Les Métallos applaudissent la réforme des régimes de pension; il est maintenant temps de penser à la préservation des emplois



    HALIFAX et TORONTO, le 20 déc. /CNW/ - Le Syndicat des Métallos a indiqué
jeudi que la dernière étape dans la réforme de la loi sur les pensions de la
Nouvelle-Ecosse marque une grande victoire pour les travailleurs et doit être
suivie d'un engagement pour protéger les emplois.
    "Grâce à la nouvelle loi, les membres des Métallos de la section locale
1231 de TrentonWorks pourront bénéficier des avantages du régime de pension
qu'ils ont négociés de bonne foi", a déclaré Marie Kelly, adjointe au
directeur du district Ontario et Canada atlantique des Métallos. "Mais la
menace de pertes d'emplois plane toujours, et il faut régler cette crise."
    Mme Kelly remercie les trois partis de l'assemblée législative de la
Nouvelle-Ecosse qui ont approuvé rapidement les modifications à la loi, qui
visaient à protéger les régimes de pension. Elle affirme qu'il est maintenant
temps que le gouvernement fédéral entre en scène et fasse sa part pour
garantir le maintien des emplois et des activités économiques dans la
province, particulièrement à TrentonWorks.
    Lorsque la société de l'Oregon Greenbrier Companies a annoncé la
fermeture de l'usine de TrentonWorks, elle a informé les membres des Métallos
que leur régime de pension présenterait un déficit de solvabilité d'environ 10
% à sa liquidation. De plus, la société a déclaré que rien dans la Pension
Benefits Act ne l'obligeait à financer ce déficit.
    En vertu de la loi précédente, l'employeur n'était pas obligé de financer
pleinement le régime de pension au moment de sa liquidation en cas de déficit
de solvabilité.
    Depuis que la loi a été modifiée, les avantages prévus par les régimes de
pension des travailleurs de la Nouvelle-Ecosse sont protégés au moment de la
liquidation du régime, tout comme en Ontario, en Colombie-Britannique et en
Alberta. Les employeurs sont tenus de financer les déficits de solvabilité, ce
qui assure aux membres qui souscrivent à un régime le versement des avantages
promis.
    "Grâce à ces modifications, les travailleurs de la Nouvelle-Ecosse
entrent dans le 21e siècle en voyant leurs régimes de pension protégés", a
affirmé Mme Kelly. "Les sociétés qui ont la capacité de payer ne pourront plus
se décharger de leurs obligations au titre du régime de pension."
    Pour sa part, Dave Fanning, président de la section locale 1231, a
déclaré : "Chaque jour, je suis témoin des effets dévastateurs de la fermeture
de l'usine de TrentonWorks sur les membres qui y ont travaillé."
    Mme Kelly a indiqué que les Métallos feront tout en leur pouvoir pour
aider les employés de TrentonWorks à améliorer leur situation. Elle a écrit à
son député, le ministre de la Défense, Peter MacKay, l'exhortant à convoquer
une rencontre entre les représentants des gouvernements fédéral et provincial,
de la société et du syndicat afin que l'achat de TrentonWorks se déroule de
manière transparente, pour que les Néo-Ecossais ne craignent pas pour leurs
emplois et leur avenir.
    "Il faut que l'acheteur ait une vue à long terme", affirme-t-elle.
"L'important, ce sont les collectivités et les emplois qui assurent leur
viabilité."

    Les Métallos représentent plus de 280 000 travailleurs et travailleuses
actifs dans tous les secteurs de l'économie canadienne.





Renseignements :

Renseignements: Marie Kelly, (416) 705-3627; Wayne Fraser (directeur
pour le district Ontario et Canada atlantique), (416) 243-8792, (416)
577-4045


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.