de Villeroy, afin de rappeler au gouvernement Charest ses engagements
à leur égard. En effet, lors de la dernière négociation du secteur public, le
gouvernement s'était engagé à conclure un accord avec le SFPQ afin de mettre
de l'avant des solutions qui permettraient de réaliser en régie interne des
travaux actuellement confiés à des sous-traitants. Deux ans plus tard, le
dossier est bloqué par la présidente du Conseil du trésor.
    "Depuis l'effondrement du viaduc de la Concorde, le gouvernement semble
avoir découvert l'état lamentable de nos infrastructures routières. Les
milliards pleuvent sur les entreprises privées pour reconstruire ce qui aurait
dû être entretenu au fil des ans par des ouvriers du MTQ. La réalité c'est
que, sous la contrainte du Conseil du trésor, le ministère a négligé ses
responsabilités depuis de nombreuses années et s'est vidé de son expertise et
de ses ressources les plus précieuses, c'est-à-dire ses employés", a expliqué
la présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau.
    Selon le Syndicat, il est grand temps que le ministère des Transports
redevienne le véritable maître d'oeuvre de son réseau routier. "Pendant que
les budgets alloués aux ressources humaines diminuent, les budgets pour la
sous-traitance explosent. Il n'y a donc pas d'économies pour les
contribuables, bien au contraire. Il y a surtout une perte d'expertise pour le
ministère et une dépendance accrue face au secteur privé. Faut-il alors se
surprendre de l'état actuel de notre réseau routier", s'interroge Lucie
Martineau.

    Lettre d'entente numéro 14

    Lors des dernières négociations, le gouvernement et le SFPQ avaient
convenu d'une lettre d'entente incluse aux conditions de travail des ouvriers
de la fonction publique, par laquelle les deux parties s'engageaient à trouver
des solutions concrètes aux problématiques vécues par les ouvriers du MTQ.
"Nous en sommes pourtant venus à une entente avec les autorités du ministère,
mais contre toute logique, Monique Jérôme-Forget, bloque le dossier en raison
de son obsession de la réduction de la taille de l'Etat. Qu'à cela ne tienne,
les ouvriers du MTQ entendent bien poursuivre leurs actions jusqu'à ce que la
présidente du Conseil du trésor tienne parole et entérine l'entente intervenue
entre le SFPQ et le ministère des Transports ", a conclu Lucie Martineau.




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Caron, Responsable des relations avec les
médias, Cell.: (418) 564-4150

Profil de l'entreprise

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.