Les marchés émergents continueront de propulser les ventes mondiales d'autos vers des sommets records



    - La Chine et le Brésil mèneront le bal en 2008

    TORONTO, le 18 janv. /CNW/ - Les ventes mondiales d'automobiles ont
progressé plus que prévu en 2007, soit de 4 %, stimulées par un afflux de plus
de 20 % en Chine et en Amérique du Sud, selon le dernier rapport sur le
secteur mondial de l'automobile publié aujourd'hui par Etudes économiques
Scotia.
    "Les marchés émergents demeureront au premier rang en 2008, faisant plus
que compenser la faiblesse des ventes sur les marchés établis et propulsant
les ventes mondiales à un cinquième record consécutif", a déclaré Carlos
Gomes, spécialiste du secteur de l'automobile à la Banque Scotia. "Cependant,
les gains ralentiront à 1 %, car les achats aux Etats-Unis connaîtront leur
niveau le plus bas depuis le milieu des années 1990, subissant l'influence
négative du ralentissement dans le secteur de l'habitation et du resserrement
du crédit."

    L'Amérique du Sud affiche la plus grande croissance des ventes à
    l'échelle mondiale

    Alors que l'Asie, particulièrement la Chine, continue de faire les
manchettes dans le secteur économique, l'Amérique du Sud est devenue le marché
régional de l'automobile qui a connu la plus forte croissance en 2007,
surpassant la croissance rapide des deux marchés les plus populeux de la
planète, à savoir la Chine et l'Inde.
    "L'accélération observée à l'échelle de l'Amérique du Sud reflète la
forte croissance économique continue de la région, ainsi que le niveau
actuellement élevé des prix des produits de base des secteurs agricole et
industriel, qui apparaissent importants dans les exportations de la région", a
déclaré M. Gomes. "Malgré un certain ralentissement de l'économie mondiale,
attribuable aux Etats-Unis, dans l'année qui vient, l'Amérique du Sud sera la
seule région à afficher une croissance à deux chiffres dans les ventes de
voitures."
    La croissance économique en Amérique du Sud demeurera près de 5 % en
2008, cinquième année consécutive de forte expansion, car le continent a
largement été épargné par les perturbations des secteurs de l'habitation et
des finances qui ont touché de nombreux pays développés. Même si un
ralentissement plus important de l'économie reste à craindre aux Etats-Unis,
ce pays compte pour moins de 20 % des exportations de l'Amérique du Sud. Par
contre, un ralentissement aux Etats-Unis aura des répercussions plus
importantes sur l'activité économique du Mexique, plus de 80 % des
exportations de ce pays étant destinées aux Etats-Unis.
    Cependant, même au Mexique, l'accroissement de la demande nationale fait
plus que compenser la faiblesse des secteurs de la fabrication de produits
destinés au marché américain. Par exemple, le programme d'infrastructure
quinquennal du gouvernement a accéléré la réalisation de projets du secteur
public, procurant un soutien à une croissance économique générale et aidant à
maintenir les achats de nouveaux véhicules à 1,1 million d'unités, chiffre qui
correspond à la moyenne des cinq dernières années.

    La Chine deviendra le marché automobile le plus important

    La Chine a été le marché qui a connu la croissance la plus rapide dans le
secteur de l'automobile au cours de la dernière décennie, les ventes
augmentant de 10 fois et atteignant plus de cinq millions d'unités en 2007.
Cette croissance a été alimentée par une rapide expansion de l'économie et une
augmentation de la richesse, des gains salariaux moyens à deux chiffres
pendant la dernière décennie et une hausse de plus du triple sur les marchés
boursiers.
    "Malgré cette croissance rapide, la progression du marché automobile est
demeurée très modeste à seulement 27 véhicules par millier d'habitants,
comparativement à une moyenne de 610 dans les pays du G7. Comptant une
population de 1,3 milliard de personnes et un parc automobile de seulement
35 millions de véhicules, la Chine continuera de connaître une croissance
rapide", a ajouté M. Gomes. "Bien que la croissance des ventes de voitures se
soit fixée à 22 % en 2007 et qu'elle augmentera probablement de 15 % en 2008,
se chiffrant à 5,9 millions d'unités, la Chine est en voie de surpasser les
Etats-Unis et de devenir le plus important marché du secteur de l'automobile
d'ici environ 2020."
    Les véhicules à bas prix feront tripler le marché de l'automobile en Inde
En Inde, les ventes devraient également poursuivre leur croissance à deux
chiffres, accompagnée d'une hausse des revenus. Les achats de véhicules
devraient atteindre 3 millions d'ici 2015, comparativement à 1,1 million
d'unités achetées l'an dernier, car la classe moyenne, qui compte actuellement
350 millions de personnes, augmentera en nombre. En effet, les estimations
laissent supposer que, d'ici 2025, la classe moyenne en Inde pourrait dépasser
les 500 millions de personnes, soit le tiers de la population du pays. Tata
Motors a récemment présenté sa nouvelle voiture au bas prix de 2 500 $ US, qui
sera en vente en octobre 2008. La société cible les 45 millions de
propriétaires de motocyclettes de l'Inde avec ce nouveau modèle et prévoit
exporter ce véhicule vers d'autres pays émergents. Des constructeurs
automobiles mondiaux ont également annoncé des investissements de plus de
6 milliards de dollars américains en Inde pour répondre à la demande
croissante.

    Faibles ventes de véhicules en Amérique du Nord

    Aux Etats-Unis, une faiblesse des ventes de véhicules au cours du premier
semestre fera baisser les volumes à 15 millions d'unités pour toute l'année
2008, le plus bas niveau depuis 1995, comparativement à une moyenne de
16,6 millions de véhicules pour les cinq dernières années. Ce recul reflète le
changement de la conjoncture économique que connaissent les Américains, le
pouvoir d'achat et la confiance étant minés par le ralentissement dans le
secteur de l'habitation, la chute des prix des maisons et des valeurs nettes,
ainsi que le ralentissement des gains d'emplois et de revenus. Les hausses du
prix de l'essence et des frais d'intérêts réduisent également le revenu
disponible et les achats discrétionnaires.
    "Les ventes de véhicules au Canada devraient passer de 1,65 million
d'unités l'an dernier à 1,61 million d'unités en 2008, le ralentissement se
faisant ressentir surtout au coeur du secteur canadien de la fabrication, soit
en Ontario et au Québec. Une faible croissance économique aux Etats-Unis, la
vigueur du dollar canadien et un ralentissement des exportations nuiront à la
croissance de l'emploi dans le centre du Canada, modérant la demande de
véhicules", a expliqué M. Gomes.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.





Renseignements :

Renseignements: Carlos Gomes, Etudes économiques Scotia, (416) 866-4735,
carlos_gomes@scotiacapital.com; Paula Cufre, relations publiques, Banque
Scotia, (416) 933-1093, paula_cufre@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.