Les objectifs ont été atteints - Fin de la grève à la Maison l'Echelon



    MONTREAL, le 24 févr. /CNW Telbec/ - Les 80 syndiqué-es de la Maison
l'Echelon (FSSS-CSN), un organisme intermédiaire en santé mentale de Montréal,
qui avaient déclenché une grève générale illimitée le 1er novembre dernier,
sont rentrés au travail ce matin.
    Réunis en assemblée générale jeudi dernier, ils ont ratifié à 89 % la
nouvelle convention collective qui leur était proposée. Ils ont aussi voté
unanimement en faveur du protocole de retour au travail agréé par les parties
syndicale et patronale. Le nouveau contrat de travail, signé en fin de journée
hier, sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2011. La dernière convention était
échue depuis le 1er avril 2006.
    Visiblement satisfaits de l'entente intervenue, des syndiqué-es
toucheront des augmentations salariales de 2,5 % pour chacune des quatre
années du contrat, tandis que d'autres recevront 3 % de hausse pour 2007 et
2,5 % pour les trois années suivantes. Ainsi, les intervenants-animateurs et
les surveillants de nuit classés au 4e échelon recevront 14,98 $ l'heure au
1er avril 2010.

    Rattrapage salarial

    Le rattrapage salarial des intervenants-animateurs varie de 14,5 à 21 %,
celui des surveillants de nuit connaît une hausse de 10,5 à 20 %, tandis que
le rattrapage des préposés à l'entretien ménager oscille entre 8,8 et 11,2 %.
De plus, une prime de 0,50 $ l'heure sera ajoutée aux préposés à l'entretien
qui travailleront la nuit.
    Un chèque de rétroactivité couvrant 22 mois de travail leur sera versé
d'ici quatre semaines. Ils recevront aussi un montant forfaitaire équivalant
au salaire d'une semaine de travail (2 %). De plus, les journées de congés de
maladie passent de cinq à sept.
    "Nous n'avions pas le choix de débrayer, de commenter le président du
syndicat, René Charron. La négociation était complètement bloquée. Cet arrêt
de travail nous a permis d'atteindre des objectifs que nous n'aurions pu
obtenir autrement. Ceux-ci visaient notamment le rattrapage salarial pour les
plus bas salariés, ce que nous avons réussi."

    Le Centre de jour de l'établissement était complètement fermé depuis le
début du conflit, mais les services essentiels étaient assurés à 100 % sur les
autres sites de l'organisme. Ce dernier comprend aussi des foyers de groupe,
des appartements supervisés et un programme MIR (maison insertion et
intervention). Il emploie entre autres du personnel en intervention, en
animation, en surveillance de nuit, en conciergerie et des préposé-es aux
soins.




Renseignements :

Renseignements: Benoit Aubry, Service des communications de la CSN,
(514) 704-3297 (cellulaire); Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.