Les maisons d'hébergement du Québec partagent leur expertise avec le monde



    MONTREAL, le 8 sept. /CNW Telbec/ - Des représentantes du Regroupement
provincial des maisons d'hébergement et de transition pour femmes victimes de
violence conjugale participent à la première réunion mondiale des
travailleuses des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence. Du
8 au 11 septembre, pour la première fois dans l'histoire, des travailleuses
des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence de 51 pays se
réuniront pour exiger la fin de cette épidémie qu'est la violence contre les
femmes.
    Des membres du conseil d'administration et une employée du Regroupement
sont actuellement à Edmonton, capitale de l'Alberta, pour participer à ce
sommet de quatre jours qui réunira quelque 800 travailleuses des maisons
d'hébergement. "J'ai eu l'honneur d'être invitée à participer à cette réunion
internationale", a signalé Rolande Clément, présidente du Regroupement. "C'est
une opportunité pour parler du travail et de l'expertise québécoise en matière
de soutien aux femmes et aux enfants qui essayent d'échapper à la violence".
    "Aujourd'hui, je présenterai le séminaire que nous avons développé pour
aider nos partenaires (policier-e-s, avocat-e-s, professionnel-le-s, etc.) à
mieux identifier la violence conjugale, à la distinguer des conflits qui
peuvent survenir dans un couple. J'ai aussi hâte de connaître les approches
développées ailleurs".
    "Pour ma part, demain, j'exposerai à mes collègues des autres pays, les
démarches qui ont permis d'obtenir un investissement supplémentaire de 30 M $
du gouvernement du Québec pour rendre les services des maisons d'hébergement
accessibles aux femmes et aux enfants d'ici", de dire Louise Riendeau,
coordonnatrice des dossiers politiques au Regroupement.
    Malgré leur vaste connaissance et expérience de première ligne, les
travailleuses des maisons d'hébergement ont rarement l'occasion de participer
à de telles conférences sur la violence conjugale. Leurs voix doivent être
écoutées par les chercheurs, les juges, les avocats, la police, les
travailleurs et travailleuses sociaux et les psychologues qui interviennent
aussi dans ce domaine. Pour une description complète des exposés qui seront
présentés à cette 1re Conférence mondiale des Maisons d'hébergement pour
femmes victimes de violence, visitez le site http://www.womenshelter.ca/
    L'Alberta Council of Women's Shelters (ACWS), qui représente 41 maisons
d'hébergement, est l'organisateur de cette rencontre internationale, à
Edmonton.




Renseignements :

Renseignements: Linda Lévesque, LCOM Communication, (514) 393-3178,
cell. (514) 242-8909


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.