Les Métallos en grève pour défendre leurs droits de base à La Compagnie minière IOC



    LABRADOR CITY, T.-N., le 13 mars /CNW/ - Wayne Fraser, directeur des
Métallos pour l'Ontario et le Canada Atlantique, a annoncé mardi que La
Compagnie minière IOC avait forcé sans raison valable les membres des sections
locales des Métallos 5795 et 6731 à déclencher une grève liée aux droits de
base des travailleurs.
    "La goutte qui a fait déborder le vase fut la remise en question de
droits fondamentaux comme les droits d'ancienneté", a affirmé M. Fraser. "Il
s'agit du genre de situation que l'on pourrait s'attendre à trouver dans des
livres d'histoire, pas dans un contexte contemporain de relations de travail.
Il s'agit d'une question de contrôle de l'entreprise. Les travailleurs
méritent que leurs droits les plus fondamentaux soient respectés."
    George Kean, président de la section locale 5795, a déclaré que l'offre
finale de La Compagnie minière IOC ne comprenait plus les demandes de la
société pour des concessions et pour un droit inconditionnel de confier en
sous-traitance quelque emploi que ce soit actuellement détenu par un syndiqué,
mais ne suffisait pas à éviter une grève par les 1 000 employés de la société,
qui veulent obtenir des hausses de salaire et des améliorations de leurs
avantages conformes aux normes de l'industrie.
    "Cette lutte vise à faire reconnaître la valeur intrinsèque que nos
membres créent pour cette entreprise", a poursuivi M. Kean. "En 2006, nous
avons battu tous les records de production et nos membres ont donné à
l'entreprise les profits les plus importants de son histoire."
    La Compagnie minière IOC appartient à 59 % à Rio Tinto Ltd., géant
australien de l'industrie minière possédant un piètre dossier quant aux
questions environnementales et relatives aux droits de la personne.
    "Nos membres sont prêts à reprendre le travail avec une convention
collective équitable et acceptable", a précisé M. Kean. "Nous sommes prêts à
revenir à la table de négociation à tout moment.
    M. Kean a ajouté qu'un sondage mené par la société auprès de ses employés
l'an dernier a révélé que 87 % d'entre eux ne croyaient pas être traités avec
dignité et respect.
    "Il est temps pour La Compagnie minière IOC de tenir compte des résultats
de son propre sondage et de négocier avec le syndicat."

    Les Métallos représentent plus de 280 000 travailleurs et travailleuses
employés dans tous les secteurs de l'économie canadienne.





Renseignements :

Renseignements: Wayne Fraser, (416) 243-8792; (416) 577-4045; George
Kean (709) 944-5051; (709) 944-2255


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.