Les Métallos demandent au ministre Clement d'intervenir alors que U.S. Steel défie le gouvernement fédéral en mettant ses employés en lock-out



    NANTICOKE, ON, le 4 août /CNW/ - Dans une stupéfiante manifestation de
mépris à l'égard de ses travailleurs, du gouvernement fédéral et du ministre
de l'Industrie Tony Clement, U.S. Steel a mis en lock-out ses employés de Lake
Erie Works.
    Seulement quelque semaines après que le ministre Clement a réagi aux
réductions de production et d'emplois par une démarche inhabituelle,
c'est-à-dire en poursuivant en justice U.S. Steel pour avoir failli à ses
engagements en vertu de la Loi sur Investissement Canada, U.S. Steel fait
maintenant monter les enjeux.
    "Pour nous, cette façon d'agir de U.S. Steel est une violation évidente
de ses engagements écrits sur le maintien des niveaux d'emploi et de
production en vertu de la Loi sur Investissement Canada. Que U.S. Steel mette
des membres du syndicat en lock-out alors qu'il est déjà de notoriété publique
que le gouvernement pense que cette société n'a pas respecté sa promesse,
voilà qui rend les derniers événements encore plus indéfendables", a déclaré
Tony DePaulo, coordonnateur régional des Métallos. "C'est pourquoi nous
exhortons le ministre Clement à faire avancer de toute urgence la requête du
gouvernement auprès de la Cour fédérale du Canada afin d'ordonner à U.S. Steel
de reprendre la production d'acier et de remettre ses employés au travail."
    "Nous avons maintenant presque un millier de travailleurs qui ont été mis
à pied ou en lock-out par U.S. Steel. Il s'agit d'un acte de provocation,
compte tenu des demandes selon lesquelles la société devrait être tenue
responsable de ses promesses à l'égard du gouvernement canadien", a déclaré
Wayne Fraser, directeur du district 6 des Métallos.
    "Nous demandons au ministre Clement d'intervenir immédiatement et de
mettre fin à ce mépris flagrant des responsabilités de U.S. Steel qui
l'obligent à être un "avantage net" pour le Canada", a renchéri M. DePaulo.
    Hier soir, après 19 h, U.S. Steel a mis en lock-out les 150 derniers
employés de son usine de Nanticoke. Environ 800 travailleurs ont déjà été mis
à pied à cette usine qui a été fermée temporairement en mars par U.S. Steel en
même temps que celle de Hamilton. C'est d'ailleurs la raison qui, en mars, a
poussé le gouvernement fédéral à révéler que U.S. Steel avait signé une
entente de maintien de la production et des emplois lorsqu'elle a fait
l'acquisition de l'ancienne Stelco en 2007. Des employés de l'usine de
Hamilton, qui est régie par une convention collective distincte expirant en
2010, ont été rappelés au travail au cours des dernières semaines.
    Après les négociations de la fin de semaine, la société a tout simplement
mis les travailleurs en lock-out en faisant mention d'un "désaccord important
sur un certain nombre de points qui justifie notre décision de lock-out."
    Il est intéressant de souligner que U.S. Steel agit de la sorte alors que
de plus en plus de Canadiens s'entendent sur le fait que les sociétés
étrangères qui mettent la main sur des entreprises canadiennes doivent être
tenues de respecter le principe de "l'avantage net pour le Canada" ainsi que
leurs promesses de rendement.
    Lors d'une récente réunion d'experts en ligne, presque tous les 127 chefs
de la direction de petites, moyennes et grandes entreprises participants se
sont entendus pour dire que : "C'est une excellente décision d'exiger des
entreprises étrangères qu'elles respectent leurs engagements lorsqu'elles
achètent des entreprises canadiennes."
    Les Métallos essaient également de devenir des intervenants dans la
poursuite du gouvernement fédéral contre U.S. Steel.





Renseignements :

Renseignements: Bob Gallagher, (416) 544-5966; Tony DePaulo, (905)
869-0760


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.