LES LAURENTIDES MERITENT MIEUX QUE LA NEGLIGENCE DONT FAIT PREUVE LE GOUVERNEMENT CHAREST EN MATIERE DE SANTE ET DE SERVICES SOCIAUX



    SAINT-JEROME, QC, le 15 nov. /CNW Telbec/ - A la suite de diverses
rencontres avec des intervenants du secteur de la santé et des services
sociaux de la région des Laurentides, le député de Marie-Victorin et
porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, Bernard Drainville,
affirme que la région est négligée par le gouvernement Charest. M. Drainville
était accompagné du député de Bertrand, Claude Cousineau, et du député de
Gouin et porte-parole du Parti Québécois sur l'état des urgences, Nicolas
Girard.
    "Le gouvernement Charest a pris des décisions qui vont à l'encontre des
intérêts de santé des citoyens des Laurentides. Trop peu a été fait pour
atteindre complètement l'équité interrégionale particulièrement. La région
souffre d'un sous-financement chronique qui oscille autour de 40 M$
annuellement. Cela a des impacts majeurs dans l'offre de services
laurentienne. C'est au gouvernement à s'ajuster aux effets démographiques, non
pas aux citoyens", a indiqué M. Drainville.
    Les députés ont également rappelé la décision illogique du gouvernement
Charest d'avoir préféré installer le centre de cancérologie à Laval alors
qu'il devait initialement avoir pignon sur rue à Saint-Jérôme. "C'est un choix
douteux, décrié avec justesse dans la région. Plutôt que de rapprocher ce
service de la population des Laurentides, le gouvernement a voulu donner un
bonbon aux députés libéraux de Laval. Dans le portrait de santé du Québec et
de ses régions, il est clairement précisé que le taux d'incidence du cancer
est plus élevé dans les Laurentides qu'à Laval. C'est une décision politique
avec des conséquences importantes pour la région", a déclaré Claude Cousineau.
    Quant à lui, le député de Gouin a voulu rappeler le manque flagrant de
planification du ministre de la Santé en matière d'effectifs médicaux. "A
titre d'exemple, le Centre hospitalier de Saint-Eustache a vécu le départ de
34 médecins au cours des quatre dernières années. C'est énorme. Que propose le
ministre pour renverser cette tendance? Qu'attend-t-il pour s'attaquer aux
problèmes criants de pénurie de personnel?", se demande Nicolas Girard.
    Les députés du Parti Québécois se sont aussi réjouis des propos tenus par
les personnes rencontrées à l'égard des mesures obtenues par le Parti
Québécois dans le dernier budget. "Il semble évident que les 60 M$ obtenus au
chapitre des soins à domicile et des groupes de médecine de famille ont des
retombées positives pour la région des Laurentides. Cela est attribuable au
fait que le Parti Québécois a fait le bon choix, celui de négocier avec le
gouvernement minoritaire de Jean Charest pour améliorer la qualité de vie des
Laurentiens. Nous en sommes heureux. Les députés de l'ADQ de la région devront
un jour ou l'autre expliquer leur attitude et dire à leurs électeurs pourquoi
ils ont voté contre ces mesures structurantes aux effets bénéfiques pour les
Laurentides", a conclu Bernard Drainville.
    -%SU: CPN,SAN,SOC
    -%RE: 67




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.