Les investisseurs de fonds sortent gagnants du premier trimestre, selon les données de Morningstar



    TORONTO, le 3 avril /CNW/ - A une exception près, les 42 Indices de fonds
Morningstar Canada ont affiché des gains au cours du premier trimestre de
2007, et ce sont trois catégories axées sur les PME qui ont mené la course. 
Selon les données provisoires publiées aujourd'hui par Morningstar, la
première place revenait à l'Indice Actions Monde PME 90 % et son surplus de
5,6 %. Il était suivi en deuxième et troisième places des 5,1 % et 4,4 % de
l'Indice Actions Canada PME 90 % et de l'Indice Actions Canada PME 50 %.
    "L'élan du secteur des ressources a alimenté les fonds d'actions
canadiennes à petite et moyenne capitalisation", explique Bhavna Hinduja,
analyste auprès de Morningstar Canada. "Les segments de l'énergie et des
matériaux représentent environ la moitié des avoirs des deux indices de fonds
d'actions canadiennes à petite capitalisation. Du côté des actions mondiales,
la liquidité a bien tenu tête au resserrement des politiques monétaires des
banques centrales européennes et asiatiques, ce qui a favorisé les fonds
d'actions mondiales à petite et moyenne capitalisations. De plus, les
investisseurs privilégient de plus en plus les marchés développés de l'Europe
et émergents de l'Asie, au détriment des marchés boursiers américains, ce qui
a également prêté main forte aux rendements de cette catégorie de fonds."
    L'Indice Actions Ressources naturelles était quatrième en liste avec son
gain de 4,1 %. Ces fonds ont commencé l'année au ralenti en dégageant un
résultat nul en janvier et un surplus de 0,9 % en février. Toutefois, ils ont
accéléré en mars avec un rendement de 3,2 %, ce qui leur vaut une première
place parmi les indices. "Ce secteur s'est très bien sorti d'affaires grâce
aux métaux de base et à l'énergie, précise Mme Hinduja. Les marchés boursiers
chinois ont suscité la crainte des investisseurs, ce qui s'est répercuté sur
tous les secteurs, y compris l'or. Toutefois, les températures anormalement
froides de février en Amérique du Nord ont réduit les réserves de pétrole et
gaz naturel, ce qui a gonflé le prix de ces matières premières. Cette
situation a bien servi les fonds de ressources plus diversifiés."
    L'Indice Actions Immobilier venait terminer la ronde des cinq premières
places au palmarès du premier trimestre. Malgré une perte de 1,9 % en mars, le
classant troisième au pied du classement ce mois-là, l'indice a mis ses gains
précédents à profit (dont son 3,6 % de janvier, bon pour une deuxième place)
et a terminé le trimestre avec un gain de 3,4 %.
    En bas du classement trimestriel, on retrouve l'Indice Actions
Etats-Unis, seul à afficher des résultats négatifs au pays, avec une perte de
0,6 %. "Les inquiétudes qui ont commencé à planer à la mi-février à propos du
secteur hypothécaire "subprime" américain ont créé des remous dans tous les
marchés boursiers au sud de la frontière, explique Mme Hinduja. Le secteur
financier du pays a été durement touché, comme en témoigne la perte d'environ
3 % de l'Indice des banques S&P 500 pendant ce trimestre. La vente de masse du
27 février dernier, surtout attribuable à la crainte d'un ralentissement
éventuel de l'économie chinoise, a également révélé les angoisses des
investisseurs en ce qui concerne les prêts subprime aux Etats-Unis.
L'inquiétude des investisseurs a été attisée par la tendance de la Réserve
Fédérale américaine à augmenter les taux d'intérêts pour faire face à une
inflation grimpante. L'inflation de base a accéléré pendant trois mois
consécutifs, soit de décembre à février. Pendant ce temps, au cours du dernier
trimestre, le dollar américain a déprécié de 0,8 % face au dollar canadien, ce
qui a eu un effet négatif sur les fonds d'actions américains."
    La plupart des fonds de portefeuille ont eu des rendements moyens, 10 des
12 indices de fonds de portefeuille affichant des gains entre 1 % et 1,6 %.
Les deux indices qui représentent les fonds à échéancier ayant la plus longue
période de détention, soit Portefeuilles à échéancier 15 ans et Portefeuilles
à échéancier 15 ans +, ont subi des pertes respectives de 0,7 % et 1 % au mois
de mars. Leurs rendements trimestriels en ont été réduits à 0,3 % et 0,2 %,
respectivement. Ces deux indices avaient des gains d'environ 1 % en janvier,
mais étaient au point mort en février.
    Pendant ce temps, l'Indice Revenu fixe Rendement élevé-constitué de fonds
se comportant souvent plus comme des fonds d'actions que des produits
d'obligations - a facilement devancé les autres catégories à revenu fixe au
cours du dernier trimestre. Il a dégagé un gain de 2,6 %, tandis que les
autres indices de fonds de ce groupe ont affiché entre 0,2 % et 0,9 %.
    En mars, malgré des pertes au début du mois, l'Indice Actions Europe a
réussi à s'élever de 2,7 % pour terminer deuxième derrière l'Indice Actions
Ressources naturelles. Les fonds d'actions européennes ont souffert de la
correction du 27 février pendant plusieurs jours et ont ainsi essuyé une perte
de 1,5 % pendant les deux premiers jours de mars. Toutefois, cette période
creuse a été suivie d'un redressement des Bourses européennes qui a vu le DAX
(Allemagne), le FTSE 100 (R-U) et le CAC 40 (France) terminer le mois en
hausse d'environ 3 % chacun. L'indice des fonds européens terminait sixième au
classement trimestriel avec un gain de 3,1 %.
    Après avoir mené la course en février, l'Indice Actions Japon finissait
bon dernier en mars avec une perte de 2,8 %. Au gré des hausses et baisses du
marché japonais, les fonds de cette catégorie volatile ont subi un mois en
dents de scie. Le Nikkei 225 reculait de plus de 5 % au cours des trois
premiers jours ouvrables du mois et par la suite, chaque tentative de
rétablissement s'est soldée par une rechute. L'Indice Actions Japon terminait
le trimestre avec un surplus de 0,5 %, au septième rang parmi les moins
généreux du classement.
    Morningstar Canada publie les données provisoires sur les rendements au
début de chaque mois afin de fournir aux investisseurs un aperçu du
comportement des catégories de fonds pendant le mois ayant pris fin. Les
résultats provisoires se basent sur le changement de la valeur liquidative par
part pendant le mois et ne tiennent pas compte des distributions telles que
les dividendes, les intérêts et les gains en capital. Les rendements
définitifs seront affichés sur le site www.morningstar.ca vers le milieu du
mois.
    Pour en apprendre davantage sur les rendements des fonds en mars,
veuillez vous rendre au site www.morningstar.ca.

    A propos de Morningstar

    Morningstar Canada est la filiale canadienne de Morningstar, Inc.,
société située à Chicago. Morningstar Canada commercialise PALTrak et le
Laboratoire Advisor, deux populaires outils de recherche sur les fonds de
placement, et offre la source d'informations en ligne la plus complète sur les
fonds mutuels canadiens par l'entremise de Morningstar.ca et
MorningstarAdvisor.ca. La société produit également le logiciel Principia, un
outil de recherche portant sur l'univers canadien des fonds institutionnels.
Morningstar Canada est aussi un important fournisseur de solutions s'intégrant
aux sites Web des institutions financières, en plus d'offrir des services de
consultation se basant sur les données qu'elle recueille et les analyses qui
en découlent. Exploitant dans 18 pays, Morningstar fournit des données sur
plus de 190 000 placements à l'échelle mondiale.




Renseignements :

Renseignements: Christian Charest, (416) 489-7075, poste 226


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.